Thaïlande : des avions tentent de faire pleuvoir pour chasser la pollution

Actualités

Des produits chimiques, censés activer la formation de pluie artificielle, ont été largués dans le ciel de Bangkok.

Des avions déclencheurs de pluies artificielles ont été déployés, mardi 15 janvier, à Bangkok, pour tenter de chasser un sévère épisode de pollution atmosphérique qui frappe la capitale thaïlandaise depuis plusieurs jours.

"Les pilotes et les scientifiques ont fait état de développements positifs" après la dispersion d'un premier lot de produits chimiques censés activer la formation de pluie, a déclaré à l'AFP le chef du service d'aviation royale en charge de la pluie artificielle. La technique, défendue par le défunt roi de Thaïlande Rama IX comme une solution miracle, consiste à larguer de vastes quantités de produits chimiques dans les nuages, afin de provoquer la formation de cristaux de glace qui accélèrent l'éclatement d'averses.

Une fine pluie sur la capitale

Pour le moment, seule une fine pluie, naturelle, selon les autorités, s'est abattue sur Bangkok, mardi matin. Le département de contrôle de la pollution espère que, sous l'action des produits chimiques largués par les avions, d'autres pluies, artificielles cette fois, tombent mardi soir ou mercredi sur la capitale.

Les niveaux de particules fines dites PM2,5 (d'un diamètre inférieur ou égal à 2,5 micromètres) étaient montées à plus de 100 microgrammes par mètre cube par endroits ces derniers jours dans la capitale thaïlandaise. Mardi, ils sont redescendus à un niveau de 53 à 90 microgrammes selon les zones, d'après le département de contrôle de la pollution. Ces particules fines sont considérées comme les plus nocives pour la santé, car ce sont celles qui pénètrent le plus en profondeur dans les poumons.

Des épisodes de pollution de plus en plus fréquents

Cet épisode de pollution est le pire depuis un an à Bangkok, selon Greenpeace. En cause notamment, l'absence de vent, l'humidité et la présence d'un couvercle d'air chaud au-dessus de la capitale qui empêche la dispersion des polluants. Les épisodes sévères de pollution sont de plus en plus fréquents à Bangkok au vu notamment de l'augmentation exponentielle de véhicules dans la ville devenue l'une des plus embouteillées de la planète. Bangkok compte aujourd'hui quelque 9,8 millions de voitures, dont 2,5 roulent encore au diesel, pour une population d'environ 12 millions d'habitants.


Lire la suite : Thaïlande : des avions tentent de faire pleuvoir pour chasser la pollution


Articles en Relation

Combien de plaques tectoniques compte la Terre ? Depuis deux milliards d'années, la Terre est animée par la tectonique des plaques qui fait lentement dériver des morceaux de la lithosphère à la s...
«Black Mirror» saison 5 veut nous faire la morale, merci mais non Dans le troisième épisode, Miley Cyrus incarne une chanteuse pop sirupeuse inspirée de sa propre carrière. | Capture d'écran via YouTube Trop pr...
Etats-Unis : accusé d'abus sexuels, l'ex-cardinal Theodore McCarrick est défroq... Le pape a reconnu comme définitive une sentence en ce sens de la Congrégation pour la doctrine de la foi. C'est une première historique pour un car...
D’où vient le tanin du vin ? Le vin, tout le monde le sait, est produit à partir de raisin. C'est dans le raisin que se cachent en fait les tanins... mais pas que dans le rais...
Au potager : calendrier de semis et de récolte Vous projetez d'aménager un jardin potager chez vous, mais ne savez pas quand mettre en terre vos plantes ? Que vous souhaitiez produire des tomat...
EN IMAGES. En Sibérie, de la neige noire recouvre plusieurs villes, les centrale... "Est-ce que c'est à ça que ressemble la neige en enfer ?", s'est demandé un internaute. Le paysage n'a rien d'idyllique. Sur les réseaux sociaux, l...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA