J’ai trompé mon mari pour la première fois de ma vie - Histoire Erotique

Erotique

Je m’appelle Julie. Je suis une femme de 32 ans, mariée avec Carl 33 ans et on a deux enfants. Je n’ai jamais été obsédée sexuellement ni eu envie de quelqu’un d’autre que mon mari. Mais du jour au lendemain tout a changé.


C’était un samedi soir. A cette époque j’avais 29 ans. Mon mari était venu avec son collègue, que l’on va appeler Jean pour ne pas donner son vrai nom. Ça lui arrive d’inviter des collègues. Lui aussi était déjà venu bon nombre de fois, mais il ne m’avait jamais attiré. Cette fois-là, il n’était pas venu juste comme invité.


— Bonsoir chérie. Jean est en plein déménagement et, le temps que son nouvel appartement soit habitable, il va rester chez nous pendant trois jours. Nos enfants ont qu’à dormir chez mon frère en bas, vu qu’on n’a pas d’autre chambre.

— Aucun problème mon amour. Dis-je.


Cette nuit-là, lui et mon mari ont passé leur temps à jouer, papoter, s’amuser et jouer à la console. Il était environ minuit quand mon mari a dit qu’il était tard, et qu’ils avaient sommeil. Il m’a demandé d’apporter un pyjama à Jean, je suis donc allée dans la chambre pour le lui apporter. Il était en pantalon. C’était la première fois que je le voyais torse nu, mais ça ne m’a pas vraiment impressionnée. Il m’a remerciée puis m’a dit bonne nuit avec un regard que j’ai trouvé « différent ». La nuit est passée. Mon mari, chef de secteur, devait travailler ce dimanche de 6 heures à 13 heures. Je me suis réveillée à 9 heures et demie environ. Je porte mon pyjama fin avec un beau décolleté au niveau de la poitrine et qui termine en jupe. Je suis une femme ronde. Avec des gros seins et un cul énorme, les seins débordent du pyjama et on voit le haut de ma poitrine. Vu que je ne porte pas de soutif, on peut apercevoir les tétons à travers le pyjama. Et le bas sert assez, mes fesses sortent beaucoup, mais vu que « normalement » il n’y a que ma famille qui me voit en pyjama, ça ne me dérange pas. Mais j’avais oublié un détail ce matin-là. J’ai lavé mon visage, puis je suis allée à la cuisine me préparer un petit-déjeuner, quand tout à coup une main touche mon épaule.


— Bonjour Julie, bien dormi?? Demanda Jean

— Ah?! J’ai eu peur désolée, j’avais complètement oublié ta présence pardonne-moi.

— Aucun problème. Tu es ravissante en pyjama.


Il était là à regarder vers ma poitrine. J’ai rougi. C’était la première fois qu’un autre que mon mari me voyait comme ça. Avec la peur j’avais laissé tomber la cuillère, quand je me suis baissée pour la prendre, mes seins étaient presque entièrement visibles. J’ai senti le regard de Jean sur ma grosse poitrine.


— Ne le dis pas à Carl, mais tu as de très beaux seins. Il en a de la chance.


Je n’ai pas répondu et je suis sortie de la cuisine pour me changer. En passant de son côté, j’ai senti une main toucher mes fesses. J’ai été toute à coup excitée et en colère en même temps. Il s’est excusé en disant qu’il n’avait pas fait exprès, mais vu le regard qu’il m’a lancé, ça prouvait le contraire. Ce geste m’avais excitée, et savoir qu’il avait vu mes seins me mettait dans un état de honte et d’excitation. Ce soir-là, mon mari était allé acheter du pain, mais comme c’était dimanche, le supermarché ouvert n’était pas très proche. J’étais seule chez moi avec Jean. J’avais honte depuis ce matin. Il m’observait avec attention, et ne cachait plus ses envies.


— Julie, tu es adorable, très belle. Ton mari n’est pas là. Viens à côté de moi pour qu’on puisse discuter avec plus de chaleur.

— T’as pas honte d’avoir l’œil sur la femme de ton ami?? Lui qui a accepté de te loger quelques jours chez nous.

— Tu m’excites tellement que pour t’obtenir, je peux m’en passer volontiers de Carl.


Il est venu à côté de moi et ma pris la main pour le mettre sur l’avant de son pantalon. J’ai enlevé ma main et lui a mis une claque, avant d’aller dans ma chambre. Mais le petit instant de ma main sur sa bite avait suffi pour m’exciter beaucoup. Sa bite devait être très grosse. J’étais choquée de moi. Pour la première fois ou un autre que mon mari m’excitait autant. En sortant de la chambre, Jean s’est excusé, mais a touché mon cul en passant. Mais cette fois, je n’ai rien dis du tout. J’ai laissé faire. Le fait de n’avoir rien dit, lui a donné confiance, car il est venu de nouveau et a approché son visage du mien. J’étais rouge de honte et d’excitation. Il a mis sa main sur mes seins et a collé ses lèvres sur les miennes. Je sentais ma chatte se lubrifier. La cyprine coulait. Quand on allait passer à la vitesse supérieure, on a entendu la porte. Mon mari était venu. La nuit jean m’a écrit de venir dans son lit quand Carl dort, mais j’ai refusé en disant que c’était une erreur et que je n’irai pas plus loin. Il contestait mais j’avais fait mon choix.


Le lendemain matin à 10 heures, on prenait notre déjeuné quand tout à coup le téléphone de mon mari avait sonné. Son oncle était malade, il devait s’y rendre très rapidement. Son oncle habitant à 10 heures en voiture, il allait y rester deux jours.


— J’espère qu’il ira mieux ton oncle. Vaut mieux que je parte alors. Dit Jean

— Non pas besoin. Demain ton appartement sera prêt. Ma femme reste, tu peux rester cette nuit aussi.


Ça ne pouvait pas tomber mieux pour jean. Environ une heure après le départ de mon mari, il l’a appelé pour savoir où il se trouvait. Après l’appel, il m’a appelé à côté de lui.


— Julie, tu peux venir sur moi bébé. Ton mari est loin, on a au moins deux jours pour nous.


J’ai dit non, mais je ne pouvais plus empêcher mes pulsions. Je suis allée sur lui, et il a commencé à déboutonner ma chemise, et à enlever mon soutif. J’étais seins nus devant lui. Je sentais ma chatte brûler. Il a peloté mes gros seins qui pendent, puis on s’est embrassés d’un bisou chaud et humide. Il s’est déshabillé, et j’ai fait de même. Sa bite était monstrueuse. J’ai sucé comme une chienne. Ma bouche était pleine. Puis j’ai écarté les jambes et il a commencé à lécher mon entrejambe. Il a commencé par le clitoris. Il savait s’occuper d’une chatte. J’étais aux anges. Puis il a léché la vulve. Chaque coup de langue augmentait mon excitation encore davantage. Puis il a mis sa bite dans ma chatte lentement. C’était la première fois qu’un autre que mon mari me pénétrait. Il accéléra de plus en plus les va-et-vient. Il me baisait à présent comme une star du X. Je criai d’excitation. Je me faisais prendre comme une pute. Mais c’était si bon. En même temps il me léchait les seins. Il mordait mes tétons. C’était incroyable.

Puis il a léché mon petit trou. Il a écarté mes deux grosses fesses, puis a commencé à enfoncer sa grosse bite dans mon cul. Avec mon mari on n’avait jamais pratiqué la sodomie, il était le premier à m’enculer. À l’entrée de sa bite à l’intérieur de mon cul, j’ai senti une douleur, puis il a enfoncé sa bite lentement mais profondément, et la douleur a laissé place à une excitation que je ne connaissais pas. C’était ma première fois. A présent, il me sodomisait comme un fou. C’était très rapide. Je sentais ses couilles taper sur moi, et sa bite aller au fond de mon cul. Je criais très fort, puis j’ai terminé par avaler son jus.


Après ça, je n’ai plus jamais trompé mon mari... euh en fait si?! Ce n’était qu’un début. Après lui, j’en ai eu beaucoup d’autres. Selon l’appréciation de ce récit, je me déciderai ou non, à vous partager la suite.

Retouvez cette Histoire sur Xstory-fr.com : J’ai trompé mon mari pour la première fois de ma vie

Articles en Relation

Mathilde se tape son jeune voisin - Histoire Erotique Je m'appelle Mathilde je suis une femme de 35 ans, les cheveux châtains, des courbes qui ne laisse rien envier aux autres femmes. J'ai une poitrine as...
Histoire vraie chez le Docteur - Histoire Erotique BonjourJe m’appelle Sophie et je voudrai vous raconter mon histoire qui est vraie J’ai 45ans, suis pas très grande ,mince, une petite poitrine . Les ...
Claire et ses coquines confidences - Histoire Erotique Claire quel joli prénom n'est-ce pas ? Et bien me croirez si je vous dit qu'en plus d'être très jolie et très joueuse cette belle coquine m'a contact...
Histoire de ma soumission à un homme - Histoire Erotique Mon histoire est une histoire vraie. Je l'ai écrit pour fêter une sorte d'anniversaire secret et personnel et comme pour fixer dans le marbre mes souv...
Un après-midi de télétravail, pas comme les autres; première fois! - Histoire Er... J'étais venue passer la demi-journée chez lui. J'avais encore quelques réunions à mener, avant que nous ne puissions profiter d'être ensemble. Il me ...
Mon rêve de partager ma femme avec un autre homme - Histoire Erotique Allo mon amour, j’aimerais te raconter les rêves que je fais chaque nuit ces derniers temps. Comme à l’habitude nous nous caressons un peu , nous disc...

RENCONTRE COQUINE

RENCONTRE DISCRETE


LIVE CAM