Faux prix barrés : l'UFC-Que Choisir dénonce plusieurs enseignes

High Tech

Les soldes d'hiver à peine lancés, l'UFC-Que Choisir met une nouvelle fois en garde contre les pratiques discutables de nombreux commerçants en matière de prix barrés. Concerné, le site Vente-Privée est dans le viseur de la répression des fraudes.

Début 2015, les règles encadrant l'affichage de prix barrés par les commerçants français ont été assouplies. Depuis, l'UFC-Que Choisir réitère à chaque période de soldes le même message : attention aux prix barrés souvent absurdes qui permettent d'afficher des rabais mirobolants. En  pratique, différentes approches se côtoient. Certaines enseignes se contentent par exemple de prendre pour référence le prix de vente conseillé des produits proposés, ce qui peut induire en erreur quant à l'économie réelle mais se base au moins sur un point de comparaison tangible. D'autres n'ont pas peur de créer des prix barrés de toutes pièces. À l'occasion de l'ouverture de ces soldes d'hiver, l'association a choisi de mettre en lumière quelques exemples pour illustrer ce qu'elle dénonce. 

Le coup classique de l'augmentation temporaire

Conforama, la Fnac et Auchan sont les premiers noms cités par l'UFC-Que Choisir. Dans les trois exemples présentés, le reproche est à peu près le même : juste avant les soldes, les prix de certains produits (illustrés par un lave-vaisselle pour Conforama, un téléviseur pour la Fnac et une cafetière pour Auchan) ont connu une étrange augmentation temporaire, laquelle a permis d'afficher un rabais plus important le jour de l'ouverture des soldes. 

Concrètement, le lave-vaisselle, proposé 329,99 € à la mi-décembre, est remonté à 499 € la veille des soldes. Le matin suivant, il est redescendu à 299 € avec un rabais affiché très théorique de 41 %. Le téléviseur, lui, est passé en décembre de 1 599 € à 2 299 € avant de redescendre le jour J au tarif de 1 499 €. Bien sûr, le marchand a revendiqué une réduction de 35 % et non un petit coup de rabot de 6 %. Enfin, la cafetière, proposée en soldes à 39,99 €, a hérité d'un prix de référence de 69,99 € qui n'a en réalité été pratiqué qu'à compter du 26 décembre dernier. Auparavant, Auchan la proposait à 49,99 €. 

Quand prix barré = poudre aux yeux

À côté des petits tours de passe-passe reposant sur des augmentations temporaires, d'autres techniques permettent aussi de faire miroiter des rabais importants pour écouler ses stocks. L'UFC-Que Choisir cite à ce sujet l'exemple de Cdiscount. D'une part, l'association reproche au marchand de mélanger sciemment et sans distinction évidente soldes et autres offres promotionnelles. D'autre part, toujours d'après l'association, "soldes ou pas, les vraies promotions sont rares, à l'image de cette enceinte Marshall (non soldée) affichée 119,99 € au lieu de 249,99 €. Intéressant a priori, si ce n'est que Cdiscount ne l'a jamais vendue plus de 158 € dans le mois précédant les soldes. L'enceinte a même été affichée au prix de 119,99 € pendant 8 jours durant cette même période. Soit une vraie réduction de 0 % plutôt que de 52 %."
 

Ubaldi est le cinquième et dernier marchand à faire les frais de la veille de l'UFC-Que Choisir. Tout d'abord, il est noté que le site ne fait pas état de soldes, mais laisse seulement entendre la présence de promotions dans le cadre de "jours fous". Ensuite, comme pour la concurrence, l'association s'est penchée sur les offres. Elle s'est arrêtée sur un aspirateur proposé à 74 € au lieu de 199 €, pour un rabais revendiqué de 62 %. Sauf que, d'après le suivi des prix effectué, "en réalité, Ubaldi le vendait déjà à 74 € depuis plus d'un mois. Le rabais réel est donc de 0 % ! Qui plus est, à 74 €, il est même l'un des plus chers du marché."  

Des abus tout de même punis

Si les marchands bénéficient d'une assez grande liberté concernant les prix barrés affichés, il y a tout de même des limites aux largesses du cadre réglementaire. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient d'ailleurs de le montrer en annonçant ce jeudi avoir transmis à la justice les conclusions d'une enquête menée sur le site vente-privée.com. L'administration explique avoir constaté sur le site "des 'prix de référence' qui ne correspondaient dans les faits à aucune réalité économique [et qui] étaient utilisés pour afficher des taux de promotion particulièrement attractifs", des observations qu'elle a pu confirmer grâce à "l'analyse de documents saisis au cours de perquisitions menées en juin 2016".
 

Le commerce en ligne, et plus particulièrement les portails de ventes privées, fait "l'objet d'une attention particulière de la part des services de la DGCCRF qui contrôlent la loyauté des prix affichés et des pratiques promotionnelles". D'après la répression des fraudes, "des enquêtes régulières sont ainsi menées pour lutter contre ce type de pratiques commerciales trompeuses. Ces enquêtes ont notamment conduit la DGCCRF à annoncer en février 2017 qu'elle avait ouvert des procédures contentieuses à l'encontre de 19 enseignes du e-commerce. Celles-ci ont donné lieu au paiement de plusieurs millions d'euros d'amendes dans le cadre de transactions pénales."


Lire la suite : Faux prix barrés : l'UFC-Que Choisir dénonce plusieurs enseignes


Articles en Relation

Attention, campagne d'hameçonnage viral sur Facebook Depuis quelques jours, de petites bandes dessinées en apparence inoffensives se multiplient sur Facebook. Ne cliquez pas dessus : ce sont les f...
Pourquoi la montée des eaux menace votre connexion Internet Une récente étude américaine estime qu'une bonne partie des infrastructures en fibre optique permettant à Internet de fonctionner pourrait se retrou...
Comment des adolescentes ont retouché leurs portraits pour Internet Le photographe anglais Rankin a demandé à des jeunes femmes de retoucher leurs portraits pour qu'ils soient adaptés à un partage sur les réseaux soc...
En 2018, le livre audio a séduit 16 % des Français Alors que le Salon du livre 2019 ferme ses portes, une étude signée Audible montre que 16 % des Français ont écouté un livre en 2018, contre 8 % en ...
Pokémon GO se met à jour et voit l'arrivée des combats entre joueurs Toujours très actif sur sa poule aux œufs d'or, Pokémon GO, Niantic annonce l'arrivée des combats de dresseurs qui va permettre aux joueurs de s'aff...
Une étude pointe la nocivité des ondes sur la mémoire des enfants Après avoir évalué sur plusieurs années la mémoire d'enfants utilisant un téléphone portable, des chercheurs suisses estiment qu'une forte expositio...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO