Classement : les villes les plus vertes du monde

Environnement

Ville et nature : deux notions en apparence antinomiques. Pourtant, certaines municipalités offrent à leurs habitants d'immenses forêts, parcs et jardins. Malheureusement, les trois seules communes françaises de ce palmarès ne sont pas les plus vertueuses.

 

Un site de voyage, Travelbird, a publié le 24 avril dernier un palmarès des villes les plus vertes du monde. L'intérêt du classement est qu'il repose sur des critères quantitatifs, et plus précisément des mètres carrés. La mesure s'intéresse en effet à la surface d'espaces verts par habitant : forêts et bois, réserves naturelles, herbe entretenue, jardins publics, terrains de golf, vergers, vignobles et terres agricoles. La comparaison devient alors parlante, même s'il reste bien sûr à tenir des particularités locales.

Sur les 50 villes étudiées, Reykjavik arrive en tête, avec 410,84 m2 d'espaces verts par habitant, dont la moitié de réserves naturelles. Il est vrai que la capitale islandaise ne compte que 126.100 habitants pour 273 km2, soit une densité 50 fois moins élevée que celle de Paris. La première ville française, Marseille, est seulement 11e avec 111,77 m2 d'espaces verts par habitant. Les deux autres villes hexagonales, Paris et Lyon, figurent en queue de classement avec de piètres 45e et 47e places.

Les vertus de la verdure ne sont pas qu'esthétiques

Si l'on considère le classement en pourcentage de la superficie totale de la ville, c'est Prague (République tchèque) qui arrive en tête, avec 56,74 % d'espaces verts, suivie de Madrid, en Espagne (44,85 %), et de Vienne, en Autriche (42,68 %). Sur ce critère, Marseille fait un peu mieux et arrive septième, avec 39,30 % d'espaces verts.

La verdure en ville n'a pas seulement des qualités esthétiques : les espaces verts améliorent la qualité de l'air, aident à lutter contre les îlots de chaleur et encouragent l'activité physique. Certaines études montrent même que le voisinage d'un parc entraîne une moindre prévalence de l'obésité et une amélioration des relations sociales par « une forme d'appartenance à une communauté ». En prime, c'est bon pour l'économie : pour 100.000 euros dépensés dans les activités horticoles et jardinières, 1,5 emploi est créé, d'après l'Union nationale des entreprises du paysage (Unep).

1 - Reykjavik (Islande)

Espaces verts (m2 par habitant) 410,84. Dont forêts et bois : 75,59. Dont parcs : 5,27.

Reykjavik, en Islande, est la ville qui offre le plus d’espaces verts par habitant. © Wendy, Flickr

Reykjavik, en Islande, est la ville qui offre le plus d’espaces verts par habitant. © Wendy, Flickr

2 Auckland (Nouvelle Zélande)

Espaces verts (m2 par habitant) 357,20. Dont forêts et bois 288,89. Dont parcs 41,76.

À Auckland, en Nouvelle-Zélande, chaque habitant jouit de 357 mètres carrés de verdure. © Craig, Flickr

À Auckland, en Nouvelle-Zélande, chaque habitant jouit de 357 mètres carrés de verdure. © Craig, Flickr

3 Bratislava (Slovaquie)

Espaces verts (m2 par habitant) 332,99. Dont forêts et bois 200,37. Dont parcs 6,86.

Dans la capitale slovaque, la verdure est omniprésente. © Miroslav Petrasko, Flickr

Dans la capitale slovaque, la verdure est omniprésente. © Miroslav Petrasko, Flickr


Lire la suite : Classement : les villes les plus vertes du monde


Articles en Relation

Attention aux avalanches ! La neige, sur laquelle les skieurs glissent et évoluent, est un élément changeant et déclencheur d'avalanches. Pour éviter de se retrouver piégé par...
La pollinisation : un service écologique gratuit La pollinisation est un élément clé de la reproduction chez certains végétaux. Cet étonnant processus permet le transport d'un grain de pollen depui...
Où fait-il le plus froid en France ? À cette question, nous pourrions être tentés de répondre en chœur : Aurillac, bien sûr?! Pourtant, à y regarder de plus près, l'endroit le plus froi...
Napoléon aurait perdu à Waterloo... à cause d'un volcan La colossale éruption du Tambora survenue en Indonésie, le 5 avril 1815, aurait provoqué des pluies diluviennes en Europe, contribuant deux mois p...
Athénolive, un projet au secours des olives De façon récurrente, les oliveraies sont attaquées, parfois ravagées, par un insecte, la mouche des olives. Pesticides, argile, pièges..., les moy...
Fleuve ou rivière : quelle est la différence ? Les fleuves et rivières ont des caractéristiques bien distinctes qui les différencient. La principale est que les rivières sont des affluents des ...

PLUS D'ARTICLES