Bière, vin, spiritueux : des substances toxiques dans les bouteilles

Santé

Des chercheurs de l'université de Plymouth ont déjà eu l'occasion de révéler la présence de substances toxiques dans de nombreux objets du quotidien. Ils récidivent aujourd'hui en pointant du doigt la présence de plomb, de cadmium et de chrome à des concentrations dangereuses dans les décorations de certaines bouteilles en verre.

Cadmium, plomb, chrome. C'est le cocktail toxique de métaux lourds que des chercheurs de l'université de Plymouth (Royaume-Uni) ont découvert dans des bouteilles de bière, de vin et de spiritueux que l'on trouve dans les commerces du Royaume-Uni. Qu'on se rassure tout de même. Dans les verres constituant les bouteilles, les concentrations de ces substances restent bien inférieures à celles qui pourraient présenter un risque, tant pour la santé que pour l'environnement.

En revanche, dans les émaux qui décorent certaines de ces bouteilles en verre, les chercheurs ont pu mesurer jusqu'à 20.000 parties par million (ppm) de cadmium et 80.000 ppm de plomb. Sachant que la limite fixée pour la peinture grand public est de... 90 ppm de plomb.

Des substances prêtes à être libérées dans la nature

Sur les 89 bouteilles analysées par spectrométrie à fluorescence X, 76 se sont révélées positives à de faibles concentrations de plomb et 55 à de faibles concentrations de cadmium. Du chrome a, quant à lui, été détecté dans toutes les bouteilles vertes notamment. La moitié des produits émaillés testés étaient entièrement ou partiellement à base de composés de plomb ou de cadmium.

L'ennui, c'est que les chercheurs ont montré que, soumises à un test standard simulant les précipitations sur un site d'enfouissement, ces bouteilles pouvaient libérer ces substances toxiques. Les concentrations mesurées atteignant alors des valeurs jugées dangereuses. « Le potentiel supplémentaire de lixiviation de ces substances dans d'autres éléments au cours du processus de traitement des déchets et de recyclage est une source de préoccupation évidente et supplémentaire », conclut Andrew Turner, professeur en science de la pollution.


Source : Bière, vin, spiritueux : des substances toxiques dans les bouteilles


Articles en Relation

Peut-on continuer à boire du café quand on est enceinte? Pendant la grossesse, il faut adapter sa consommation de café. | Fallon Michael via Unsplash En matière de grossesse, les recommandations sont si nom...
Le retour en force des capsules de protoxyde d'azote, la drogue «festive» prisée... La «drogue du pauvre» s'achète sur Snatchap entre 30 centimes et un euro l'unité et ses capsules après usage finissent par joncher les pavés. | L...
Pourquoi les antivax se méfient du vaccin contre le Covid-19 Les vaccino-sceptiques ne constituent pas une majorité. | Gustavo Fring via Unsplash Une enquête a révélé qu'entre 20 et 32% des Français·es ne se fe...
Que valent vraiment les masques en tissu fabriqués à la maison contre le coronav... «À la guerre comme à la guerre», répondent les soignant·es qui manquent de moyens au mot d'ordre du président Macron. | Sophie Cmbr  Confectionn...
Quelques conseils pour rassurer vos enfants sur le coronavirus Le coronavirus, menace fantôme génératrice d'angoisses chez les enfants. | Charlein Gracia via Unsplash Risques industriels, menace terroriste, coron...
Dix bonnes nouvelles concernant le coronavirus Plus de quatre-vingts essais cliniques concernant des antiviraux sont en cours. | Louis Reed via Unsplash Certes, la progression de l'épidémie d...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA