People

Quand François Hollande envoie un message par erreur à Rachida Dati, qui venait de lui demander un service : "C'est compliqué"

Le Parisien raconte le jour où François Hollande a malencontreusement contacté Rachida Dati, lorsque la maire de Paris lui demandait un service, se mettant dans une situation malencontreuse.

Rachida Dati se souvient de son échange avec François Hollande. La maire de Paris a raconté au Parisien le jour où elle a demandé une faveur à l'ancien président de la République, du temps de son quinquennat de l'année 2012 à 2017... et a reçu une réponse, mais pas celle escompté. "Oui, c'est à réfléchir", aurait rétorqué le chef d'Etat. Le seul hic ? En réalité, François Hollande n'était pas si emballé à l'idée d'aider Rachida Dati à dénicher le Saint-Graal. Et a envoyé, par erreur, un second SMS à la maire du VIIème arrondissement de Paris, lourd de sens. "Il faudra assumer politiquement, comment on l'annonce ? Elle ne fait pas partie du sérail, c'est compliqué..."

 

A qui était destiné ce fameux SMS faisant part de ses doutes quant aux conséquences ? Si elle ne le sait pas, Rachida Dati soutient que cela ne l'a pas affaiblie. "Pour certains, cela aurait pu être vécu comme une humiliation, confie-t-elle au journal Le Parisien, dans son édition du jeudi 21 novembre. Pas pour moi."

Une personnalité qui fait parler d'elle

Invitée dans l'émission C à vous sur France 5, lundi 18 novembre, Rachida Dati a réagi à un autre sujet qui fait débat chez elle, et il ne s'agit pas de sa politique mais de son style vestimentaire. Rachida Dati trop bien habillée aux yeux de certains ? Un chic qui remonte à sa plus tendre enfance, comme elle l'a expliqué à Anne-Elisabeth Lemoine. "On a été scolarisés, ma maman a toujours mis un point d'honneur à ce que l'on soit bien habillés, bien coiffés", précise Rachida Dati....

Lire la suite sur Closermag.fr - Quand François Hollande envoie un message par erreur à Rachida Dati, qui venait de lui demander un service : "C'est compliqué"

People

Madonna boit son urine après chaque concert : « C'est très bon »

Madonna a ses petites habitudes quand il s'agit de se préparer à ses concerts mais aussi d'organiser sa récupération physique. La chanteuse, reine de la pop, a une technique toute particulière... Après avoir pris un bain de glace, comme les athlètes, elle boit une tasse d'urine.

Chaque artiste à ses petites manies pour se préparer comme pour se remettre d'un concert. Alors qu'elle a entamé en septembre dernier sa tournée mondiale Madame X, Madonna dévoile sur son compte Instagram ses rituels pour se mettre en bonne condition physique pour pouvoir donner le meilleur d'elle-même. Dans la liste, qu'elle met en pratique dans une vidéo postée sur Instagram ce 18 novembre, la star de la pop passe des habitudes les plus classiques aux plus farfelues.

Elle commence donc pas s'échauffer en faisant quelques mouvements de boxe, avec sa coach. Puis, la chanteuse de 61 ans se glisse très lentement dans un bain de glace. L'un des meilleurs moyens pour soigner les bleus mais aussi les petites courbatures et autres douleurs du corps dues aux exercices physiques. Sur la vidéo, elle semble souffrir. Mais pour la madonne, c'est Show must go on. Elle tient bon et se met même à danser pour s'encourager. Au sortir de la baignoire, la chanteuse, s'enroule dans un peignoir. Elle se sèche, se réchauffe et boit une tasse... de thé ? Non ! De café ? Non plus... Madonna boit une tasse d'urine. Selon elle, cette tasse serait essentielle à son bien-être. "C’est très bon de boire de l’urine une fois sorti du bain gelé", a-t-elle commenté face à la caméra, sans préciser s'il s'agissait de sa propre urine.

Lire la suite sur Voici.fr - Madonna boit son urine après chaque concert : « C'est très bon »

People

Mélanie Griffith : « défoncée » sur un tournage, l'actrice a été mise à l’amende par le réalisateur Mike Nichols

À l’occasion de la sortie d’un ouvrage consacré au réalisateur Mike Nichols, l’actrice Mélanie Griffith revient sur un épisode agité de sa carrière. Sous l’emprise de cocaïne, elle a failli mettre en danger la production du film Working Girl.

L’usine à rêves hollywoodienne charrie son nombre incalculable de clichés. Et pour de bonnes raisons. Alors que vient d’être publié un livre en hommage au réalisateur américain Mike Nichols, intitulé Life isn’t Everything: Mike Nichols as remembered by 150 of his closest friends, certains propos viennent alimenter un peu plus la légende. Constitué des témoignages de cent-cinquante proches du cinéaste, c’est l’anecdote partagée par l’actrice Mélanie Griffith qui retient le plus l’attention. L’ex-femme d’Antonio Bandera se remémore notamment le tournage particulièrement houleux du film Working Girl, sorti en 1988. « J’ai fait beaucoup de choses inacceptables pendant Working Girl, annonce t-elle. C’était la fin des années 80. Il se passait beaucoup de choses dans les soirées, à New-York. Beaucoup de cocaïne. Et beaucoup de tentations. » 

Une femme sous influence

La mère de Dakota Johnson, 62 ans, explique en détail les fameuses "choses inacceptables" qui se sont produites pendant la réalisation du film. Arrivée ivre sur le plateau, elle raconte comment elle fut immédiatement renvoyée chez elle, stoppant net le tournage. « Mike était tellement énervé, il ne voulait plus me parler. Mike Haley, le premier assistant-réalisateur s’est approché et m'a dit : "On arrête tout, rentre chez toi." Alors j'ai su que j'allais avoir des problèmes. » Et ce n’est que le début. Elle poursuit : «Le lendemain matin, il m'a emmenée prendre le petit-déjeuner et il a dit: '' Voici ce qui va se passer: Tu vas payer pour hier soir de ta propre poche. On ne va pas te dénoncer au studio, mais tu dois payer pour ce que ça a coûté'', et c'était 80'000 $. Ils voulaient attirer mon attention, et ils ont réussi. C'est une expérience qui rend humble et qui est embarrassante, mais j'ai beaucoup appris.»

Lire la suite sur Voici.fr - Mélanie Griffith : « défoncée » sur un tournage, l'actrice a été mise à l’amende par le réalisateur Mike Nichols