En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Jérusalem, l'un des points les plus épineux du conflit israélo-palestinien - Le Figaro

Actualités

Correspondant à Jérusalem

Le statut de Jérusalem, à propos duquel le président américain doit prendre mercredi une décision potentiellement lourde de conséquences, constitue depuis un demi-siècle l'un des points les plus épineux du conflit israélo-palestinien. Donald Trump a promis à plusieurs reprises, durant sa campagne électorale, d'y transférer l'ambassade des États-Unis auprès de l'État hébreu (celle-ci est actuellement située à Tel Aviv). Une loi votée en 1995 par le Congrès affirme que «Jérusalem doit être reconnue comme la capitale de l'État d'Israël» et impose d'y implanter la représentation américaine. Les présidents successifs ont jusqu'à présent repoussé son application de six mois en six mois, dans l'attente que les deux parties adverses se mettent d'accord sur un partage de la ville. La dernière dérogation signée en ce sens est arrivée à expiration ce lundi. «Le président a été clair sur cette affaire depuis le départ: ce n'est pas une question de si (l'ambassade sera effectivement déplacée de Tel-Aviv à Jérusalem, NDLR), c'est une question de quand», a affirmé Hogan Gidley, un porte-parole de la Maison-Blanche.

La position de la communauté internationale au sujet de Jérusalem n'a guère varié depuis 70 ans. Le plan de partage voté par l'assemblée générale des Nations Unies le 29 novembre 1947 prévoyait d'y créer un «corpus separatum» placé sous un régime d'administration internationale. L'histoire en décida cependant autrement, puisque Jérusalem fut divisée à l'issue de la première guerre israélo-arabe (1948-49). Sa partie Ouest fut conquise par le tout jeune État d'Israël, qui décida rapidement d'en faire sa capitale. Quant à la moitié orientale, où se situent la Vieille ville et les lieux saints des trois grandes religions monothéistes (le mur des Lamentations, la basilique du Saint-Sépulcre et la mosquée al-Aqsa), elle tomba provisoirement dans l'escarcelle du Royaume de Jordanie. Mais une large majorité de la communauté internationale persista à ne reconnaître aucune souveraineté sur la ville, si bien que de nombreux pays installèrent leur ambassade auprès d'Israël à Tel Aviv.

Depuis les accords d'Oslo, il existe un large consensus pour considérer que Jérusalem-Est a vocation à devenir la capitale d'un futur État palestinien

La guerre des Six-Jours, qui opposa début juin 1967 l'État hébreu à ses voisins arabes, changea une nouvelle fois la donne. Après trois jours de combats, Tsahal s'empara non seulement du Sinaï, de la Cisjordanie et de Gaza, mais aussi de Jérusalem-Est. Le gouvernement décida peu après d'y appliquer la loi israélienne. En juillet 1980, la Knesset vota une Loi fondamentale faisant de la ville la capitale «unifiée et indivisible» de l'État. Des bâtiments administratifs furent implantés dans sa partie orientale et de vastes quartiers de colonisation y furent développés. Mais l'Europe et les États-Unis persistèrent à juger cette occupation non conforme au droit international. C'est pourquoi ils ont jusqu'à présent toujours refusé d'y transférer leurs représentations diplomatiques.ur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension .


Lire la suite : Jérusalem, l'un des points les plus épineux du conflit israélo-palestinien - Le Figaro


Articles en Relation

Souvent moqué pour sa célèbre coiffure, Donald Trump vante la qualité de sa chev... Souvent moqué pour l'aspect de sa coiffure, le président américain Donald Trump a vanté, lundi, la qualité de sa chevelure,lors d'un discours pronon...
Israël frappe 25 cibles à Gaza en riposte à des tirs de roquettes L'armée israélienne affirme avoir frappé, dans la nuit de mardi à mercredi, 25 cibles dans la bande de Gaza en réponse à une trentaine de tirs de pr...
Les États-Unis étendent les restrictions sur l'immigration à trois nouveaux pays... Ce fut l'une des premières décisions de Donald Trump après son entrée en fonction: restreindre les conditions d'accès au territoire américains pour ...
Israël accusé d'avoir bombardé une base aérienne syrienne - Le Monde Les regards se tournent vers l’Etat hébreu après les frappes aériennes conduites contre la base militaire T4 en Syrie. Plusieurs missiles ont frappé...
Un employé du consulat français à Jérusalem poursuivi pour trafic d'armes depuis... Un employé de 24 ans du consulat de France à Jérusalem doit comparaître devant un juge israélien, lundi 19 mars, pour des charges graves. Le jeune...
« Je ne suis pas raciste », assure Donald Trump - Le Monde Le président américain, Donald Trump, a déclaré dimanche 14 janvier qu’il n’était « pas raciste » après que des médias ont rapporté ses pr...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS