Une alimentation saine réduirait l’état dépressif chez les jeunes

Santé

S'il en était encore besoin, une nouvelle étude démontre qu'une mauvaise alimentation est associée à la dépression. Mais aucune étude n'avait encore été menée chez les jeunes. Cette tranche d'âge étant une période au cours de laquelle le risque de dépression est sensiblement accru, un régime diététique adapté peut donc influer sur la santé mentale des adolescents et des jeunes adultes.

Des jeunes adultes souffrant de dépression ont accepté de se soumettre à un régime alimentaire plus sain pendant 3 semaines. Leur bien-être psychologique s'est considérablement amélioré comparé aux autres participants qui n'ont pas modifié leurs habitudes alimentaires. Selon une récente étude parue dans Plos One, manger plus sain aiderait à réduire les signes de dépression chez les jeunes adultes. Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l'université Macquarie (Sydney, Australie) ont suivi 76 jeunes âgés de 17 à 35 ans pendant trois semaines.

« Il existe des preuves épidémiologiques solides qu'une mauvaise alimentation est associée à la dépression. L'inverse a également été démontré, à savoir qu'une alimentation saine, riche en fruits, légumes, poisson et viande maigre, est associée à un risque réduit de dépression », rappelle l'étude. Mais des travaux portant sur ce sujet n'ont jamais été réalisés sur des jeunes adultes, soulignent les chercheurs.

Après 21 jours, les jeunes volontaires qui ont changé leur régime alimentaire ont vu leur score moyen de dépression chuter de 7,2 à 4,4, sachant que le chiffre 7 correspond à un niveau de dépression sévère. © Alarm A, Flickr CC by-nc-sa 2.0

Après 21 jours, les jeunes volontaires qui ont changé leur régime alimentaire ont vu leur score moyen de dépression chuter de 7,2 à 4,4, sachant que le chiffre 7 correspond à un niveau de dépression sévère. © Alarm A, Flickr CC by-nc-sa 2.0

Des résultats à consolider avec de plus amples recherches

Les jeunes qui ont participé à cette expérience présentaient tous des signes de dépression sévère et entretenaient un régime alimentaire riche en graisses et en sucres. Les volontaires ont été répartis au hasard en deux groupes. Le premier a suivi un régime diététique précis pendant 3 semaines composé (entre autres) de cinq portions de légumes, de deux à trois fruits et de trois portions de céréales par jour. Les participants du second groupe étaient libres de conserver leur régime alimentaire habituel.

Au bout de 21 jours, les volontaires qui ont changé leur régime alimentaire ont vu leur score moyen de dépression chuter de 7,2 à 4,4, sachant que le chiffre 7 correspond à un niveau de dépression sévère. « Ces résultats sont les premiers à montrer que les jeunes adultes présentant des symptômes de dépression élevés peuvent s'engager dans une intervention diététique et y adhérer afin de réduire les symptômes de dépression. Les résultats justifient les recherches futures sur la durée de ces bienfaits, les effets des différentes compositions alimentaires et leur fondement biologique », concluent les chercheurs.


Source : Une alimentation saine réduirait l’état dépressif chez les jeunes


Articles en Relation

Diabète et aliments ultratransformés sont liés Une nouvelle étude publiée grâce aux données de la cohorte française NutriNet-Santé met en évidence une corrélation entre la consommation d'alimen...
Nous mangeons plus entre amis ou en famille que tout seul Une récente revue de la littérature scientifique confirme ce que nous remarquons quasiment tous dans nos vies personnelles : nous mangeons plus en...
La malbouffe affecte notre cerveau en trois jours seulement Les travaux qui font le lien entre malbouffe et obésité sont légion. Mais ils sont moins nombreux à expliquer comment une mauvaise alimentation af...
Un régime riche en flavonoïdes pourrait réduire la mortalité globale Une nouvelle étude d'observation soutient que la forte consommation de flavonoïdes est inversement corrélée à la mortalité, surtout chez les fumeu...
Nutrition et pandémie : les fausses infos qui circulent sur le web Sous couvert de « renforcer notre immunité » pour combattre le SARS-CoV-2, des conseils alimentaires plus ou moins pertinents circulent sur internet. ...
Un seul verre de boisson sucrée par jour augmente le risque de cancer Une augmentation de 18 % du risque de cancer a été observée chez les consommateurs de boissons sucrées, ceci pour l'absorption d'un modeste petit ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA