Réforme des retraites : Emmanuel Macron compte se tenir à distance des négociations

Politique

Sous pression depuis le 5 décembre et alors que les discussions sur la réforme reprennent mardi, le chef de l’Etat a prévu, en janvier, de mettre l’accent sur l’écologie et la lutte contre le communautarisme.

Emmanuel Macron, qui pratique le noble art une fois par semaine, le sait bien : rien de pire pour un boxeur que de se faire bloquer dans un coin du ring, à encaisser les coups sans pouvoir se dégager. Sous pression depuis le 5 décembre et la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites,et alors que le conseil des ministres de rentrée doit se tenir lundi 6 janvier,le chef de l’Etat entend se donner de l’air. « Le président ne veut pas se laisser enfermer », confie son entourage.

La consigne a été donnée avant les vacances de Noël : pas question de passer le mois de janvier à vivre au rythme des négociations sur la réforme, qui doivent reprendre mardi au ministère du travail, sous la houlette du premier ministre, Edouard Philippe. Malgré la volonté d’« aller vite » affichée par le gouvernement, les discussions avec les syndicats pourraient en effet durer encore plusieurs semaines, la présentation du projet de loi en conseil des ministres étant prévue le 24 janvier et son examen au Parlement fin février.

Virage écologique

Décidé à donner une coloration verte à la seconde partie de son mandat, Emmanuel Macron devrait commencer par se rendre au Conseil économique, social et environnemental (CESE), le 10 janvier, pour participer à la quatrième session de travail de la Convention citoyenne pour le climat, créée à l’issue du grand débat pour formuler des propositions en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

L’occasion, pour le locataire de l’Elysée, de donner de la consistance à son virage écologique, un an et demi après la démission de Nicolas Hulot. « 2020 sera (…) l’année où un nouveau modèle écologique doit se déployer », a promis M. Macron lors de ses vœux aux Français, le 31 décembre, disant « attend[re] beaucoup des propositions que préparent 150 de nos compatriotes qui se sont engagés dans la convention citoyenne et travaillent depuis plusieurs semaines d’arrache-pied ».

Lors de cette visite, le président sera « auditionné » par les membres de la convention. « Il répondra à toutes les questions qu’on lui posera, ce sera une sorte de grand oral », promet-on à l’Elysée. M. Macron devrait retourner au CESE en avril, lorsque les propositions de l’Assemblée seront formulées. Un exercice qui n’est d’ailleurs pas sans risque pour l’exécutif, puisque le chef de l’Etat s’est engagé à reprendre les propositions de la convention ou à les soumettre à référendum.


Lire la suite : Réforme des retraites : Emmanuel Macron compte se tenir à distance des négociations


Articles en Relation

De l’immigration au voile, comment le débat a échappé à Emmanuel Macron Du 16 septembre au 16 octobre, récit d’un mois où les questions d’immigration et d’islam, de terrorisme et de communautarisme se sont mélangées dans...
Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy, une proximité assumée Le président de la République a repris des idées-phares de son prédécesseur, entre autres les quotas d’immigration. Rien ne présageait une telle en...
Pourquoi l'économie française va mieux et pourquoi Macron n'en profite pas Le taux d'emploi des 15-64 ans a atteint un niveau record en 2019, tandis que le sous-emploi était en recul. | Frank Busch via Unsplash La ...
Si la réforme des retraites est retirée, Edouard Philippe craint qu’elle soit « ... L’exécutif ne compte pas céder à la pression après une mobilisation massive dans la rue jeudi 5 décembre (plus de 800 000 manifestants, selon le min...
Jean Pisani-Ferry : « Le message brouillé de la réforme des retraites » L’économiste regrette, dans sa chronique au « Monde », que les tensions internes au gouvernement aient conduit à s’écarter de la stricte l...
Emmanuel Macron renonce à sa future dotation d’ancien président Pour ses successeurs, le nouveau système de retraite rentrera dans le cadre du régime universel par points. Le chef de l’Etat ne siégera pas non plu...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA