Coronavirus : quels sont les risques de propagation de l’épidémie en Europe ?

Santé

L'épidémie de coronavirus qui sévit en Chine va-t-elle arriver en Europe et quand ? Tout le monde se pose la question, d'autant que le nombre de victimes ne cesse d'augmenter dans ce pays. Alors quelle est la probabilité qu'au moins un cas soit importé en Europe dans la prochaine quinzaine ? Une équipe de l'Inserm vient d'élaborer deux scénarios de diffusion possibles de l'épidémie en direction des autorités sanitaires afin de les guider dans la prévention et la surveillance du virus 2019-nCov, même si ce ne sont que des outils théoriques et non prédictifs.

Deux semaines seulement après avoir annoncé la découverte d'un nouveau virus de la famille des coronavirus, responsable de pneumonies sévères, la Chine comptabilisait 571 cas sur son territoire. Afin de contenir l'épidémie, déjà à l'origine de 18 décès, plusieurs mesures drastiques ont déjà été mises en place par les autorités chinoises, notamment des restrictions de voyage au départ de la province de Hubei, où se trouve la ville de Wuhan.

À l'heure actuelle, de nombreuses questions se posent encore sur l'origine de ce nouveau virus, baptisé 2019-nCov, mais aussi sur la capacité de l’épidémie à s'étendre à d'autres régions du monde, notamment à l'Europe. En deux semaines, huit cas ont déjà été exportés depuis la Chine vers le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis, la Thaïlande, Taiwan et l'Australie. Dès le début de l'épidémie, des chercheurs Inserm sous l'égide du groupe de recherche REACTing ont travaillé pour développer des modèles de diffusion possibles de l'épidémie.

Sous la direction de la chercheuse Inserm, Vittoria Colizza, au sein de l'Institut Pierre Louis d'épidémiologie et de santé publique (Inserm-Sorbonne Université), une équipe est désormais en mesure de proposer un modèle permettant d'anticiper une potentielle arrivée de l'épidémie en Europe afin d'orienter les mesures de surveillance et de prévention. Il est néanmoins important de noter que ce modèle ne constitue en aucun cas une prédiction du nombre de cas à venir sur le territoire français et européen, mais bien un outil théorique d'aide à la décision publique. 

Scénario à faible risque. © Inserm

Deux scénarios possibles selon les flux aériens en provenance de la Chine

Pour développer leur modèle, les chercheurs se sont intéressées à toutes les provinces chinoises déclarant plus de dix cas. Leurs estimations des risques d'exportation de ces cas s'appuient sur les données des flux aériens en provenance de ces régions vers l'Europe datant de janvier 2019 et issues de l'OAG, une organisation mondiale leader dans la collecte de données sur les vols aériens. Quel est le risque qu'au moins un cas soit importé en Europe dans les deux prochaines semaines ? C'est la question à laquelle l'équipe a cherché à répondre en élaborant deux scénarios, celui d'un faible risque de diffusion de l’épidémie et celui d'un risque élevé de diffusion.

Le scénario à faible risque de diffusion se base sur l'état de la situation (7 cas exportés hors de Chine) avant la quarantaine aérienne décidée par le gouvernement chinois. Il estime ainsi le risque de l'exportation d'au moins un cas en Europe si sept cas étaient exportés depuis les provinces chinoises affectées par l'épidémie dans les deux prochaines semaines.

Le scénario à haut risque de diffusion de l'épidémie propose une estimation de ce même risque si trois fois plus de cas étaient exportés hors de Chine. « Il s'agit là d'un choix arbitraire, mais qui reflète le fait que le nombre de cas chinois ne cesse d'augmenter, et qui permet d'anticiper le cas d'une exportation plus massive du nombre de personnes infectées », souligne Vittoria Colizza....

Lire la suite de cet article sur Futura-sciences.com - Coronavirus : quels sont les risques de propagation de l’épidémie en Europe ?                             

Articles en Relation

Le Covid-19 tue dix fois plus que la grippe Un malade arrive à l'hôpital universitaire de Keimyung à Taegu, en Corée du Sud le 12 mars 2020. | Ed Jones / AFP  Avec le recul, les chiff...
La France et d'autres pays vont-ils, comme l'Italie, être massivement touchés pa... Le président Emmanuel Macron avec le président de l'AP-HP Martin Hirsch, le ministre de le Santé Olivier Véran et le directeur général de la Santé Jer...
Coronavirus, premières espérances de traitement par des médicaments «Tout est prêt, nous n'attendons plus que les médicaments», expliquait il y a quelques jours le Pr Yazdan Yazdanpanah chef du service des maladies inf...
Comment choisir son désinfectant contre le coronavirus Les désinfectants pour les mains contenant plus de 60% d’alcool sont les plus efficaces. | Rodriguo Buendia / AFP   Les offres se sont...
La gestion musclée du coronavirus en Chine Une personne suspectée d'être contaminée par le coronavirus peut parfaitement être emmenée de force à l'hôpital. | STR / AFP  Alors qu...
Sommes-nous correctement préparés au nouveau coronavirus? Depuis que l'épidémie a pris une dimension internationale, les ventes de masques de protection explosent –et leurs prix sur internet aussi. | STR/AFP&...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA