Trois applis pour adresser ses vœux

Economie

Parce que depuis l’invention de la plume et du timbre, on a trouvé mieux.

La carte de papier

On la dit sur le déclin, concurrencée par les vœux virtuels. Le numérique reste toutefois une béquille utile pour soutenir la traditionnelle carte de vœux de papier. Entre autres applis, parmi lesquelles Popcarte ou Youpix, Fizzer propose de créer très aisément une carte personnalisée. Des dizaines de modèles 2020 sont disponibles, à compléter avec des photos, des filtres ou des stickers. Une fois le recto réalisé, on complète le verso de son message, dont on choisit la police du texte, sa disposition et sa couleur. Le timbre est également personnalisable par l’ajout d’une photo. L’expéditeur finalise sa création en la signant du bout du doigt. Une fois les coordonnées du destinataire renseignées, on apporte les ajustements éventuels avant de déterminer la date d’envoi. Simplissime et sans lever, ou presque, le petit doigt. Fizzer se charge de mettre ces vœux sous enveloppe et dans la boîte aux lettres, moyennant l’achat d’une carte à 2,39 euros (tarif dégressif jusqu’à 1,70 euro l’unité pour un pack de 100).

Fizzer, appli gratuite sous iOS et Android. fizzer.com/fr

La carte animée

CyberCartes ne s’embarrasse pas du papier. Pour adresser ses vœux, rien de plus simple que de piocher parmi un vaste choix de 141 cartes musicales animées, aux thèmes et aux textes les plus variés, des plus classiques aux plus kitchissimes. Certaines sont à personnaliser, en ajoutant la photo de son visage, ou celui de personnalités, à ceux des protagonistes de l’animation.

La prise en main est aisée et le résultat du meilleur effet, et sans aucune compétence particulière à justifier. L’envoi des cartes est gratuit dans le monde entier, via courriel et Facebook, et payant par SMS, à partir de 2 euros, prix dégressif en fonction du nombre de destinataires. A souligner que la personnalisation des cartes animées n’est accessible que par le site en ligne, et non via l’appli.

CyberCartes, appli gratuite sous iOS et Android. cybercartes.com

La carte vidéo

Et si on envoyait un clip musical en guise de carte de vœux pour donner le bon tempo à cette nouvelle année ? Pour réaliser cette prouesse vidéaste avec l’appli JibJab, on commence par faire son selfie, puis on intègre au gré des besoins des différents clips celui de ses compagnons de vœux (jusqu’à 5 visages). Bien que présenté en anglais, rien de plus facile que de réaliser cette incrustation après avoir sélectionné le clip de son choix, du Happy de Pharrell Williams au I Feel Good de James Brown, en passant par le remuant Gangnam Style, la BO de Grease, ou encore le décalé I’m a Hot Dog.

Disco, rap ou chant traditionnel, avec ou sans perruque, dans un jean patte d’eph ou une robe pailletée : le destinataire de l’extrait de clip ne manquera pas de démarrer l’année en se ­dandinant devant son écran. Envoyez la musique, moyennant 2,99 euros par mois.

JibJab, appli gratuite sous iOS et Android. jibjab.com


Lire la suite : Trois applis pour adresser ses vœux


Articles en Relation

Carlos Ghosn : « C’est une histoire de complot, de conspiration, de trahison » Dans une vidéo, l’ex-PDG dit que « certaines personnes » chez Nissan se sont senties menacées par l’alliance avec Renault. Mais sans donner de noms....
Concurrence : soupçons de cartel dans la compote Les plus grands acteurs de ce marché vont devoir s’expliquer, mercredi, sur des réunions sur les pratiques tarifaires qui se seraient tenues entre l...
Le scepticisme persiste autour de Stadia, le service de jeu vidéo en streaming d... A la veille de la GamesCom, le géant du Web a annoncé l’arrivée dans son futur catalogue du blockbuster « Cyberpunk 2077 », à l’occasion d...
Quand les banques draguent les jeunes Des cartes bancaires à prix réduit aux forfaits pour les opérations en dehors de la zone euro, les réseaux affichent des tarifs très compétitifs pou...
Deux siècles avant Gutenberg, l’inflation paperassière Avant l’invention de l’imprimerie en Europe vers 1440, le papier était devenu le support des écrits ordinaires des pouvoirs ecclésiastiques et polit...
Ce que les 352 jeux vidéo présentés au salon E3 disent de l’état de l’industrie C’était un « E3 de transition », comme aiment à le rappeler les connaisseurs. Sous-entendu, un salon du jeu vidéo au spectacle moindre, en attendant...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA