Sucres et édulcorants auraient un impact sur notre microbiote

Santé

Selon plusieurs chercheurs, avec les données qui s'accumulent, l'impact sur notre écosystème intestinal devrait être intégré à la liste des critères de sécurité concernant les sucres ajoutés et les édulcorants.

Nous savons que notre microbiote reflète peu ou prou notre environnement ainsi que nos habitudes alimentaires. Ces deux paramètres l'influencent majoritairement. L'avènement des sucres ajoutés est très récent. Celui des édulcorants, encore plus. Cependant, lorsque ces deux modifications phénoménales de notre environnement alimentaire se sont installées de façon durable, nous n'avions pas tout à fait connaissance de la richesse de micro-organismes contenus dans notre intestin. De plus en plus d'études suggèrent que la consommation exacerbée et chronique de sucres et d'édulcorants en tout genre (de synthèse et naturels) pourrait avoir un impact sur le comportement de notre écosystème intestinal.

Un changement d'habitat

Notre consommation de sucre sous toutes ses formes a été multipliée par 10 en un siècle seulement. Comme des résultats précédents l'ont montré, l'alimentation a la capacité d'influencer considérablement les populations qui règnent en maître dans notre microbiote. Tout microbe qui se multiplie rapidement dans l'intestin, à l'instar d'un agent pathogène, va avoir l'avantage sur l'utilisation et l'adaptation à de nouveaux environnements nutritifs. Si l'environnement nutritif est chargé en sucres raffinés et dépourvus de fibres et autres molécules favorisant l'installation de bactéries bénéfiques, alors notre microbiote se dirige inexorablement vers une dysbiose qui peut avoir des répercussions sur notre état de fatigue, de santé et l'efficacité de certains traitements.

De plus en plus d'études suggèrent que la consommation exacerbée et chronique de sucres et d'édulcorants en tout genre pourrait avoir un impact sur le comportement de notre écosystème intestinal

De plus en plus d'études suggèrent que la consommation exacerbée et chronique de sucres et d'édulcorants en tout genre pourrait avoir un impact sur le comportement de notre écosystème intestinal. © Monika Wisniewska, Adobe Stock

Un changement de comportement

Dans leur revue, les auteurs affirment que les bactéries peuvent réguler leurs réseaux métaboliques pour s'adapter à divers microenvironnements, parfois peu accueillants, comme c'est le cas lorsque l'on consomme trop de sucres. La science est parvenue à saisir ces modifications grâce à des outils récents tels que la transcriptomique et la métabolomique. De plus, ces changements ainsi que la disponibilité exacerbée de substrats glucidiques peuvent modifier le nombre et le comportement des micro-organismes bénéfiques, selon l'environnement dans lequel ils évoluent. Cela est généralement observé grâce à des techniques de séquençage des génomes microbiens. Enfin, notre écosystème peut s'adapter génétiquement à des conditions délétères afin de maximiser l'utilisation de ce qu'on lui apporte. Pour les scientifiques, le mécanisme est similaire à la résistance aux antibiotiques.

Pour conclure

Notre alimentation moderne et ultra-transformée impacte négativement notre microbiote. Selon les auteurs, les études ultérieures devraient s'intéresser davantage à l'évaluation des nouveaux sucres et des édulcorants et ces dernières devraient être intégrées au sein des groupes de réflexion des agences qui autorisent ou interdisent ce type de produit. Comment le microbiote sera-t-il affecté par ces produits à court et à long terme ? Quels conseils nutritionnels donnerons-nous aux enfants, aux adultes et aux personnes âgées, et à ceux en bonne santé par rapport aux personnes malades ? Tant de questions sans réponses précises que la science se doit d'explorer.


Source : Sucres et édulcorants auraient un impact sur notre microbiote


Articles en Relation

Diabète et aliments ultratransformés sont liés Une nouvelle étude publiée grâce aux données de la cohorte française NutriNet-Santé met en évidence une corrélation entre la consommation d'alimen...
Nutri-Score : plus de mortalité si on consomme des produits mal notés Dans une récente étude d'envergure menée dans dix pays européens, la consommation d'aliments mal notés par le Nutri-Score est associée à un risque de ...
Nutrition et pandémie : les fausses infos qui circulent sur le web Sous couvert de « renforcer notre immunité » pour combattre le SARS-CoV-2, des conseils alimentaires plus ou moins pertinents circulent sur internet. ...
Deux pommes par jour pour éloigner le médecin pour toujours ? Des chercheurs ont testé l'effet thérapeutique de la consommation de deux pommes par jour sur les paramètres cardiométaboliques chez des adultes a...
Peut-on continuer à boire du café quand on est enceinte? Pendant la grossesse, il faut adapter sa consommation de café. | Fallon Michael via Unsplash En matière de grossesse, les recommandations sont si nom...
«C'est l'échec absolu»: des chirurgiens nous parlent de la mort au bloc opératoi... «Et là, le cœur ne battait plus. La veille, je lui avais dit “à bientôt”», raconte Romain, interne de chirurgie thoracique et cardio-vascula...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA