Test : Motorola One : Android One et une belle autonomie

High Tech
Après HTC, Xiaomi ou encore Nokia, c'est maintenant au tour de Motorola de proposer son smartphone sous Android One. Il intègre donc une version (presque) stock d'Android et des performances promettant un milieu de gamme sans fioritures. Et sans saveur ? Réponse dans ce test.

CARACTÉRISTIQUES

  • Dimensions : 149.9 x 72.2 x 8 mm
  • Poids : 162 g
  • Diagonale d'écran : 5.9 pouces
  • Définition d'écran
  • DPI : 287
  • Type d’écran : IPS

PRÉSENTATION

Après un Moto X4 réservé aux États-Unis, Motorola propose désormais un second smartphone sous Android One. Et cette fois, il est disponible au public européen et donc français. Grâce à ce nouveau terminal, le constructeur américain souhaite étoffer son secteur de prédilection, le milieu de gamme. Dans sa manche, plusieurs atouts, bien sûr son système d'exploitation quasi pur, ses promesses de mises à jour régulières et une belle autonomie.

1_Motorola-One-02.jpg
Le Motorola One. © Les Numériques
 
Commercialisé à 299 €, il fait face au Honor Play ou au Huawei P Smart+. Mais avant de les affronter, il doit tout d'abord se démarquer de concurrents à l'offre de plus en plus agressive, aux alentours des 200 €, Redmi Note 5 en tête.

ERGONOMIE ET DESIGN 4/5

Pour son Motorola One, le constructeur propose un design sobre. La dalle de 5,9 pouces occupe 80 % de la façade du smartphone et se fait surplomber d'une large encoche abritant un module photo, un haut-parleur ainsi qu'un capteur de luminosité. Encore trop épaisses, les bordures latérales empêchent le terminal de livrer une impression réellement premium, à la manière de l'iPhone XR.

Motorola-One-05.jpg
La bonne prise en main du Motorola One. © Les Numériques
 
En termes de prise en main, Motorola réalise ici encore du bon travail. Les boutons latéraux (de volume et de verrouillage), situés sur la tranche droite, sont facilement accessibles. C'est également le cas du capteur d'empreintes à l'arrière, qui tombe facilement sous le doigt.

Motorola-One-04.jpg
La connectique USB-C du Motorola One. © Les Numériques
 
Sur sa tranche inférieure, le Motorola One est équipé d'une connectique USB-C. Un effort toujours appréciable sur cette tranche de prix. Mais ce n'est pas pour autant que la prise mini-jack 3.5 mm a disparu de la circulation. Celle-ci se retrouve à l'opposé, sur la tranche supérieure du smartphone. Il faudra ensuite se tourner vers la tranche gauche pour y trouver le port microSD pouvant accueillir des cartes jusqu'à 256 Go afin d'étendre les 64 Go de mémoire interne. À noter d'ailleurs que 11 Go sont d'emblée dédiés à Android. Enfin, comme la plupart de ses concurrents, le Motorola One n'est pas étanche.

ECRAN 4/5

La dalle IPS de 5,9 pouces du Motorola One propose un ratio de 19:9 et affiche en HD+ (720 x 1 520 px). De quoi offrir une résolution de 287 ppp. Une valeur des plus limitées pour un smartphone de la fin 2018. Selon un porte-parole du constructeur, celle-ci a été sacrifiée sur l'autel de l'autonomie.

Motorola-One-01.jpg
La dalle du Motorola One affichant en HD+. © Les Numériques
 
Malgré cela, l'écran du Motorola One se montre tout de même de bonne qualité. Il est cependant nécessaire de faire un crochet par les paramètres pour délivrer son potentiel entier. En s'aventurant dans la rubrique Affichage, un onglet Mode couleur est disponible. Après avoir sélectionné ce paramètre, optez pour des "Couleurs normales" et une température "Chaude". Cela fait, la dalle propose un excellent taux de contraste pour de l'IPS (1 893:1) et un bon delta E moyen (3,3) malgré des teintes assez irréalistes (vert, rouge, bleu). La température des couleurs est, elle, malheureusement un peu extrême, puisque descendant à 5 979 K, elle affiche un rendu légèrement trop chaud, par rapport à l'idéal des 6 500 K.
COLORIMÉTRIE
Delta E = 3,3

La dalle du Motorola One plafonne à 515 cd/m². De quoi proposer une bonne lisibilité même en plein soleil. D'autant plus qu'elle est bien aidée par une réflectance assez limitée (13 %). La lecture nocturne pourrait se révéler un peu plus complexe puisque la dalle ne descend que jusqu'à 6,1 cd/m². Assez pour piquer les yeux dans l'obscurité. Enfin, en matière de performances, l'écran se montre plutôt moyen avec un retard tactile élevé (127 ms) et une longue rémanence (20 ms).

Motorola-One-Chaleur.jpg
La marche à suivre pour tirer le meilleur de la dalle. © Les Numériques

Lire la suite : Test : Motorola One : Android One et une belle autonomie


Articles en Relation

Apple présente son iPhone Xr à partir de 859 € La keynote d'Apple a été le théâtre de l'annonce de l'iPhone Xr, l'iPhone de dernière génération le plus abordable cette année, dont le prix de...
IFA 2018 – Motorola dévoile le Motorola One à moins de 300 € Pendant le salon IFA, Motorola a présenté son nouveau smartphone sous Android One. Le Motorola One intègre ainsi les dernières mises à jour logiciel...
Revendre son iPhone : oui, mais à quel prix ? En épluchant les offres des sites de rachat de téléphone et les petites annonces disponibles sur les plateformes Internet de vente entre particuliers,...
La loi sur l'interdiction du smartphone à l'école bientôt promulguée Soutenue par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, à la fin de l'année 2017, la loi sur l'interdiction du téléphone porta...
Lenovo Z5 Pro : 6,39” Amoled, Snapdragon 710, APN escamotable Comme Honor avec son Magic 2, Lenovo a décidé de suivre la voie de l'escamotable pour optimiser la surface occupée par l'écran du dernier-né de...
Test : Smartphone Sony Xperia XZ3 : une évolution timide L'Xperia XZ3 est le premier smartphone de Sony à intégrer une dalle Oled. Une avancée pour le fabricant japonais, qui en profite pour proposer Android...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO