En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Des députés LRM appellent à « aller plus loin » dans l’ouverture des commerces le dimanche

Politique

Dans une tribune parue dans Le Journal du dimanche, dimanche 19 août, une vingtaine de députés LRM appellent à « aller plus loin » dans les possibilités d’ouverture dominicale des commerces, à l’occasion de la loi Pacte.

« N’attendons plus ! La loi Pacte serait l’opportunité à saisir pour donner plus de libertés aux commerces d’ouvrir ou non le dimanche, et ainsi redynamiser nos cœurs de ville », écrivent Buon Tan (Paris), Benoît Potterie (Pas-de-Calais) et vingt autres députés LRM.

« La loi Macron a été un succès. Qu’attendons-nous pour aller plus loin ? », plaident-ils en louant les résultats de cette loi de 2015 qui a permis un « premier assouplissement » en créant les « zones touristiques internationales » où, sous réserve de la conclusion d’un accord, les magasins peuvent ouvrir le dimanche et en soirée jusqu’à minuit.

Un « enjeu sociétal »

« L’ouverture dominicale est avant tout un enjeu sociétal qui correspond à l’aspiration des Français : être libre d’acheter, de se divertir, de travailler ou non le dimanche », affirment les signataires.

« L’attrait des Français pour l’e-commerce est également révélateur de notre aspiration à être libre de consommer, ajoutent-ils. De nombreux commerces de proximité subissent de plein fouet cette concurrence 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Certains, même situés dans les artères les plus commerçantes, ferment et ne contribuent plus au lien social. »

« Londres, Madrid, Rome… Les grandes capitales européennes ont bien compris la nécessité d’ouvrir leurs magasins le dimanche pour attirer les touristes internationaux et soutenir l’activité, écrivent aussi les députés. Dans le contexte du Brexit, le temps est venu de rattraper notre retard en offrant des services au moins comparables. »

Le projet de loi sur la croissance des entreprises, dit « loi Pacte », a été présenté à la mi-juin en conseil des ministres. Le ministre des finances, Bruno Le Maire, a évoqué fin juillet un possible report de son examen à l’Assemblée nationale, qui était prévu à la rentrée.


Lire la suite : Des députés LRM appellent à « aller plus loin » dans l’ouverture des commerces le dimanche


Articles en Relation

Logement et handicap : « Il faut accélérer, mais la loi ne va pas nous y aider » « Regardez la cuisine. Je peux faire un demi-tour avec mon fauteuil, sans même toucher les meubles », lance Jean-Pierre Chambon, sans inte...
Louis Gallois dénonce une « volonté politique de minorer le nombre de SDF » « Des propos insupportables. » Louis Gallois a exprimé, dimanche 11 février, sa colère dans le Journal du dimanche, après les polémiq...
Avec le projet de loi Pacte, l’Etat veut renforcer la protection des entreprises... Deux articles du texte sont destinés à améliorer les outils dont dispose déjà l’Etat pour protéger certains fleurons industriels. Après l’annonce à...
Macron appelle à accepter une offre d’emploi « même si ce n’est pas exactement c... Lors d’un bain de foule dans la commune de Goyave, le chef de l’Etat a échangé avec un jeune homme, affirmant qu’il faut « mettre le pied à l’étrier...
Castaner fait ses adieux à La République en marche, les ambitions s’aiguisent po... Le bureau exécutif de la formation macroniste a désigné Philippe Grangeon en attendant la désignation du prochain chef le 1er décembre. Le rendez-v...
Jeune, urbain, surdiplômé… Portrait-robot du macroniste type Soudés autour de la personnalité de Macron, les adhérents de LRM sont en majorité issus des classes moyennes supérieures. La diversité des cultures...