En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Un escargot conservé dans l'ambre depuis 99 millions d'années

Environnement

Pour la première fois, la partie molle d'un escargot datant du crétacé a pu être observée dans un morceau d'ambre fossilisé. À l'instar des nombreux autres spécimens d'animaux retrouvés au même endroit, il offre de précieuses informations sur ces espèces qui vivaient il y a 100 millions d'années.

Elle mesure à peine 5 millimètres de diamètre : cette minuscule coquille piégée dans un morceau d'ambre est pourtant un véritable trésor archéologique : elle contient le premier corps d'escargot, la partie molle de l'animal. Lida Xing, une chercheuse de l'Université chinoise en géosciences de Pékin, a pu identifier et dater le gastéropode, qui serait âgé de 99 millions d'années, à l'époque ou les dinosaures peuplaient encore la planète.

Acheté à un collectionneur privé en 2016, l'échantillon d'ambre de 20 millimètres de long provient du nord de la Birmanie, une région particulièrement riche en fossiles de ce genre. On y a ainsi découvert un bébé serpent, une tique gorgée de sang de dinosaure, une petite grenouille, une queue de dinosaure, un oisillon, un caméléon, une étrange araignée à queue et de très nombreux insectes dont une fourmi-licorne, tous retrouvés intacts dans la résine solidifiée. L'ambre a été daté de la période Crétacé, entre le Cénomanien et l'Albien (entre 105 et 95 millions d'années). Le morceau de résine dans lequel a été trouvé l'escargot, aujourd'hui conservé à l'Institut de Paléontologie de Dexu, à Chaozhou, en Chine, n'avait pas encore été analysé.

On peut voir l'un des deux yeux de l’escargot, piégé dans une petite bulle d’air. © Xing et al., Cretaceous Research, 2018

On peut voir l'un des deux yeux de l’escargot, piégé dans une petite bulle d’air. © Xing et al., Cretaceous Research, 2018

L’escargot serait resté collé en tentant de s’échapper

Les escargots conservés dans l'ambre sont extrêmement rares. Jusqu'ici, seules, des coquilles vides avaient été retrouvées, le corps mou et gélatineux étant particulièrement fragile. Dans ce morceau d'ambre, le corps en entier se distingue clairement, avec le pied, la tête et l'un des deux yeux. Les chercheurs pensent que l'animal est tombé dans la résine où sa coquille est restée collée. Il aurait alors désespérément tenté de s'en extraire, ce qui expliquerait son aspect étiré. Une autre possibilité est que son corps soit lui-même resté collé, l'empêchant de se rétracter à l'intérieur de la coquille. Le morceau d'ambre contient par ailleurs un deuxième escargot moins bien conservé.

La tomographie par scanner permet de visualiser en 3D la position de l’animal à l’intérieur du morceau d’ambre. © Xing et al., Cretaceous Research, 2018

La tomographie par scanner permet de visualiser en 3D la position de l’animal à l’intérieur du morceau d’ambre. © Xing et al., Cretaceous Research, 2018


« La capacité de préservation de la résine est exceptionnelle », explique Jeffrey Stilwell, paléontologiste à l'université de Monash, à Melbourne, et coauteur de l'analyse du fossile publiée dans la revue Cretaceous Research. On peut y observer les détails les plus fins d'organismes vieux de millions d'années, comme s'ils y avaient été piégés hier ». La tomographie par scanner permet en effet de visualiser le spécimen sous tous les angles possibles. 

Un millier d’animaux préservés dans l’ambre déjà répertoriés

L'escargot appartiendrait à la superfamille des Cyclophoroidea, une des plus vastes classes de gastéropodes terrestres actuels. Mais en raison de son très jeune âge, son affiliation précise n'a pas pu être confirmée : « La plupart des Cyclophoroidea datant du crétacé ont été décrits à partir de spécimens adultes?», expliquent les chercheurs. Sa faible ressemblance avec d'autres escargots de cette époque suggère en tous cas que la diversité de cette classe pourrait être bien plus grande que ce que l'on pensait. D'autres surprises sont certainement à venir : plus de 1.000 animaux pétrifiés dans l'ambre ont ainsi été découverts sur ces dix dernières années à peine en Birmanie.

Ce qu'il faut retenir
  • Un escargot entier, avec la coquille et la partie molle, a été retrouvé fossilisé dans un morceau d’ambre.
  • C’est la première fois qu’un corps d’escargot aussi ancien (100 millions d’années) est retrouvé ainsi conservé.

Lire la suite : Un escargot conservé dans l'ambre depuis 99 millions d'années


Articles en Relation

Dinosaures : 7 sites remarquables en France La France est une terre de dinosaures, où des découvertes importantes, de renommée internationale, ont été réalisées. Voici sept sites remarquable...
Qui était cet énigmatique oiseau fossile vieux de 127 millions d’années ? Un oiseau fossile inconnu a été découvert en Chine. Âgé de 127 millions d'années, il appartient à une toute nouvelle espèce. Il pourrait aider les...
Le T-Rex ne pouvait pas tirer la langue ! Alors que le Muséum d'histoire naturelle de Paris présente cet été au public un rare spécimen de T-Rex, une étude s'est intéressée aux os de sa la...
Napoléon aurait perdu à Waterloo... à cause d'un volcan La colossale éruption du Tambora survenue en Indonésie, le 5 avril 1815, aurait provoqué des pluies diluviennes en Europe, contribuant deux mois p...
Empreintes d'animaux : les plus anciennes ont été découvertes en Chine Des traces fossiles vieilles de 541 millions d'années ont été mises en évidence en Chine. Laissées par un tout petit animal, elles sont les plus a...
Ptérosaure géant : une toute nouvelle espèce découverte en France En Provence, le gisement de Velaux la Bastide Neuve a livré des restes fossilisés d'un nouveau ptérosaure de grande taille vivant à la fin du Crét...