Le manque de sommeil peut abîmer notre ADN

Santé

Un quart des Français déclarent manquer de sommeil. Une situation qui, selon les chercheurs, ne devrait pas être prise à la légère. Certains n'hésitent pas à parler de crise de santé publique. Alors que d'autres soupçonnent aujourd'hui le manque de sommeil d'abîmer notre ADN.

Fatigue physique, bien sûr, mais aussi diminution de la concentration, troubles de l'humeur, surpoids, affaiblissement du système immunitaire, risque accru d'accidents de la route voire d'accident vasculaire cérébral, d'hypertension artérielle ou de cancer. Manquer de sommeil peut avoir des conséquences graves sur notre santé. Et une nouvelle étude révèle aujourd'hui que la privation de sommeil peut aller jusqu'à abîmer notre ADN et modifier nos gènes.

Pour parvenir à cette conclusion, une équipe de chercheurs de l'université de Hong Kong a observé 49 médecins en bonne santé travaillant à temps plein. Deux groupes ont été formés, ceux travaillant au moins trois fois par mois de nuit, et ceux n'ayant pas d'obligation de travailler la nuit. L'étude a été menée sur une période de quatre mois pendant lesquels des échantillons de sang étaient prélevés tous les trois jours. Des prises de sang supplémentaires étaient effectuées sur les médecins ayant été privés de sommeil de manière aiguë, c'est-à-dire ayant dormi moins de deux cycles de sommeil (3 heures).

Un ADN brisé qui peine à se réparer

Les scientifiques ont également recueilli des données sur l'état de santé, le mode de vie et les habitudes de travail de chaque médecin, qui étaient également tenus de remplir un journal sur leur sommeil. Les scientifiques ont découvert que les médecins qui travaillaient de nuit, et qui étaient de ce fait plus enclins à être privés de sommeil présentaient plus de cassures dans leur ADN. Un ADN dont la réparation s'avérait plus faible et plus lente.

L'équipe de recherche a pu constater qu'après une nuit passée sans dormir, l'ADN présentait déjà de nouvelles cassures, ce qui prouve que son endommagement apparaît rapidement et que chaque nuit passée sans dormir a un effet direct sur lui. Des recherches supplémentaires sont nécessaires, mais cette étude ouvre la voie pour comprendre et expliquer les raisons d'un risque accru de cancers et de maladies cardiovasculaires lorsqu'on manque de sommeil.


Lire la suite : Le manque de sommeil peut abîmer notre ADN


Articles en Relation

Un lien établi entre troubles du sommeil paradoxal et troubles mentaux Une récente étude suggère qu'un trouble du comportement en sommeil paradoxal (TCSP) - soit un sommeil très agité récurrent - peut être lié à certain...
Diabète : ces chiens savent détecter un taux de sucre anormal chez leur maître Pour la première fois en France, trois chiens spécialement formés pour accompagner de jeunes diabétiques sont arrivés dans des familles. Ces chien...
Les ados ont de meilleurs résultats scolaires si les cours commencent plus tard En 2016, à Seattle, certains établissements scolaires du secondaire ont repoussé de près d'une heure le début des cours le matin. Résultats : les ...
Migraine : un nouveau traitement proposé aux États-Unis L'Agence américaine du médicament (FDA) a approuvé un médicament destiné à prévenir la migraine. Le traitement qui devrait être disponible d'ici u...
Science décalée : les scientifiques lisent l’avenir dans la main Des chercheurs de différentes équipes dans le monde s'intéressent au rapport entre la taille de l'index et de l'annulaire et y voient des corrélat...
Science décalée : le smartphone transforme la main humaine D'après une étude britannique, 5 % de la population aurait un pouce plus gros que l'autre à cause de l'usage du smartphone. Les jeunes sont les pl...