Naissance d'une amitié coquine - Histoire Erotique

Erotique

Samedi soir, nous avons vu un couple de Voissa, c'est loin d'être notre première rencontre avec eux, déjà la cinquième ! Je les appellerai ici Léana et Sébastien.
Nous avons commencé à échanger avec eux à la fin de l'été et nous nous sommes vus pour la première fois en septembre.

C'est un couple charmant, très beaux tous les deux, aussi bien de visage que de corps, comme nous avons pu le voir sur leur galerie et durant nos échanges privés. Tous les deux sont très complices, amoureux, attentionnés l'un envers l'autre et en plus aussi coquins l'un que l'autre. Je ne sais même pas si dans nos propres amis, nous connaissons un couple qui affiche un telle joie de vivre ensemble, c'est toujours agréable de les voir tous les deux.

Nous nous sommes très bien entendus dès le départ, avec des situations très similaires, nous vivons dans le même département, nous avons le même nombre d'enfants et du même âge, nous travaillons tous dans la capitale. Nous avons le même sens de l'humour, nous aimons passionnément nos femmes, nous avons la même approche de la sexualité et nous sommes tous les quatre actifs sur Voissa, afin d'apporter un peu de piment a notre vie sexuelle que les années commençaient a éroder.

Ils n'ont jamais eu d'expérience libertine. De notre côté, l'année dernière, nous avons coquiné quelques fois avec un couple d'amis très proches, sans vraiment trop l'anticiper. Globalement, nous pouvons dire que nous sommes novices en la matière.

Nos quatre précédentes rencontres se sont déroulées de façon très amicale, ce qui ne nous a pas empêché de passer d'excellents moments, de parler de sujets que nous ne pouvons pas aborder avec nos amis "normaux".
Excepté la dernière fois, où nous nous sommes donnés RDV pour déjeuner en semaine, entre deux réunions, nous avions toujours nos enfants avec nous. Il est compliqué de trouver un créneau de disponible tous ensemble, avec en plus la problématique de gestion des enfants, c'est mission impossible sur une échéance à court terme.

Dans une de nos discussions virtuelles tous les quatre, nous décidons avec Sébastien d'ajouter un thème a notre future soirée, pour nous rapprocher un peu plus, peut-être dépasser le stade de la relation purement amicale : ce sera soirée massage + Japonnais. Avec un tel programme, les femmes ne peuvent que valider, ce qu'elles font avec plaisir, cela se présente plutôt bien.

La veille au soir, Miss me demande comment j'entrevois notre soirée, en me précisant qu'il ne sera pas question pour elle de se mettre nue. Je sais à ce moment là que ce sont ses complexes qui dictent sa future ligne de conduite ou une éventuelle appréhension d'être jalouse (ou les deux...). J’acquiesce en lui répondant que nos limites seront bien évidement les siennes (aurait-elle décelé une quelconque manœuvre pour faire dériver nos soirées habituelles ?).

Personnellement, dès lors qu'il y a un certain feelling, je n'ai pas vraiment de limite, du moment qu'elles sont partagées et acceptées par Miss. Je sais que c'est la même chose pour Sébastien. Pour Léana, elle nous avait dit au début que dans l'absolu, elle serait prête un jour à échanger des caresses en dehors du couple légitime, sans pour autant que l'on puisse savoir à quel moment, maintenant, dans un mois, jamais, ni avec qui...
D'expérience, je sais aussi que les limites que l'on peut se fixer peuvent changer dans un sens comme dans l'autre durant une soirée, c'est surtout vrai pour Miss en fait...

Il est 19h, nos hôtes arrivent, nous nous installons sur la terrasse pour profiter des températures exceptionnelles de ce mi-octobre.  Nous sommes régulièrement interrompus par nos enfants, mais pas plus que d'habitude finalement, c'est notre quotidien.
Léana et Sébastien ont apporté l'apéro et le dessert. On essaye encore une fois de faire des Mojito, mais ce n'est pas encore ça. Il y a l'essentiel, du rhum, le reste on s'en fiche après tout ? :-D. La soirée se passe très bien, comme d'habitude, nous rions beaucoup et racontons beaucoup de bêtises.
Vers 21h30, après un dessin animé, nous mettons les enfants au lit et rentrons à l'intérieur.

Nous venons de finir de prendre le dessert dans le salon. Un feu crépite au milieu de la cheminée nous caressant de sa chaleur, la lumière est tamisée et de couleur orange, des bougies tout autour de la pièce renforcent l'atmosphère cosy, de la musique soft adoucie nos oreilles, un matelas est posé au milieu du salon, nous sommes prêts.

Les hommes se mettent en caleçon avant de s'allonger sur le ventre, nous sommes a l'honneur pour cette première partie.
Miss s'occupe de moi et Léana de Sébastien. Les mouvements sur mon corps me sont familiers, l'huile de massage réchauffée par les mains de Miss pénètre ma peau, les sensations sont douces et très agréables, je ferme les yeux mais je ne suis pas parfaitement détendu, ne sachant pas comment le reste de la soirée va se dérouler.
Après 5 mn, Sébastien et moi sommes surpris de sentir nos femmes nous arracher nos caleçons en même temps, bien entendu, nous n’émettons aucune résistance, on se dit, sacrées coquines, elles se permettent des choses qu'elles n'aimeraient pas qu'on leur fasse.
Les mains de ma chérie parcours maintenant régulièrement mes fesses, elle en profite également pour glisser ses mains en dessous, et vérifier mon état d'excitation, évidemment grandissant.

Nos femmes décident alors d'intervertir leurs rôles. Miss se retrouve en sous vêtements sur Sébastien et Léana sur moi.
Léana se met à hauteur de mes fesses et commence à me masser, je découvre de nouvelles sensations. Ce n'est pas mieux, ni moins bien, c'est différent, d'ailleurs n'est-ce pas précisément ce que l'on recherche dans ce genre d'expérience, de la nouveauté ?
J'aime également savoir que ce que nous faisons a un côté d'interdit, me faire masser complètement nu par une autre femme (belle de surcroît), savoir que ma femme bénéficie du même traitement de faveur en étant juste a coté. Je me dis à nouveau que nous avons beaucoup de chance de pouvoir vivre et partager ce genre d'expérience.

C'est maintenant aux femmes d'être a l'honneur, nous remettons nos caleçons avec Sébastien, il n'est pas encore question de nous montrer complètement nus.
Nos femmes s'allongent en sous vêtement et nous nous mettons au dessus d'elles. Je retrouve un corps familier, plantureux, que je prends toujours plaisir a caresser. Je m'attarde sur toutes les parcelles de son corps, que je masse et que j'embrasse de la tête au pied, en passant par ses mains.
Sébastien commencera en premier a enlever les sous vêtements de Léana, qui ne semble pas vraiment s'y opposer, elle devait s'y attendre.
J'essaye de faire de même avec Miss qui est déjà beaucoup moins a l'aise, mais qui finira par se laisser faire. Mes caresses se font de plus en plus coquines, je peux facilement atteindre le contour de sa poitrine généreuse, que son corps ne peut couvrir lorsqu'elle est sur le ventre.
Je commence à m'attarder plus longuement sur ses fesses, puis entre ses cuisses. Léana nous signifie également que Sébastien a entrepris un massage plus coquin avec ses mains.
Alors que je suis concentré sur le corps de Miss, je m'aperçois que Léana lui prend la main. Les voir main dans la main m'excitera vraiment beaucoup, je trouve pour autant le geste très tendre. Elles se redonneront la main a plusieurs reprises dans la soirée, pour mon plus grand plaisir, leurs plaisirs aussi j'imagine et sans aucun doute aussi celui de Sébastien. Cette marque de tendresse me surprend d'autant plus (dans le bon sens), que Léana s'était toujours affichée 100% hétéro, avec une petite part de curiosité néanmoins.
Mes doigts glissent maintenant entre les lèvres intimes de Miss, je la sens humide de désir et très excitée par la situation. Et pourtant, elle me dit qu'elle préfère que j'arrête, sans doute par peur d'en faire trop ou gêne vis a vis de nos comparses, elle pense sans doute que c'est trop tôt. Cela m'amuse toujours qu'elle me fasse comprendre que je dois arrêter des gestes "déplacés", alors que son corps dit exactement le contraire, donc comme d'habitude, je continue. Évidemment, lorsqu'il y a une situation qui lui déplaît réellement, elle sait parfaitement me le faire comprendre et je m'incline.

Dernière combinaison a réaliser, nous changeons de nouveau de partenaire. Sébastien s'installe en bas des fesses de Miss et moi sur celles de Léana.
Je retrouve les mêmes sensations que tout a l'heure mais en plus intense, un mélange de découverte, d'excitation, plaisir et d'interdit.
Je masse et caresse le joli corps nu et menu de Léana, je parcours sa peau de sa nuque jusqu'à à ses jambes, en passant par ses cuisses et ses fesses rebondies.
Après un certain temps, je m’enhardis et effleure son intimité. Même si l'envie est bien présente, je me tiendrai à la caresser de façon très superficielle à cet endroit. N'ayant pas explicitement abordé le sujet avec Miss, je ne voudrais pas qu'elle me le reproche, je ne sais pas non plus si Léana apprécierait que son homme fasse de même avec Miss, je ne voudrais pas gâcher ce moment avec un excès de jalousie d'une des femmes, cette situation étant inédite pour tout le monde.
La seule chose dont je suis a peu près sûr, même si nous n'en avons pas explicitement parlé, c'est que ça ne poserait pas de problème à Sébastien. J'ai une grande confiance en lui et réciproquement (j'espère), je sais que ses gestes seront avant tout réalisés avec l'aval de Léana et aussi dans les limites de nos couples. Je n'ai aucune jalousie lorsqu'il caresse le corps de Miss. Au contraire, cela me ferait plaisir qu'il lui donne du plaisir, avec le cautionnement de Léana bien entendu.
Je glisse doucement mes mains le long des bras de Léana pour rejoindre les siennes, nos doigts se croisent et s’entremêlent. Sans trop savoir pourquoi, c'est ce que je trouve le plus intime, j'y éprouve du plaisir, mais c'est aussi ce que je trouve de plus transgressif. Je trouve les gestes de tendresse encore plus intimistes que les caresses à caractère sexuel. Pour Miss, je sais que c'est l'inverse et sûrement aussi pour la majorité des gens.
De temps en temps, je jette un coup d'oeil sur Miss et Sébastien, sans trop regarder ce qu'ils font, tout à l'air de bien aller pour eux en tout cas.

Finalement, nous rejoignons nos partenaires respectifs. Miss me retourne, m'enlève mon caleçon et vient s’empaler sur mon sexe gonflé par la tension sexuelle qui vient de s'accumuler, visiblement, cette séance lui a aussi fait de l'effet. C'est presque un soulagement.

A partir de là, j'ai un peu perdu la notion du temps et de la chronologie des évènements.
Je sais que nous avons fait l'amour tous les 4 l'un à côté de l'autre sans pour autant nous toucher, sexuellement en tout cas.
Les voir faire l'amour juste à côté de nous était vraiment très excitant, entendre nos deux femmes prendre du plaisir en même temps, voir le visage de Léana durant une étreinte, je m'en rappelle, comme si c'était hier.
A un moment, Sébastien était dos à nous, à genoux pendant que Léana lui prodiguait une fellation. J'ai profité d'un changement de position pour inciter Miss à s'approcher de lui, elle a saisi l'opportunité pour l'embrasser langoureusement. J'ai voulu la prendre en levrette par la même occasion, mais la position n'était pas adaptée.
Pendant nos étreintes, Miss et Léana se sont aussi embrassées, la scène était de toute beauté. D'ailleurs, je me demande d'où peut me venir cette attirance particulière vers la bisexualité féminine, cela me passionne toujours...
Je suis aussi retrouvé à un moment moins vigoureux que d'habitude. Je ne sais pas ci cela était dû à la chaleur, la fatigue ou un sentiment de gène résiduel car j'étais toujours très excité par notre aventure. Ou alors, cela pouvait être dû à un besoin de performance, au motif qu'il y avait un autre "mâle" dans la même pièce, qui m'aurait inconsciemment déstabilisé. Cette raison serait bien entendu ridicule, mais peut-être qu'elle est d'origine génétique, que je ne peux rien y faire... Heureusement, la bouche et la langue magique de Miss y remédieront rapidement.

A la fin de nos ébats, nous nous rhabillons sommairement. Miss a la bonne idée de nous proposer de faire un câlin tous les quatre. Nous nous allongeons en cercle sur le matelas, de façon a pouvoir caresser aussi bien notre partenaire respectif que celui de l'autre. Ce câlin est extrêmement agréable, sensuel et réparateur, toujours avec cette connotation d'interdit. Il pourrait durer des heures et nous pourrions presque nous endormir de cette façon, si nous n'avions pas des obligations familiales le lendemain et aussi des enfants !
Nous parlons de notre soirée et tout le monde à l'air comblé, sans pour autant entrer dans les détails. Personne ne pense ou n'ose parler de ce que l'on pourrait faire par la suite, nous en reparlerons plus tard tous ensemble. Nos amis repartirons dans la nuit à 3h30.

Dans les forums de Voissa, j'entendais souvent parler d'amitié coquine, sans trop savoir ce que cela signifiait. Je pense que c'est précisément ce que nous vivons tous les quatre. Je n'ai malheureusement pas de photo pour illustrer cet article, mais je ferai référence à cette photo, en particulier le texte associé, qui illustre très bien ce que nous avons commencé à vivre :

http://communaute.vo...elle-rencontre/


Cette soirée a continué à nous rapprocher avec Miss, nous nous aimons toujours autant, si ce n'est plus, nous faisons l'amour tous les jours et au milieu de la nuit, quelques fois en pensant à eux, des fois non et nous avons l'impression d'avoir vécu quelque chose de spéciale.

Merci qui ? Merci Jackie et... Ah non, ce n'est pas ça, merci Voissa et à nos coquins !

Retrouvez cette Histoire sur Voissa.com : Naissance d'une amitié coquine

Articles en Relation

Mathilde se tape son jeune voisin - Histoire Erotique Je m'appelle Mathilde je suis une femme de 35 ans, les cheveux châtains, des courbes qui ne laisse rien envier aux autres femmes. J'ai une poitrine as...
Claire et ses coquines confidences - Histoire Erotique Claire quel joli prénom n'est-ce pas ? Et bien me croirez si je vous dit qu'en plus d'être très jolie et très joueuse cette belle coquine m'a contact...
Histoire vraie chez le Docteur - Histoire Erotique BonjourJe m’appelle Sophie et je voudrai vous raconter mon histoire qui est vraie J’ai 45ans, suis pas très grande ,mince, une petite poitrine . Les ...
Histoire de ma soumission à un homme - Histoire Erotique Mon histoire est une histoire vraie. Je l'ai écrit pour fêter une sorte d'anniversaire secret et personnel et comme pour fixer dans le marbre mes souv...
Mon rêve de partager ma femme avec un autre homme - Histoire Erotique Allo mon amour, j’aimerais te raconter les rêves que je fais chaque nuit ces derniers temps. Comme à l’habitude nous nous caressons un peu , nous disc...
J’ai trompé mon mari pour la première fois de ma vie - Histoire Erotique Je m’appelle Julie. Je suis une femme de 32 ans, mariée avec Carl 33 ans et on a deux enfants. Je n’ai jamais été obsédée sexuellement ni eu envie d...

RENCONTRE COQUINE

RENCONTRE DISCRETE


LIVE CAM