En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

People

Producteur de la série Dix pour cent, Dominique Besnehard avait invité Sophie Marceau à jouer dans la première saison. Mais l’actrice a décliné l’invitation pour raisons personnelles. Il s’explique enfin.

Succès critique et populaire, la série Dix pour cent fera son grand retour à la rentrée 2018. Alors que l’épisode final de la saison 2 nous avait transportés sur la Côte d’Azur pour le Festival de Cannes et le retour de Camille dans sa région natale, les nouveaux épisodes se recentreront sur la vie de bureau, chez ASK. « L’accent est remis sur l’agence et son fonctionnement, ses rivalités, les alliances, les jeux de pouvoir, sans pour autant négliger les intrigues sentimentales », a assuré dans Gala Fanny Herrero, créatrice et scénariste du feuilleton de France 2.

À l’affiche de cette saison 3, les téléspectateurs profiteront d’un nouveau casting avec notamment Jean Dujardin, Monica Bellucci, Gérard Lanvin, Isabelle Huppert ou encore Béatrice Dalle. Le dernier épisode de ce nouveau cru permettra également le retour d’anciens vus dans les saisons précédentes, comme JoeyStarr, Françoise Fabian, Line Renaud ou encore Audrey Fleurot. 

>>> Dix pour cent : ces stars qui ont accepté (ou refusé) d’être dans la prochaine saison

 

Mais toujours pas de Sophie Marceau à l’horizon. Approchée par Dominique Besnehard pour jouer dans la première saison, l’actrice avait gentiment décliné l’invitation. « Ce n’était pas le moment parce que bon, elle avait des problèmes un peu personnels… », avait confié l’ex-agent il y a un an, sur Europe 1. Il n’avait toutefois pas souhaité en dire plus sur la nature de ces « problèmes »....

Lire la suite sur Voici.fr - Dix pour cent : découvrez la vraie raison pour laquelle Sophie Marceau a refusé de jouer dans la série

People

Les Marseillais sont en colère : les candidats de la téléréalité de W9 ont été invités à laisser leurs chaussures Louboutin au placard, la marque aux semelles rouges ne souhaitant pas être affiliée à l’émission. Une situation gênante qui crispe Nabilla.

Elle était « choquée, mais choquée »?! La semaine dernière, Jessica Thivenin s’emportait sur les réseaux sociaux contre la société Louboutin. Grande fan de la marque aux semelles rouges, elle assurait que son créateur avait interdit aux candidats des Marseillais d’en porter dans la prochaine saison du show de W9. « Il considère que la présence de ces chaussures dans nos programmes nuit gravement à son image de marque, déclarait-elle. Qu’on n’ait plus le droit de les porter, je trouve ça minable. Parce qu’il faut être quelqu’un pour porter ta paire de chaussures?? » En réalité, c’était un peu plus subtil que ça : les starlettes de téléréalité ont toujours le droit de mettre leurs escarpins Louboutin, mais à une condition.

Les Marseillais privés de chaussures Louboutin

« Christian Louboutin ne veut pas être associé à l’émission, avait expliqué à TV Mag Florence Fayard, la productrice des Marseillais. C’est pourquoi la marque nous a demandé de flouter ou camoufler les pieds. Mais pour des raisons esthétiques, c’est compliqué. La seule solution pour nous est donc d’interdire aux candidates de porter ces chaussures sur le tournage. » Si prendre cette mesure ne l’a pas réjouie, la productrice a assuré qu’elle était inévitable : « Cette demande est légale car les semelles rouges sont aujourd’hui considérées comme un logo. » Entre flouter tous les plans avec des Louboutin et demander aux candidates de les laisser au placard, la décision a été vite prise.

Invitée cette semaine dans le Buzz TV du Figaro, Magali Berdah s’est indignée de cette situation. La directrice de Shauna Events, qui gère les partenariats d’une bonne partie des starlettes du petit écran, s’est exprimée au nom de « la téléréalité » française dans son ensemble : « C’est très grave ce qu’il vient de se passer. À quel moment peut-on choisir le client qu’on veut??, a-t-elle lâché. Personne n’a insulté les chaussures, personne n’a dénigré cette marque. Ils l’ont valorisée, au contraire. Il n’y a pas de dénigrement.  » Elle s’en est ensuite pris directement au créateur Christian Louboutin : « Qui es-tu pour interdire à quelqu’un de porter quelque chose??, a-t-elle lancé, agacée. Ça ne te convient pas?? Eh ben dans ce cas-là, il ne faut pas être commerçant. Un commerçant doit s’adapter à son client, le client est roi. Il faut se calmer deux minutes et redescendre un peu sur terre. »...

Lire la suite sur Voici.fr - Les Marseillais privés de Louboutin : Nabilla s’attaque au créateur de chaussures

People

Carton rouge pour Y’a pas péno?! Si l’émission de Thomas Thouroude diffusée sur Europe 1 s’était vue accorder l’honneur de commenter des matchs des Bleus en live pendant la Coupe du monde 2018, ce privilège a vite tourné court.

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de l’ouvrir. L’équipe de Y’a pas péno?! vient malheureusement d’en faire la pénible expérience. L’émission sportive, diffusée sur les ondes d’Europe 1 depuis moins d’un an, s’était vue confier les commentaires en live des matchs des Bleus pendant la Coupe du monde 2018, en collaboration avec des envoyés spéciaux sur les lieux du championnat.

Si en temps normal, l’équipe de Y’a pas péno?! est constituée de Thomas Thouroude et de ses chroniqueurs Didier Roustan et Julien Cazarre, ce dernier était exceptionnellement remplacé par Sébastien Thoen, présentateur du Journal du Hard sur Canal +, lors du match de la France contre l’Australie ce samedi 16 juin. Une présence dont ils se mordent les doigts aujourd'hui puisque la direction d’Europe 1 vient d’écarter l’émission des commentaires pour la suite de ce 21e Mondial selon les informations de Puremédias.

Alors que la France disputait son match face à l’Australie ce 16 juin, Sébastien Thoen s’en est donné à cœur joie pour dire tout le mal qu’il pensait des joueurs. Et ses « Qu’est-ce qu’il branle Grizou?? Au prix où il est payé?! », ses « On parle beaucoup des Chinois mais les Australiens sont fourbes » ou encore « Dans le cul, les kangourous  » n’ont visiblement pas plu aux directeurs de la radio....

Lire la suite sur Voici.fr - Mondial 2018 : Europe 1 sanctionne Y’a pas péno?! après d’odieux commentaires au cours d’un match

High Tech

High Tech

High Tech