En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

7 statistiques qui montrent que l'on vit dans un monde meilleur

Santé
 

Moins de pauvreté, moins de morts du Sida, moins de sous-nutrition... Malgré les guerres et les catastrophes naturelles, différentes données mondiales indiquent que l'humanité se porte mieux que jamais.


Ce qu'il faut retenir
  • L'espérance de vie a progressé partout dans le monde au cours du siècle dernier.
  • En ce qui concerne les enfants, ils reçoivent une meilleure instruction et il y a moins de mortalité infantile.
  • L'amélioration des conditions de vie et le recul de la pauvreté participent au bien-être des populations.

La santé et la qualité de vie dans le monde connaissent des améliorations notables depuis le début du XXe siècle. Qu'il s'agisse de la faim dans le monde, de la mortalité ou des maladies, des milliards de personnes vivent mieux aujourd'hui qu'hier, d'après des données fournies en grande partie par Our Word in Data, une initiative financée par la fondation Bill and Melinda Gates.

1. L’extrême pauvreté recule

D'après World Bank Data, l'extrême pauvreté se définit comme un niveau de vie inférieur à 1,90 dollar par jour (soit 1,60 euro). Au début des années 1980, 44 % de la population vivait dans cette extrême pauvreté, contre environ 10 % aujourd'hui.

2. Moins de morts chez les enfants avant 5 ans

Depuis 1990, le nombre d'enfants qui meurent avant 5 ans aurait diminué de moitié. Comme le révèlent les données du Global Burden of Disease parues récemment dans The Lancet, en 2016, il y aurait eu moins de cinq millions de décès chez les enfants de moins de 5 ans. En 1990, il y en a eu 11 millions et en 1970 plus de 16 millions. Ceci est la conséquence de l'amélioration des conditions sanitaires dans des pays en voie de développement, avec, par exemple, une meilleure prévention du paludisme et un meilleur accès à l'eau potable.

3. L’espérance de vie continue de progresser

Entre 1970 et 2016, l'humanité a gagné en moyenne 14 ans d'espérance de vie. En 2016, celle-ci était en moyenne de 72,5 ans (75,3 ans pour les femmes et 69,8 ans pour les hommes). L'espérance de vie augmente partout dans le monde depuis plusieurs décennies, et ce n'est pas seulement dû à la baisse de la mortalité infantile.


Lire la suite : 7 statistiques qui montrent que l'on vit dans un monde meilleur


Articles en Relation

Le plaisir féminin, c’est comme le reste, ça s’apprend Et ça demande d'arrêter de tourner autour du pot. Fin août, c’est avec une stupéfaction digne de Christophe Colomb découvrant l’Amérique  qu’a é...
Messieurs, respectez les règles Ne soyez pas le dernier attardé à paniquer pour quelques gouttes de sang. Connaissez-vous cette règle qui dit que si vous voyez la même chose dans tr...
Rentrée scolaire : l'école commence-t-elle trop tôt pour les ados ?   Et si on parlait rythmes scolaires ? Non pas de la semaine de quatre jours ou quatre jours et demi en primaire, mais de l'heure du début d...
Le mal aigu des montagnes : un risque à ne pas négliger Dans les Alpes ou dans l'Himalaya, en escalade ou en trekking, les variations d'altitude peuvent vite engendrer le « mal aigu des montagnes ». Il ...
5 choses à savoir sur le moustique-tigre Comment reconnaître le moustique-tigre, les maladies qu'il transmet, sa répartition en France, son mode de vie et bien sûr, comment s'en protéger....
S’aider du sommeil pour mieux apprendre une langue étrangère C'est l'heure de la rentrée et l'apprentissage d'une langue étrangère va devenir le quotidien des élèves. Futura avait remarqué en 2014 une étud...