En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

People

Mais quel bordel dans la famille Hallyday... Vous allez me dire «on s’en fout, un peu, beaucoup» et vous n’auriez pas tort. Mais il n’empêche que c’est l’occasion de remarquer qu’une femme, ça a deux options dans la vie: soit elle se dévoue pour les autres et alors elle est gentille, soit elle privilégie ses propres intérêts et là, c’est Hannibal Lecter.

Dans le cas de Laeticia Hallyday, c’est fascinant de voir comment la presse people et les fans l’ont faite passer d’un rôle à un autre. Souvenez-vous, il y a dix jours, Laeticia était une sainte, une épouse entièrement dévouée à son mari, qui a supporté ses infidélités et ses abus en tout genre dans un esprit de sacrifice qui ferait passer la Vierge Marie pour une petite arriviste. Et voilà que brusquement, c’est une femme vénale, manipulatrice et sans coeur. Conséquemment, la figure de Johnny Hallyday a aussi changé. C’était un homme fort, un homme qui avait ses démons intérieurs mais qui était un roc. Maintenant, c’est un homme faible et manipulé. (Et accessoirement, c'est surtout un homme mort que tout le monde fait parler).

Un conte de fées?

Ce retournement est facilité par un élément simple: la réactivation de la figure de la marâtre tirée des contes qu’on a tous lus ou vus quand on était petit. Hasard complet, j’ai offert cette semaine à mes enfants un magnifique livre des contes des frères Grimm. L’occasion de se replonger avec délices dans : 
- Hansel et Gretell’histoire d’un père remarié que sa nouvelle épouse convainc d’abandonner ses enfants dans la forêt parce qu’il n’y a pas assez de pain pour quatre, mais qui finit bien puisque les enfants retrouvent leur père et que la belle-doche meurt.
Cendrillon, l’histoire d’un père qui se remarie avec une très méchante femme qui force sa belle-fille à passer le balai.

- Et bien sûr Blanche-Neigel’histoire d’un père qui se remarie et dont la nouvelle épouse percluse de jalousie envers sa belle-fille demande à un chasseur de la tuer et de lui rapporter son coeur et ses poumons.

Historiquement, le rôle de belle-mère est lié à l’histoire des femmes. Il se développe à cause de l’importante mortalité des femmes en couches. Elles faisaient des enfants, en mourraient souvent et l’époux se remariait. Tous les apprentis généalogistes connaissent l’histoire par coeur.

D’un point de vue psychanalytique, Bruno Bettelheim a insisté sur le bénéfice du traitement négatif de la figure de la belle-mère dans les contes. Elle fonctionnerait en fait comme une division de la figure maternelle en deux: la gentille et la méchante. La marâtre des contes qui maltraite les enfants leur permettrait de canaliser la violence qu’ils peuvent ressentir envers la figure maternelle. Elle serait une mère qu’on a le droit de haïr. Ce que Bettelheim avait peut-être sous-estimé, c’est le nombre d’adultes qui ne se défont jamais de ce schéma binaire.

Une femme qui ne parvient pas à avoir d'enfant «naturellement», c’est forcément suspect

 

Concernant Laeticia Hallyday, on peut penser qu’un autre élément joue, inconsciemment, contre elle: ses problèmes de stérilité. D'ailleurs, dans Blanche-Neige, il est précisé que la marâtre ne peut pas enfanter. Laeticia Hallyday a souvent évoqué ses nombreuses fausses couches qu'elle explique par l'anorexie. Mais une femme qui ne parvient pas à avoir d'enfant «naturellement», c’est forcément suspect, comme si quelque chose en elle était malfaisant. Et ce soupçon se retrouve plus profondément dans un autre aspect: il y aurait la famille de sang, la vraie; et l’autre famille, faite de pièces rapportées...

Lire la suite sur Slate.fr - Laeticia Hallyday: de sainte à marâtre

People

La star a partagé de vieilles photos en noir et blanc d'un moment très hot. Cette séquence sexy est beau­coup trop osée pour certains inter­nautes, qui l'appellent à se montrer plus respon­sable vis-à-vis des jeunes filles qui pour­raient s'iden­ti­fier à elle.

Quand on est une immense star, on se permet un peu tout. Chris­tina Agui­lera a été grisée par les innom­brables succès. La chan­teuse pop / r’n’b de 37 ans a tout connu dans sa carrière. Icône du début des années 2000, elle a sorti 5 albums écou­lés à plus de 90 millions d’exem­plaires dans le monde, a reçu diffé­rentes distinc­tions – dont plusieurs Grammy Awards –, a sa propre étoile sur le Walk of Fame et faisait même partie, en 2008, de la liste des « 10 plus grands chan­teurs » établie par le célèbre maga­zine Rolling Stone, devançant notam­ment Björk et Mariah Carey. Extrê­me­ment influente, elle compte 4,5 millions d’abon­nés sur Insta­gram. Un réseau social sur lequel elle dévoile régu­liè­re­ment certains aspects de son inti­mité. Et compte tenu de son goût prononcé pour la provo­ca­tion, chacun se doute bien que ses posts flirtent parfois avec la polé­mique. Moins en vue sur le devant de la scène, la blonde au physique à couper le souffle s’est recon­ver­tie comme jurée de The Voice, aux Etats-Unis. Elle occupe le reste de son temps en s’oc­cu­pant de sa progé­ni­ture. Ses deux enfants, Max Liron et Summer Rain, sont ses rayons de soleil au quoti­dien.

? Relire :Diapo­rama Qu'est deve­nue la sublime et sexy Chris­tina Agui­lera??

Pour le reste, tout n’est qu’une ques­tion de stan­ding et d’image. Or, si les années passent, le ton reste le même. Comme en atteste la série de trois clichés en noir et blanc diffu­sés par la star ce jeudi. Mise en scène toute simple : Chris­tina Agui­lera s’est lais­sée photo­gra­phier dans son bain mous­sant. Elle donne ainsi un aperçu de ses jolies et juvé­niles formes. La séquence remon­te­rait en effet à 2002. Sur l’une des photos, il n’y a plus d’eau dans la baignoire et madame joue de ses courbes affo­lantes. Couchée en travers, dos sur le rebord et bras croi­sés sur sa protu­bé­rante poitrine, elle entrouvre légè­re­ment la bouche dans une simu­la­tion d’or­gasme sans véri­table équi­voque. Ce qui ne plaît pas vrai­ment à tout le monde. Un inter­naute l’in­ter­pelle, agacé : « C’est l’image que vous voulez donner à nos jeunes filles?? (…) Certaines femmes se lèvent pour un chan­ge­ment tandis que d’autres restent au lit?! Vous ne faites certai­ne­ment pas partie de ce chan­ge­ment. Nous connais­sons d’ailleurs tous votre lutte pour rester mince. Donc c’est une double honte »....

Lire la suite et voir les photos sur Vsd.fr - Photos Nue dans son bain, Chris­tina Agui­lera choque Instagram?!

People

Depuis lundi et la révé­la­tion de Laura Smet qu’elle et son frère David Hally­day avaient été écar­tés de la succes­sion au profit de sa seule épouse Laeti­cia, les révé­la­tions s’en­chaînent. On apprend aujourd’­hui ce que Johnny avait déjà reversé à ses premiers enfants.

Entre Laeti­cia Hally­day d’un côté et David Hally­day et Laura Smet de l’autre, la guerre est décla­rée. S’ils avaient un temps fait front ensemble – lors de l’hom­mage popu­laire à la Made­leine le 9 décembre dernier, puis lors de l’in­hu­ma­tion à Saint-Barthé­lemy deux jours plus tard – aujourd’­hui les liens sont brisés. Si David avait déjà reconnu qu’il n’avait pas échangé un seul mot avec son ex-belle-mère de tout le mois de janvier, c’est par cour­rier que lui et sa sœur ont appris qu’ils avaient été rayés du testa­ment de Johnny Hally­day.

Dans une lettre écrite post-mortem à son père et trans­mise à l’AFP, la fille de Natha­lie Baye révé­lait les tensions sous-jacentes qui exis­taient entre les deux clans : « J’ai appris […] que tu avais rédigé un testa­ment nous déshé­ri­tant tota­le­ment David et moi […] Tant de ques­tions sans réponses. Toutes ces fois où on a dû se cacher pour se voir et s’ap­pe­ler?! Il m’est encore insup­por­table de ne pas avoir pu te dire au revoir, papa, le sais-tu au moins?? »

Mais avec ce dernier testa­ment, Johnny Hally­day avait déjà prévu de déshé­ri­ter depuis bien long­temps ses grands enfants. Comme le révèle Marc-Olivier Fogiel aujourd’­hui dans RTL Soir, le rocker s’était rendu chez un notaire de Los Angeles en juillet 2014 pour livrer ses dernières volon­tés. Si David et Laura n’ont rien reçu à sa mort, c’est parce que, esti­mait-il, « ils ont déjà reçu leur dû par le passé ». Dans le tout premier testa­ment rédigé par Johnny en 2011, il avait d’ores et déjà précisé que ses aînés devaient « accep­ter que leur part d’hé­ri­tage soit dimi­nuée des montants déjà reçus », lui qui tenait plus que tout à mettre son épouse Laeti­cia et ses filles Jade, 13 ans, et Joy, 9 ans, à l’abri du besoin....

Lire la suite sur Voici.fr - Héritage de Johnny Hallyday : voilà tout ce qu’il a déjà légué à David et Laura par le passé

High Tech

High Tech

High Tech