En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Facebook change les règles au détriment des médias et des marques

High Tech

Quand Facebook prend une décision majeure, c'est tout un écosystème qui en subit les conséquences. D'ici quelques semaines, les contenus visibles sur le réseau social n'auront plus grand-chose à voir avec ceux diffusés aujourd'hui.

La nouvelle est vécue comme un séisme dans la vaste communauté des social media managers autant que des responsables de nombreux médias. À partir de maintenant, l'algorithme de Facebook, le grand ordonnateur qui détermine ce qu'un utilisateur du réseau social doit voir dans son flux d'actualité, va commencer à privilégier ce que l'entreprise appelle les publications et interactions pertinentes. Entendez par là les contenus des amis et des proches, et beaucoup moins ceux des médias, des marques ou de nombreuses pages jugées toxiques par Facebook. Pour le géant américain, l'idée est de revenir à des contenus plus positifs, au risque de voir ses membres passer moins de temps qu'auparavant sur la plateforme, mais avec une satisfaction plus importante à l'arrivée.

Une expérience plus positive

Pour Mark Zuckerberg, il s'agit avant tout de repenser le système afin d'aller vers des contenus peut-être moins amusants, mais bons pour les utilisateurs, selon ses propres mots. Pour autant, cette modification majeure dans l'algorithme de Facebook n'est pas aussi surprenante qu'elle en a l'air étant donné que des tests ont déjà été menés dans plusieurs pays. Pour les pages de marques et les contenus médiatiques dits passifs (à faible valeur interactionnelle), la portée organique (nombre de personnes visitant la page par le biais d'une distribution non payante) sera donc drastiquement réduite dans les prochaines semaines. Ces entités devront donc passer par les publications sponsorisées pour regagner de la visibilité. De fait, les utilisateurs verront moins ces productions, puisqu'il paraît invraisemblable de payer à chaque nouvelle publication. 
 

Cela remet ainsi en question tout le business autour des pages Facebook, par exemple les nouveaux médias 100 % vidéo et dont beaucoup sont encore en cours d'élaboration. Monétiser des contenus via le réseau social n'était déjà pas une mince affaire et avec ce grand chambardement, cela risque bien de devenir pratiquement impossible. Bref, s'il est encore trop tôt pour mesurer toutes les conséquences de la décision prise par l'entreprise, nul doute que ces dernières seront importantes. Avec ce mouvement totalement assumé, Facebook semble en tout cas repartir sur l'idée d'être un réseau social, plus qu'une plateforme de contenus. Pour bon nombre de marques et médias qui orbitent autour de la planète Zuckerberg depuis des années, le temps de repenser les stratégies est arrivé. 


Lire la suite : Facebook change les règles au détriment des médias et des marques


Articles en Relation

Facebook veut aider la presse en ligne à se faire des abonnés Une dizaine de grands médias Internet, versions en ligne de journaux traditionnels, participent à un programme pilote de Facebook qui doit les aider...
Un câble à 160 Tbit/s de 6 600 km de long traverse l'Atlantique Facebook et Microsoft ne sont pas les premières entreprises high-tech à investir dans les infrastructures réseau sous-marines, mais les deux géants ...
Accords musicaux : Facebook poursuit sa conquête avec la Sacem En arrière plan des scandales qui secouent actuellement son actualité, Facebook continue son entreprise de séduction des grandes organisations de ge...
Facebook prépare l'arrivée de la pub au début des vidéos Après s'être longtemps présenté comme un opposant à la publicité en début de vidéo, Facebook s'apprête à franchir le pas. Des spots seront insérés e...
Facebook et les Fake News : des pages interdites de publicités Le réseau social de Mark Zuckerberg se dote d'un nouveau moyen de lutter contre la propagation des Fake News, en empêchant les pages, coutumières du...
Facebook teste des outils de monétisation pour WhatsApp Disposant désormais de bases d'utilisateurs très conséquentes, les messageries instantanées de Facebook (Messenger et WhatsApp) vont entrer sous peu...

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO