Les ados qui mangent gras compromettent leurs chances d'avoir des enfants

Santé

Manger trop de viande, de fast-food et de sucre amoindrit la qualité du sperme et la capacité à former des spermatozoïdes... Une des multiples explications à la baisse de la fertilité masculine observée ces dernières années dans les pays occidentaux.

 

La fertilité masculine serait irrémédiablement compromise par une alimentation trop riche en gras et en sucre, selon une étude de l'université de Harvard présentée lors de la réunion annuelle de la Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie, à Vienne (ESHRE). Les chercheurs ont comparé la qualité du sperme (mesurée par la concentration, la forme et la mobilité des spermatozoïdes) de 3.000 jeunes hommes danois, âgés de 18 à 20 ans, ayant différents types de régimes : occidental (riche en viande rouge, en graisses et en sucre), « raisonnable » (à base de poulet, poisson, légumes et fruits), végétarien ou nordique (poisson, céréales complètes, produits laitiers...).

Le stress oxydatif détruit les futures cellules germinales

D'après les analyses, les hommes ayant un régime occidental présentent un sperme de moins bonne qualité que ceux suivant un autre type de régime. Ils possèdent également moins de cellules de Sertoli, qui sont les précurseurs des futurs spermatozoïdes. Or, s'il est possible d'améliorer la qualité du sperme en modifiant son régime alimentaire et son mode de vie à l'âge adulte, les cellules de Sertoli détruites ne peuvent pas être rétablies. Cette altération s'expliquerait notamment par le manque d'antioxydants dans le régime de type occidental. En effet, le stress oxydatif est à l'origine de la majorité des dommages de l'ADN subis par le sperme.

La qualité et la quantité de sperme est en baisse dans tous les pays occidentaux. © ThorstenSchmitt, Fotolia

La qualité et la quantité de sperme est en baisse dans tous les pays occidentaux. © ThorstenSchmitt, Fotolia

Une baisse générale de la fertilité masculine

Plusieurs études ont déjà montré l'impact néfaste de la malbouffe sur la fertilité masculine (lire notre article ci-dessous), mais elles portaient sur des hommes plus âgés ou connaissant déjà des problèmes de fertilité. Celle-ci est la première à s'intéresser aux hommes jeunes, notent les auteurs. Entre 1973 et 2011, le taux de spermatozoïdes des hommes des pays occidentaux a chuté de 50 à 60 %, selon une étude de 2017 de l'Université hébraïque de Jérusalem. Une étude suisse de mai 2019 indique qu'à peine 38 % des jeunes hommes présentent des critères de qualité de sperme (mobilité, concentration et forme) répondant aux normes de l'OMS.

Pollution, tabac, obésité et sous-vêtements

De multiples facteurs ont été mis en cause pour expliquer ce déclin : exposition à des produits chimiques (phthalates), pollution de l’air, tabac, sédentarité, sous-vêtements trop serrés ou même crème solaire. Une autre étude publiée à l'occasion du congrès de l'ESHRE indique de son côté que les hommes se couchant avant 22 h 30 ont un sperme de qualité près de trois fois supérieure à ceux qui se couchent après 23 h 30. Le stress et le manque de sommeil pourraient ici être en cause. Cette évolution est non seulement inquiétante pour la reproduction, mais aussi pour la santé en général, car une mauvaise qualité de sperme est corrélée à un risque de mortalité plus élevé, en raison de facteurs génétiques, biologiques ou hormonaux qui influent à la fois sur l'infertilité et la santé.

Ce qu'il faut retenir
  • Un régime de type occidental riche en viande, en gras et en sucre est associé à une plus faible qualité de sperme chez les hommes jeunes.
  • Ce type de régime compromet également les futures capacités des hommes à se reproduire.
  • De nombreux facteurs entrent en jeu dans la baisse générale de la fertilité masculine observée dans les pays occidentaux.

Source : Les ados qui mangent gras compromettent leurs chances d'avoir des enfants


Articles en Relation

Pourquoi les hommes ont-ils une érection le matin ? Signe de bonne santé, l'érection matinale ne concerne pas forcément tous les hommes. En réalité, d'où vient ce phénomène provoqué sans aucune exc...
Diabète et aliments ultratransformés sont liés Une nouvelle étude publiée grâce aux données de la cohorte française NutriNet-Santé met en évidence une corrélation entre la consommation d'alimen...
7 aliments pour BOOSTER votre libido Il se peut que vous mangiez tous les jours, sans le savoir, des aliments aphrodisiaques ! De nombreux fruits, légumes, épices, herbes, plantes, f...
Le self-care ne se réduit pas à «Netflix & chill» «L'intérieur est une extension de soi, qu'on va vouloir parfaire, créer à son image» | Anthony Tran via Unsplash   Le self-care n'a rien d'une...
La règle du 1 kilomètre a-t-elle vraiment un impact sur le Covid-19? La France est l'un des seuls pays européens à avoir instauré une limite de distance lors des sorties. | Arek Adeoye via Unsplash On le sait, les...
Idée reçue: tomber enceinte après 35 ans, c'est plus compliqué La peur des 35 ans est ancrée au point que certaines femmes au début de la trentaine ont l'impression d'être rattrapées par leur «horloge biologique»....

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA