En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Les abonnements aux services de streaming partout en Europe

High Tech
Il sera bientôt possible de profiter — sans restriction géographique et dans tous les pays de l'Union européenne — des services de streaming auxquels nous sommes abonnés.
 

S'il vous est déjà arrivé de pester en vous voyant refuser l'accès à l'un de vos services de streaming préférés sous prétexte que vous vous trouviez à l'étranger, cette information devrait vous intéresser. En effet, le Parlement européen a voté pour que soient levées ce genre de restrictions géographiques sur les services en ligne payants. Une décision logique quand on sait que fin 2011 déjà l'exclusivité territoriale en Europe avait été jugée illégale.

Dans les faits, cela veut dire que vous pourrez continuer à profiter dans les pays de l'Union des catalogues de Netflix, Spotify, Deezer ou encore Canal Play si vous y êtes abonnés. Une nouvelle qui ravira donc les personnes qui voyagent régulièrement en Europe, mais aussi les étudiants et travailleurs qui circulent dans l'Union. D'ailleurs, des mesures pourront être prises par les services pour vérifier que les abonnés se connectent sur leurs infrastructures depuis un autre pays uniquement de manière temporaire. S'ils s'y installent de manière plus prolongée, il pourra leur être demandé de souscrire un abonnement dans ce pays. Le Parlement prend toutefois garde à ce que cela ouvre la porte à un possible flicage des utilisateurs, puisque des garanties seront exigées sur l'utilisation "proportionnée" des données personnelles.

Quid des services gratuits ?

La mesure adoptée ne concerne officiellement que les services payants. La question se pose quant aux services gratuits, comme les replays des chaînes de télévision. À ce titre, le Parlement indique que les services gratuits pourront adopter ces dispositions, s'ils le souhaitent. Sans contrainte et sur la base du volontariat, on imagine que ce ne sera pas une priorité pour eux, alors que de nombreux expatriés regrettent de ne pas pouvoir accéder à ces services sans utiliser des solutions permettant de modifier leur provenance géographique, en ayant par exemple recours à un VPN.


Lire la suite : Les abonnements aux services de streaming partout en Europe


Articles en Relation

Spotify courtise ses abonnés gratuits avec un Premium à 0,99 €/mois Le géant du streaming musical compte bien faire céder ses abonnés non payants au chant des sirènes du Premium, et pour ce faire, propose une offre d...
OneCast permet de streamer les jeux Xbox One sur Mac Si l'on peut streamer les jeux Xbox One sur un PC Windows 10 depuis 2015, aujourd’hui une solution arrive pour les utilisateurs de Mac. Mais elle es...
Accords musicaux : Facebook poursuit sa conquête avec la Sacem En arrière plan des scandales qui secouent actuellement son actualité, Facebook continue son entreprise de séduction des grandes organisations de ge...
Apple se paye la tête (bien faite) de Shazam S'il y a quelques années encore, les services de streaming musical guerroyaient entre eux à coup de contrats d'exclusivité avec les labels, ça n'est...
Youtube prépare Remix, son nouveau service de streaming payant Pour se relancer dans la course des services de streaming musicaux payants, Google (Alphabet) serait en train d’élaborer un tout nouveau service de ...
Microsoft arrête son service de streaming Groove Music Étouffé par une concurrence beaucoup trop féroce, Microsoft se retire officiellement du marché du streaming musical, en stoppant son service Groove ...

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO