People

De la gloire à la rue, voilà la descente aux enfers d'Ophélie Winter récemment photographiée autour de sa voiture dans laquelle elle passerait ses nuits. Ruinée, elle errerait dans les rues de Paris, en cherchant à se sortir coûte que coûte de son statut de SDF. Dans son numéro du 20 septembre, Public raconte son effroyable chute.

Les images sont glaçantes. Le visage marqué par la précarité, Ophélie Winter s’étire à côté de sa Smart garée dans une rue de Paris. Ses vêtements froissés révèlent qu’elle y passe ses nuits, l’interprète de Dieu m’a donné la foi a perdu son lustre d’antan mais lutte quotidiennement pour s’arracher à la rue. C’est ce qu’a révélé Public dans son numéro du 20 septembre : “La star doit se résigner à rendre la clé du modeste hôtel dans lequel elle vient de passer trois jours. Retour à la case voiture après cette brève respiration.“

Ses biens se résumeraient à quelques sacs entassés dans sa citadine, des bijoux fantaisie et de larges lunettes de soleil. Si elle continue de se vernir les ongles - une coquetterie révélatrice de son envie d’en sortir – l’ancienne présentatrice du Hit parade ne peut compter sur des mains tendues qui ne se sont montrées que passagères. Un de ces proches témoigne : “Elle est parfois hébergée par des potes. D’autres encore la dépanne en lui donnant un peu d’argent. Mais elle n’a plus une thune.“.

Les raisons de la chute

D’aucuns s’interrogent sur la façon dont s’est déroulée sa descente aux enfers. Comment la mannequin devenue bouddhiste est-elle passée du top 15 des charts au dénuement sordide ?La réponse semble se trouver dans un large faisceau d’incidents qui s’acharnent sur l’ex compagne d’MC Solaar. D’abord, ses succès musicaux, moins francs, se sont changés en échecs, au point qu’elle a dû annuler des concerts, fautes de spectacteurs.

 

On peut aussi compter son expérience éclair de 2014 en tant que candidate de Danse avec les stars qui aura été calamiteuse. “La pire expérience de ma vie.“ avait-elle décrit. Plus inquiétant encore, un accident de voiture, fin 2018, lui aurait broyé la cage thoracique. Elle l’a évoqué dans un tweet d’excuse à sa communauté de fans pour expliquer son absence entre octobre 2018 et février dernier (plutôt active sur les réseaux sociaux, son compte Twitter regorge de citations à visée inspirante sur les épreuves de la vie, les sacrifices et les trahisons des proches).

Lire la suite sur Gala.fr - Ophélie Winter, SDF : comment la chanteuse s’est retrouvée si vite à la rue

People

Nicki Minaj au Met Gala, le 6 mai 2019 à New York. | Angela Weiss / AFP 

Alors qu'elle préparait un nouvel album, la rappeuse a annoncé le 5 septembre 2019 qu'elle mettait un terme à sa carrière –une décision radicale, mais loin d'être irréversible.

Âge pivot, durée de cotisation, système à points... Les débats sur la réforme des retraites rythment l'actualité française. Loin des préoccupations du gouvernement d'Édouard Philippe, l'Américaine Nicki Minaj n'a pas attendu la mouture définitive du texte pour annoncer la sienne à seulement 36 ans, après quinze ans de carrière.

«J'ai décidé de prendre ma retraite et de m'occuper de ma famille», a tweeté le 5 septembre la rappeuse aux 100 millions de disques vendus, qui se mariera dans les prochains mois à son compagnon Kenneth Petty.

Décision surprise

L'immense communauté de fans de la star –106 millions d'abonné·es sur Instagram– semble désemparée face à ce départ sans préavis.

«J'ai vraiment été surprise par cette annonce. Je me sens triste, choquée et abandonnée. Cela peut paraître excessif, mais Nicki a bercé toute mon adolescence», se désole Joela Marina, 21 ans.

«Elle est et restera une légende, renchérit Leslie Ekotto, 20 ans. C'est une mauvaise nouvelle pour l'industrie musicale, j'espère vraiment qu'elle reviendra.»

Face à la tristesse de sa fanbase, la native de Trinité-et-Tobago s'est empressée d'effacer son annonce, qu'elle a qualifiée d'«abrupte et insensible», avant de promettre une explication sur sa webradio.

Ces derniers jours pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario. La tendance était plutôt au retour en force de Nicki Minaj, un an après la sortie de Queen, son quatrième album. Deux jours avant sa déclaration, la rappeuse signait un couplet et jouait dans le clip du tube «Hot Girl Summer» de Megan Thee Stallion.

La performance venait clore un été studieux, marqué par une collaboration avec Lil Durk, mais surtout par la sortie en juin dernier de «Megatron», premier single d'un cinquième album qui ne verra pas le jour –du moins pour l'instant.

De fait, un espoir subsiste malgré tout: selon le site américain TMZ, la star aurait passé de nombreuses heures en studio ces dernières semaines pour mettre au point cet opus.

Rivalité avec Cardi B

L'ancienne protégée de Lil Wayne est-elle sincère ou orchestre-t-elle un vaste coup de bluff pour promouvoir son prochain disque? Fif Tobossi, co-fondateur du média rap Booska-P et réalisateur de la série documentaire Les Femmes du Rap pour Mouv', penche pour la seconde option.

«Pendant plus de dix ans, Nicki Minaj était numéro 1 sans contestation possible. Aujourd'hui, elle est fortement concurrencée par Cardi B, analyse-t-il. De plus en plus de rappeuses la poussent dans ses retranchements. Elle veut faire un coup commercial pour se repositionner sur le devant de la scène.»

Depuis la sortie en 2010 de son premier album, Pink Friday, Nicki Minaj avait pourtant l'habitude d'éclipser ses rivales, armée d'une technique hors norme, d'une polyvalence lui permettant de toucher les passionné·es de rap mais aussi le grand public et d'une identité visuelle marquée, faite de tenues extravagantes et de changements de look incessants.

«La donne a changé par rapport au début des années 2010. Aujourd'hui, il y a de plus en plus de rappeurs et donc de rappeuses. Cardi B a placé plusieurs singles au sommet des ventes. Dans le rap américain, chaque époque a été dominé par une seule rappeuse», observe Sylvain Bertot, critique rap et auteur de Ladies first - Le rap féminin en 100 albums, à paraître le 21 novembre aux éditions Le Mot et le reste. Lorsque deux rappeuses se sont battues pour le leadership, comme Foxy Brown et Lil' Kim dans les années 1990, il y a eu conflit.»..

Lire la suite sur Slate.fr - Faut-il croire à la retraite de Nicki Minaj?

People

Sept mois après l’éclatement du scandale, l’affaire Christian Quesada fait encore parler d’elle. Un ancien maître du midi a fait des révélations concernant une possible stratégie mise en place par la production des 12 Coups de midi pour le faire oublier.

Le nom de Christian Quesada restera à jamais associé aux 12 Coups de midi. N’en déplaise aux équipes de production, qui tentent par tous les moyens de faire oublier le plus grand maître de midi. Le 27 mars dernier, l’ex-champion de 55 ans a été mis en examen pour « détention d’images pornographiques. » Lors d’une perquisition à son domicile d’Hauteville-Lompnes, des milliers de fichiers vidéos, certains mettant en scène des enfants de moins de dix ans, auraient été retrouvés dans son ordinateur. Des faits reconnus par le mis en cause, qui nie toutefois être un jour passé à l’acte. Reste que du côté du jeu phare de TF1, ce scandale a eu de lourdes répercussions.

Un ancien maître de midi balance sur les manigances de la production des 12 Coups de midi

Dans les semaines qui ont suivi, l’émission de Jean-Luc Reichmann a enregistré une sacrée baisse d’audience. Mais un homme est venu tout sauver : il s’agit de Paul. Débarqué dans le jeu à la fin du mois d’avril, le nouveau maître de midi a fait l’effet d’un raz-de-marée auprès des téléspectateurs, qui ne voient désormais plus que lui. Une situation qui arrange bien la production, si l’on en croit les dires d’un ancien maître de midi, qui a souhaité conserver son anonymat. « Ils veulent effacer Christian des tablettes, en gains comme en participations, estime ce dernier dans les colonnes de Télé-Loisirs. Parce que là, ils se retrouvent avec un numéro 1 fantôme. Christian doit être oublié, c’est mieux pour l’image du programme.  »

Il faut reconnaître que boycotter le plus grand champion des 12 Coups de midi n’est pas chose aisée pour la production. Le 26 août dernier, au lancement du Match de l’été, le malaise était palpable lorsqu’il a été question des plus grands vainqueurs du jeu de Jean-Luc Reichmann. C’est pourquoi voir Paul dépasser le record du « Professeur » serait une véritable aubaine pour TF1. Ce qui pousse certains à penser que l’étudiant de 20 ans serait favorisé. « Les groupes de fans sur Internet ont l’impression qu’il y a énormément de questions d’histoire et de géographie, les domaines de prédilection de Paul », avait déclaré Claire, celle qui a battu Christian Quesada, sur le plateau de Touche pas à mon poste. Alors Paul est-il véritablement favorisé?? Une chose est sûre : la production compte plus que jamais sur lui pour effacer le scandale …

Lire la suite sur Voici.fr - Affaire Quesada : les révélations d’un ancien maître de midi sur la production des 12 Coups de midi

High Tech

High Tech

High Tech