Un régime riche en flavonoïdes pourrait réduire la mortalité globale

Santé

Une nouvelle étude d'observation soutient que la forte consommation de flavonoïdes est inversement corrélée à la mortalité, surtout chez les fumeurs et les personnes alcooliques. Malheureusement, l'étude ne peut permettre d'aboutir à une relation de causalité.

Les flavonoïdes sont une famille de composés protecteurs que l'on retrouve en majorité au sein du thé, du chocolat et des fruits et légumes. Malgré des évidences sur leur potentiel préventif dans certaines maladies in vitro, in vivo (chez l'animal)et dans des essais contrôlés randomisés à court terme chez l'être humain, on constate des lacunes au niveau des preuves épidémiologiques. Cette nouvelle étude apporte une association statistique solide basée sur l'observation de plus de 56.000 danois(es) pendant 23 ans.

Flavonoïdes et mortalité

Dans cette étude, on apprend qu'une consommation modérée de flavonoïdes alimentaires est inversement corrélée à la mortalité, toutes causes confondues, et notamment concernant la survenue de cancer et d'évènements cardiovasculaires. Au-delà de 500 milligrammes par jour, les bénéfices deviennent peu visibles. Cette relation inverse est encore plus forte et linéaire chez les fumeurs et les gros consommateurs d'alcool - plus de 20 grammes par jour. Les analyses constatent également que les gros consommateurs de flavonoïdes consomment aussi plus de fibres, moins de viande rouge et de viande transformée. Enfin, l'étude se heurte également à la manière dont les données alimentaires ont été récupérées (questionnaire de fréquence alimentaire) souvent soumis à de nombreux biais.

Les flavonoïdes sont une famille de composés protecteurs que l'on retrouve en majorité au sein du thé, du cacao et des végétaux. © Samer Daboul, Pexels

Les flavonoïdes sont une famille de composés protecteurs que l'on retrouve en majorité au sein du thé, du cacao et des végétaux. © Samer Daboul, Pexels

Flavonoïdes, effet matrice et mode de vie

Comme toute bonne étude d'observation, cette dernière se heurte à la complexité du réel. En effet, on pourrait tout aussi bien conclure que c'est la forte consommation de végétaux dans toute leur complexité notamment grâce à leur effet matrice. L'effet matrice d'un aliment étant un concept qui fait écho à la complexité de l'aliment, c'est-à-dire à tous ses composés, à ce qui les relie au sein de l'aliment, ce qui module donc la biodisponibilité et l'action globale sur l'organisme. Il semble que le seul conseil réel que l'on puisse tirer de cette étude, c'est de manger plus de végétaux, si possible locaux et de saison, pour profiter de leur amas de composés protecteurs, quel que soit son mode de vie.

Ce qu'il faut retenir
  • Les flavonoïdes sont de puissantes composés protecteurs que l'on retrouve en majorité dans les végétaux.
  • Une récente étude trouve une association inverse entre mortalité toutes causes confondues et consommation de flavonoïdes.
  • L'impact positif ne peut pas être attribué uniquement aux flavonoïdes qui font partie d'une matrice alimentaire complexe.

Source : Un régime riche en flavonoïdes pourrait réduire la mortalité globale


Articles en Relation

Diabète et aliments ultratransformés sont liés Une nouvelle étude publiée grâce aux données de la cohorte française NutriNet-Santé met en évidence une corrélation entre la consommation d'alimen...
Nous mangeons plus entre amis ou en famille que tout seul Une récente revue de la littérature scientifique confirme ce que nous remarquons quasiment tous dans nos vies personnelles : nous mangeons plus en...
La malbouffe affecte notre cerveau en trois jours seulement Les travaux qui font le lien entre malbouffe et obésité sont légion. Mais ils sont moins nombreux à expliquer comment une mauvaise alimentation af...
7 aliments pour BOOSTER votre libido Il se peut que vous mangiez tous les jours, sans le savoir, des aliments aphrodisiaques ! De nombreux fruits, légumes, épices, herbes, plantes, f...
Science décalée : l'amour rend vraiment ivre L'hormone de l'amour, c'est-à-dire l'ocytocine, aurait les mêmes effets sur le comportement et les émotions que l'alcool. Alcool et ocytocine agisse...
Une alimentation trop riche en sucre transforme le cerveau Les adultes canadien·nes consomment en moyenne plus du triple de la limite quotidienne de 25 grammes de sucre ajouté recommandée par l'Organisation mo...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA