Première découverte intense - Histoire érotique Fantasmée

Erotique

Partie 1

Enfin le moment attendu est là, …. le temps est comme suspendu,… nous sommes tous deux dans cette chambre aux murs blanc meublée d'un seul grand lit en son centre.
Vous êtes allongé, nu, sur le ventre, les jambes légèrement écartées, laissant apparaitre les deux belles bourses de votre anatomie masculine.
Je suis assise a vos coté sur le bord du lit.
Pour l’occasion j’ai opté pour une lingerie sobre et glamour de type "Pornochic", comme j’ai pu le lire sur certains commentaires. Cela m'a d'ailleurs fait beaucoup rire !

L’absence de toute pilosité sur votre corps est une première pour moi et crée un trouble étrange que je ne peux expliquer pour l’instant.
Votre corps parfaitement et entièrement rasé, vos fesses rebondies et les deux doux oeufs de votre virilité me fascine, mes yeux ne peuvent s’en détacher.
Mes mains se posent délicatement sur vos fesses votre peau est douce. Je les caresses doucement et juge de leur fermeté en les pressant légèrement mes doigts et en les écartant légèrement.

Je fais glisser une main le long de vos cuisses , plusieurs fois,… je veux profiter de cet instant, mes doigts effleurent du bout des ongles vos merveilleuses testicules, lentement, je joue avec elles puis… je m’enhardis et délicatement je m’applique à vous les caresser délicatement.

Mon autre main n’est pas en reste, éblouis par votre joli petit cul, je passe ma main en caresses sensuelles sur ce beau postérieur. Mes doigts passent lentement sur votre sillon, je vous sens tressaillir, aurais-je touchée un point sensible ?

Curieuse, je renouvelle mon passage, plus lentement encore, puis au moment opportun mon majeur viens effleurer votre petit trou. Une légère contraction et un soupir de plaisir me donnent réponse.

Cette situation, extrêmement érotique et surtout totalement nouvelle, entraine une excitation soudaine et puissante qui me renverse !
Ma respiration s’accélère, j’ai les joues en feu, mes petits seins tendent l’étoffe de mon soutient gorges, mes tétons sont durs, je les sens pointer fermement.
De légers spasmes envahissent mon bas ventre, je sens se former une petite auréole chaude et humide entre mes jambes, en quelques secondes, mon petit string se retrouve tout mouillé.
Je me mords la lèvre inférieur, je fonds littéralement

Un bruit,…. une porte s’ouvre, et là doucement, mon homme, mon mari, mon alter égo, rentre dans la chambre.
Ses yeux plongent dans les miens, longuement, puis après quelques secondes qui ont parus être une éternité, son sourire accompagné d’un clin d’oeil raisonnent comme une approbation à cette situation, ….


Partie 2

L’ambiance est posée, les personnages en place, au fond de moi, je suis convaincue que tout est comme cela devait être ; et le meilleur reste à venir, me dis-je.
Je m’installe en amazone sur le lit tout contre vous, ma main gauche prend légèrement appuie sur votre dos, tandis que de l’autre je continue lentement à caresser votre splendide paires de couilles qui, sous l’effet de mes sollicitations ont légèrement durcis, preuve de votre excitation croissante.
J’imagine juste au dessus, droite et généreuse, votre verge animée par le même désir. Je glisse ma main en remontant pour vérifier le fruit de mon imagination et enfin découvrir, pour de vrai, votre virilité qui me fascine depuis si longtemps.

Hum!, oui quel beau morceau,…., sa base est bien épaisse, …..un peu trop non ? ……, quelle est lisse et bien veinée,…..des sentiments, des interrogations se bousculent et me font tourner la tête, …… mais pourtant je n’ai rien bu ! ….. je me parle à moi même comme pour me rassurer, alors là, pour le coup, je suis vraiment au bord du gouffre !.

O. s’est approché de moi, lentement il est nu, sa pilosité (d’ou : ourson !) contraste avec ton corps, j’ai un flash soudain ; vous êtes un peu comme le Yin et le Yang. Il s’approche de moi, me caresse les épaules, les bras, descend sur mes jambes, il sait que j’adore sentir ses mains sur mes mollets, ….. il reprend sa remontée, puis glisse sa main sous mon genoux droit et redresse ma jambe tout en écartant mes cuisses. Je me retrouve dans cette position qu’il me plait d’imaginer être une posture totalement dépravée !

Je sais, ô combien il est excitant pour la gente masculine de me voir ainsi cuisses ouvertes, complètement offerte à leurs mains, prête à les laisser parcourir mon corps de leurs caresses des plus sensuelles au plus osées ! J’adore,….. cela m’excite au plus haut point.

Mon homme ne résiste pas à cette vision et il s’applique rapidement à passer sa main dans mon entre jambes, il fait glisser ses doigts sur mon string trempé et s’applique à caresser, par dessus ce petit bout de tissu, mes lèvres gonflées, ma vulve palpitante, il remonte sur mon clitoris qu’il fait rouler avec application, exactement comme j’aime, je ne peux réprimer mes premiers feulement de plaisir.

Je te demande de te retourner et découvre ton magnifique phallus, une véritable tour d’ivoire, comme je l’imaginais, droite, épaisse, veinée.
Ton gland est encore légèrement recouvert par ton prépuce généreux, délicatement et très lentement j’entreprends de te décalotter du bout des doigts.

Les caresses de mon mari, ta présence à nos cotés, ton sexe dans ma main, puis maintenant, toi qui entreprend de dégrafer mon soutient gorges pour mieux prendre ma poitrine et pincer mes tétons, Oui !!!! ……. tout cela me fait basculer,….. complètement, ….. je me laisse glisser dans cet espace intemporelle et charnel.

Vos mains parcourent mes cuisses, mes seins, mon ventre, vous me pincez et sucez délicatement les tétons, je ne reconnais plus qui me touche, je vis simplement l’instant.
Mon string à été écarté, je sens vos doigts maintenant directement sur ma petite chatte entièrement épilée, mes lèvres et mon clitoris sont gonflés sous l’actions de vos jeux,..... je mouille encore plus, …

Je me penches sur ton ventre, passe ma langue sur ton nombril, puis descend lentement vers ton membre viril. Je le soulève avec la main puis pose le bout de ma langue sur ton gland flamboyant.
Je m'applique à la faire tourner doucement tout autour. Avec elle, je termine de te décalotter délicatement et m’amuse à te titiller par de petits coup de langue.
Puis, ne tenant plus d’excitation, délicatement, je prends ton gland entre mes lèvres et m’applique ainsi pendant un long moment à le sucer tout en caressant ta longue tige.

Partie 3

Nous sommes maintenant tous les trois sur le lit.

Mon string pend sur ma cheville droite, retenu par la bride de mon escarpin.
J’ai le dos calé sur d’énormes coussins blanc nacrés, et tu es là, la tête entre mes cuisses, ta main sous mon genoux gauche relève ma jambe tandis que mon mari, à mes cotés, fait de même en me soulevant délicatement l’autre jambe.

Je me retrouve, ainsi, les cuisses relevées, le bassin basculé, offrant ainsi toute mon intimité aux délices de ta langue.
Tu sais parfaitement bien l’utiliser et tu joues avec moi une parfaite mélodie, je la sens sur mes lèvres, parcourir mon sillon, glisser rapidement vers mon petit trou (j’adore !!) comme si tu souhaitais le gouter, petit coquin !

Tu remontes ensuite pour mieux t’occuper de mon clitoris que tu lèches avec passion, tu le dégages délicatement des plis de son capuchon et le découvre entièrement, il est gonflé et écarlate. Tu te recules un peu comme pour l’admirer pendant quelques courtes secondes, puis tu te penches dessus, le prends entres tes lèvres et l’aspires goulument avec force. Je ne résiste pas  à ce nouvel assaut et tu m’arraches mes premiers râles !

Je t’encourage bruyamment,
« Lèche moi la chatte » m’entends-je dire, je deviens folle !

Mais, oui,… je veux sentir ta langue partout, je veux que tu me fouilles complètement dans cette pose impudique qui m’excite tant.

Après ce moment délicieux ou tu me conduis aux portes de l’extase, tu redescends lentement le long de ma vulve que tu gratifies de quelques beaux coup de langue, tu t’attardes ainsi et, sans aucun doute dans mon esprit, je devine que tu goutes avec gourmandises à mon doux miel s’écoulant maintenant abondamment de ma petite chatte.

Je te sens glisser doucement encore plus bas, de nouveau, je perçois ta langue jouer avec mon petit trou,
« Oui, …. J’aime ça, …. Encore,….. »
Par ces mots je t’encourage à continuer, je sens le bout de ta langue jouer avec moi,…tu fait tourner doucement ta langue autour.

Je suis aux anges, j’adore ces caresses inavouables,…. et, par pudeur, n'osant encore m'exprimer totalement à haute voix, je me parle à moi-même, ce qui à pour conséquence d’augmenter mon excitation.
« Petit cochon,…. tu prend ton temps, hein, ... tu aimes çà,.... tu aimes m’exciter,....  oui continu ainsi,.... j’aime çà aussi,….. »

Ta langue, raidie en pointe, force délicatement le passage et s’immisce de quelques millimètre dans mon anus, … je râle et gémis de plaisir immédiatement,… ainsi tu n’as plus aucun doute maintenant sur le périmètre des mes pratiques et tu te plais à imaginer la suite de cette soirée.
Tu alternes de nouveau tes caresses et me portes de nouveau au bord du sommet de la jouissance.

Mon homme est à mes cotés il passe ses mains sur mon corps, mes seins, me caresse la nuque, les cheveux, les joues et le cou. Bien évidemment il ne rate pas une miette du spectacle que tu lui offres et du plaisir que tu me donnes. Constatant que, désormais, tu te concentres sur mon petit trou avec ta langue, il pose sa main sur le haut de ma chatte et entreprend une masturbation en règle de mon petit bouton déjà tout gonflé et ultra sensibilisé, effet garantie !

Je le branle et le suce fougueusement tout en exprimant mon plaisir par de bruyants râles et gémissements. Je veux le remercier de ce cadeau qu’il me fait d’être avec deux hommes, dans le même lit et en même temps.

Je rêve de cette situation depuis quelques années et tu es là,… choisi par moi, ….. pour ce moment que je veux exceptionnel.

Je vais t’offrir mon intimité la plus totale, un moment de plaisirs charnels que j’exige vigoureux et passionné, je te veux dur et endurant, comme mon homme, tout le temps que je le déciderai et je veux que tu fasses tiennes les envies qui nourrissent les fantasmes que je veux assouvir.

Alors mon beau, es-tu prêt ?!


Partie 4

Je suis maintenant en feu, complètement libérée des derniers liens de la morale bien pensante qui m’ont été imposés depuis trop longtemps par une pression tant sociale que familiale. Ce soir je ne veux que mon plaisir, tout mon plaisir !

Toujours appuyée sur ces gros coussins soyeux, les jambes relevées, ma main sur ta tête je me délecte de ta langue parcourant mon entre cuisses, du clitoris à l’anus.
Je m’applique avec passion et avidité à gober et lécher la queue de mon homme qui ne perd pas une miette du spectacle que tu lui offres.

Puis, d’un geste, je relève ta tête par les cheveux, et te fais te redresser.

Tu as compris. Sans un mot, tes yeux dans mes yeux tu gaines ton sexe gonflé d’un préservatif puis tu t’approches de moi.
Tu te penches sur mon corps, tes lèvres prennent le temps d'embrasser mes seins et mordiller mes tétons maintenant très sensibles et tendus.
Ton ventre s’approche du mien, je glisse ma main vers ta queue, la prends fermement et la présente délicatement devant ma grotte ruisselante de mon miel mélangé à ta salive.

Je suis plutôt étroite et j’appréhendes un peu ce moment ; je guide ainsi ton geste en appliquant ton gland juste à l’entrée de ma petite chatte, tout contre mes lèvres.

Lentement, tu pousses délicatement en faisant onduler tes reins. Tu m’ouvres et m’écartes doucement. Nerveusement je me mords les lèvres. Ta queue me pénètre millimètre par millimètre, …..  une pause,…… j’halète puissamment et ne peux retenir de légers gémissements mélange d’appréhension, de plaisir et surtout d’envie.
Ça y est ! tu es en moi, ton énorme gland à entièrement disparu entre les lèvres de ma minette mais ta longue tige reste encore à venir, mon Dieu qu'elle est longue et veinée !

« Avec une telle queue, il va me littéralement me ramoner la chatte ce cochon là, me dis-je »

J’inspire longuement, je ferme les yeux pour mieux me concentrer et maitriser mon corps frissonnant. Je pose une main sur ton dos, l’autre sur tes fesses que je serre avec nervosité, mes ongles tracent des sillons sur ta peau blanche ivoire.

Je bascule encore un peu mon bassin pour t’aider à glisser en moi. J’appui ma tête contre ton cou et tu me pénètres ainsi lentement et totalement.

Je gémis et pousse de petits cris étouffés, ma respiration est haletante, puis, soudain je me cabre brutalement et pousse un râle, presque un cris, profond et long,……par un dernier coup de reins, lent et puissant tu es rentré tout entier en moi, je sens ta queue palpitante ; ton gland proéminent est calé au fond de mon vagin, il a exploré et écarté des zones encore vierges à ce jour…. Je me sens totalement possédée, quelle divine sensation. Des contractions nerveuses de mon bas ventre enserrent ton sexe par des spasmes régulières comme si mon intimité elle même appelait à ce coït.

Mon homme nous regarde tout en me caressant et pinçant les seins, je sais qu’il ne veut que mon plaisir et que ma volonté s’accomplisse.

Retrouvez cette Histoire sur Voissa.com :  Première découverte intense - Histoire érotique Fantasmée

Articles en Relation

Charmante soirée au camping! Histoire Erotique Le beau temps arrive et la saison de camping débuté. Cette année nous avons choisi de nous installer dans un petit camping privé pas très loin de la...
TOP 05 Les Meilleurs Films très chauds (érotiques) sur NETFLIX à regarder ABSOLU... J'aborde ici un sujet tabou ou les dislikes vont pleuvoir ???? avec les meilleurs films chaud où érotique sur NETFLIX. Voici un TOP 05 des meilleurs...
La Douce Punition - Histoire Erotique « La femme en colère se tait toujours, d'abord... On a le temps de passer par tous les états de la terreur... On ne sait par où, ni comment ça va...
Sylvie aime se soumettre aux ordres de son maître - Histoire Erotique Sylvie aime se soumettre à son maître voissanaute et elle exécute tous ses ordres avec une excitation grandissante. Elle n’arrête pas de penser à se...
Le Fantasme de Chloé - Histoire Erotique Chloé travaille depuis peu dans une entreprise. Dans son service il n'y a que des femmes, sauf un homme. Le genre d'homme un peut solitaire, il pren...
Une rencontre, une folie. Un rêve plus grand - Histoire Erotique je vous partage ici, une histoire, une voissa histoire plutôt, l'histoire d'une rencontre virtuelle d'abord puis de cette folie qui nous embarque dans...

RENCONTRE COQUINE

Click here for more!

RENCONTRE DISCRETE


LIVE CAM