People

Lara Fabian victime de harcèlement sexuel : elle fait de surprenantes déclarations

Lors d'un entretien accordé à Kevin Sweet, journaliste pour Ici Radio-Canada, Lara Fabian s'est confiée comme jamais auparavant. Ses fans l'ignoraient mais au cours de sa carrière, la chanteuse a été confrontée à du harcèlement sexuel.

C'est un documentaire que les fans de Lara Fabian attendaient avec grande impatience. Le 15 octobre dernier, la chaîne québécoise Illico Club a dévoilé un film sobrement intitulé Lara, dans lequel la chanteuse de 50 ans s'est confiée sur sa carrière et sa vie privée. L'occasion pour elle de revenir sur sa rivalité mythique avec Céline Dion ou encore sur un drame dont elle a été victime il y a quelques années. Le 22 mars 2017, alors qu'elle donnait un concert en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles, la star avait appris deux nouvelles qui avaient bousculé sa vie. La première, c'est qu'elle était enceinte de son compagnon Gabriel. La seconde, c'est que l'enfant n'était pas viable... Mais il y a un autre drame de sa vie que l'ancienne jurée de The Voice n'a pas abordé dans ledit documentaire : il s'agit du harcèlement sexuel. L'interprète de Je t'aime vient de joindre sa voix au mouvement #MeToo en révélant qu'elle a elle aussi été victime d'abus durant sa carrière. "Moi je l'ai vécu ça, de très près... Je n'en ai jamais parlé, jamais", a-t-elle confié à Kevin Sweet, journaliste pour Ici Radio-Canada.

Lara Fabian témoigne de sa triste expérience

Lara Fabian a ensuite tenu des propos assez surprenants : "Je crois qu'il y a, en tant que femme, parfois, un prix que l'on est prêt à payer au nom de certains rêves, a-t-elle déclaré avant de souligner qu'elle n'en fait pas partie. Moi je l'ai vécu et j'ai appuyé sur le bouton stop. Et ça a été dur. Parce qu'il y a eu des conséquences, simplement. Des grosses conséquences."

Mais si son refus de se soumettre lui a mis des bâtons dans les roues par la suite, elle ne regrette pas de l'avoir fait. Bien au contraire : "Pour moi, la conséquence à l'endroit de qui je suis en tant que femme aurait été beaucoup plus grave que de ne de pas être capable d'accomplir certaines choses. Aujourd'hui, je suis capable de me dire que je suis pas rentrée dans cette omerta, je ne l'ai pas acceptée, je l'ai dénoncée face à la personne elle-même." Une mésaventure sur laquelle elle se confie pour la première fois, dans l'espoir que son témoignage donnera du courage à d'autres femmes victimes de faits similaires.

Lire la suite de cet Article sur Voici.fr - Lara Fabian victime de harcèlement sexuel : elle fait de surprenantes déclarations

People

Romy Schneider : ce dernier appel désespéré passé avant sa mort

Le 29 mai 1982, Romy Schneider est retrouvée morte dans un appartement prêté par un ami producteur, rue Barbet-de-Jouy, à Paris. Avant de rendre son dernier souffle, l'actrice avait passé un appel à son confident de l'époque. C'est ce que raconte Denis Poulin, dernier perruquier de la capitale qui l'a bien connue, dans son livre "Le destin tient à un cheveu" (Ed. Médiaspaul).

Une matinée lugubre. Le 29 mai 1982, Romy Schneider est retrouvée morte, à l'âge de 43 ans, dans un appartement parisien qui lui avait été prêté par un ami producteur. Eprouvée par d'autres blessures plus anciennes, l'actrice n'a pas non plus surmonté le décès de son fils David, survenu un an plus tôt des suites d'un terrible accident. Alors qu'il tentait d'escalader la grille de la maison de ses grands-parents, l'adolescent de quatorze ans s'est retrouvé l'artère fémorale perforée par les pointes de métal. Terrassée par ce drame, Romy Schneider, hantée par son visage, se serait même fait couper les cheveux pour lui ressembler. Malgré la présence de sa fille Sarah, l'icône du cinéma français s'est finalement laissée rattrapée par ses démons. Avant de rendre son dernier souffle, l'actrice a passé un appel à son confident de l'époque, comme l'a confié Denis Poulin, ancien perruquier qui l'a côtoyée, dans son livre Le destin tient à un cheveu, paru le 22 octobre aux éditions Médiaspaul.

Quelque temps avant que l'irréparable ne se produise, Romy Schneider a fait la connaissance d'un assistant coiffeur, choisi par le célèbre maître coiffeur Alexandre de Paris. Le principal intéressé ne s'est pas contenté de coiffer la star sur les tournages de ses films. Il est devenu "un ami "intime" qui la réconfortait les soirs de blues", a rapporté Denis Poulin. Si bien que c'est à lui que Romy Schneider a passé un appel avant de mourir : "Elle l'avait d'ailleurs appelé la nuit de sa disparition, pour lui demander de la rejoindre, ce qu'il n'avait pu faire." 

Le lendemain matin, le confident de Romy est tombé des nues en apprenant, sur les ondes, le décès de l'icône franco-allemande, dont le corps sans vie a été retrouvé non loin d'un verre de vin et d'une boîte de médicaments entamée... Un sentiment immense de culpabilité l'a alors gagné, et il n'est vraisemblablement jamais parvenu à s'en défaire totalement. C'est en tout cas ce qu'a rapporté Denis Poulin dans son livre Le destin tient à un cheveu : "À son réveil, il avait appris la terrible nouvelle à la radio et éprouvait depuis un sentiment de culpabilité insurmontable."...

Lire la suite de cet Article sur Gala.fr - Romy Schneider : ce dernier appel désespéré passé avant sa mort

People

Caroline de Monaco totalement nue face à Karl Lagerfeld : cette scène marquante

En quarante ans d'amitié, Caroline de Monaco et Karl Lagerfeld ont eu le temps de nouer des liens forts, intimes pourrait-on dire. Dans son livre "Le destin tient à un cheveu", paru le 22 octobre aux éditions Médiaspaul, l'ancien perruquier des stars Denis Poulin est revenu sur une scène mémorable qui s'est produite entre la fille de Grace Kelly et le couturier allemand.

Pour Caroline de Monaco, Karl Lagerfeld était comme "un membre de la famille". Après leur rencontre en 1973, dans l'appartement parisien de celui qui se faisait surnommer le Kaiser, la fille de Grace Kelly, qui n'était alors âgée que de seize ans, a rapidement compris que cet homme allait jouer un rôle important dans sa vie. "Avec la princesse, Karl a lié très tôt une grande amitié. Ils partageaient énormément de choses, et avant tout le sens de l'humour" , racontait la photographe Mary Russel, qui a fréquenté la joyeuse bande à l'époque, dans les colonnes de Point de Vue en 2019. Très proche de sa petite protégée, le couturier allemand savait qu'elle était capable de donner beaucoup lors des shootings. En grande professionnelle, Caroline de Monaco voulait faire le maximum pour satisfaire son pygmalion. Un beau jour, elle a accepté de se faire photographier dans le plus simple appareil, à la demande de Karl Lagerfeld.

Cette scène, Denis Poulin, dernier perruquier de Paris, y a assisté. "J'avais à présent mon atelier de perruquier et nous faisions une séance de photos pour Karl Lagerfeld. Il avait habillé Caroline en Mae west, avec une perruque blond platine dont j'étais le fournisseur. Comme une robe moulante, par définition, ça moule, celle en satin de Caroline laissait clairement deviner son slip", s'est-il souvenu dans son livre Le destin tient à un cheveu, paru le 22 octobre aux éditions Médiaspaul. Un "slip" qui ne va pas tarder à être ôté. "Enlève ton slip, lui enjoignit Karl. L'habilleuse enlève la robe de Caroline qui, sans plus de cérémonie, retire son slip devant nous. Elle est complètement nue!" C'est ainsi que la princesse de Hanovre s'est retrouvée dépouillée de ses vêtements, devant toute une équipe qui n'était, comme on peut l'imaginer, pas exclusivement féminine...

Lire la suite de cet Article sur Gala.fr - Caroline de Monaco totalement nue face à Karl Lagerfeld : cette scène marquante