En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

La Poste met sur les rails « Ma French Bank », sa future banque mobile

Economie
La Banque postale se dote d’une nouvelle filiale bancaire qui ciblera principalement les jeunes. Le lancement est prévu au printemps 2019

Face à l’essor d’une clientèle jeune et autonome, préférant gérer ses opérations bancaires sur smartphone plutôt que de se déplacer en agence, toutes les grandes banques françaises ont développé une offre mobile. Sur ce marché déjà saturé des banques digitales, La Banque postale arrive bonne dernière. Mais après de longs mois de préparation, le projet est désormais ficelé.

Le groupe a présenté en interne, mardi 12 juin, en commission de dialogue social, le plan de marche du nouvel établissement baptisé « Ma French Bank », un document auquel Le Monde a eu accès. Contrairement aux nombreux établissements de paiement qui ont vu le jour ces dernières années, comme Compte-Nickel (groupe BNP Paribas) ou Fidor (groupe BPCE), Ma French Bank dispose d’un agrément bancaire, obtenu auprès de la Banque centrale européenne en janvier. Ce qui lui permettra de proposer, outre le compte courant, des crédits renouvelables et des produits d’assurance. Mais, comme sa concurrente Orange Bank, la banque mobile construira son offre commerciale progressivement : tous les produits ne seront pas disponibles dès le lancement, prévu au printemps 2019.

Ma French Bank prévoit de coller aux standards d’une néobanque de dernière génération (ces établissements conçus pour être utilisés sur smartphone) : ouverture du compte en ligne en 10 minutes, transactions en temps réel… tous les services seront disponibles sur mobile et le client pourra payer avec son téléphone. Le compte courant fonctionnera avec une carte bancaire à autorisation systématique, sans découvert autorisé.

Possibilité d’ouvrir un compte dans un bureau de poste

Mais « pour sortir du lot », le document de présentation de Ma French Bank indique qu’il sera également possible d’ouvrir un compte dans un bureau de poste. Ce service sera dans un premier temps disponible dans 1 000 bureaux, qui seront en mesure de remettre immédiatement une carte bancaire aux nouveaux clients. L’offre proposera aussi...


Lire la suite : La Poste met sur les rails « Ma French Bank », sa future banque mobile


Articles en Relation

La Redoute, retour sur un virage du numérique réussi La Redoute, entreprise roubaisienne ex-championne de la vente par correspondance, a tardé à conquérir le web. En proie à de graves difficultés il y a ...
Avec Marketplace, Facebook marche sur les plates-bandes du Bon Coin Facebook part à l’assaut du Bon Coin. Lundi 14 août, le réseau social a officialisé le lancement de Marketplace, sa plate-forme de petites anno...
La seconde jeunesse de Tann’s, cartable star des années 1980 Deux enfants courant, cartable sur le dos, pendant qu’un personnage animé hurlait « T’as ton Tann’s ? » dans une voiture de pompier...
La Chine se prive de camembert La communauté française de Chine est en émoi. Depuis une semaine, plus de camembert, ni de brie, ni de bleu dans les assiettes. Le 7 septembr...
« Du bonheur et du malheur d’être français » Nostalgiques, les Français sont les champions européens du mal-être. Mais, récemment, l’indicateur de bonheur collectif mis en place par des économi...
Neymar, reflet de la flambée des prix dans le foot   La présence d’investisseurs aux fonds extensibles et l’envolée de la vente des droits de diffusion des compétitions alimentent un marché mon...