Pourquoi les jeunes enfants veulent-ils tant jouer avec leurs parents ?

France

Suivre un scénario de jeu aide les enfants à se concentrer. Ron Lach/Pexels

The Conversation

Pourquoi les jeunes enfants veulent-ils tant jouer avec leurs parents ?

Suivre un scénario de jeu aide les enfants à se concentrer. Ron Lach/Pexels
Victoria Whitington, University of South Australia

Les plus jeunes enfants adorent solliciter leurs parents pour jouer. Mais quand on est très occupés, c’est souvent difficile d’arriver à se rendre disponible.

Entre la gestion du foyer, le travail et la recherche d’un peu de temps pour soi, les parents n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre ni d’énergie pour jouer aux princesses et aux dragons ou aux ninjas footballeurs.

Pourtant, ces moments de jeux en famille sont très importants, voici comment les aborder et laisser les enfants prendre l’initiative.

Comment le jeu contribue au développement des enfants

Les enfants adorent jouer. Pour eux, ce n’est pas seulement un moyen de s’amuser, c’est aussi leur principal moyen de découverte du monde.

Il existe de nombreux types de jeux. Par exemple, il peut s’agir de manipuler des objets, comme de la pâte à modeler. Il peut aussi s’agir d’un jeu imaginaire, où les enfants font semblant d’être des mamans, des papas ou des bébés.

Dans le jeu, les enfants utilisent leur environnement pour imaginer et créer un autre monde. Un bloc devient un téléphone, une table une maison et un jardin la demeure d’un dragon.

Garder à l’esprit un thème imaginaire et créer une séquence d’actions et un langage approprié pour le mettre en œuvre demande un effort intellectuel considérable. Les enfants sont alors plus performants que lorsqu’ils sont engagés dans d’autres activités qu’ils ne dirigent pas.

Jeux de mains entre une mère et son enfant
Les enfants apprennent en jouant. Barbara Olsen/Pexels

Par le jeu, les enfants apprennent à vérifier leurs hypothèses et à résoudre les problèmes qu’ils rencontrent. Les parents remarqueront que les scénarios des enfants concernent généralement le monde dans lequel ils vivent. C’est pourquoi ils font semblant d’être des familles, des animaux de compagnie ou encore d’autres figures du quotidien comme les commerçants, les médecins ou les infirmières.

Ces thèmes peuvent sembler banals aux parents (voire ennuyeux). Pourtant, pour les enfants, ce sont des occasions passionnantes d’explorer leur monde, de découvrir les différents rôles qu’ils voient autour d’eux et de rassembler dans le jeu des idées apprises dans des contextes variés.

Un atout pour la concentration et les compétences émotionnelles

Les enfants sont souvent considérés comme ayant une courte durée d’attention. Pourtant, dans le jeu ils peuvent suivre une idée qu’ils ont choisie pendant plus longtemps que lorsqu’ils participent à des activités menées par des adultes.

Le développement de la capacité à maintenir l’attention sur cette idée dans le jeu et à ignorer les autres stimuli renforce la capacité d’autorégulation de l’enfant.

L’autorégulation – la capacité à contrôler ses émotions et ses actions – est importante dans l’apprentissage, à l’école et sur le plan social et émotionnel.

Le jeu est également au cœur du développement du langage. Il permet aux enfants d’utiliser les mots et les idées qu’ils entendent dans leur vie quotidienne et de les expérimenter dans des environnements imaginaires. En jouant, ils peuvent se parler à eux-mêmes pour guider leur réflexion.

Le rôle des adultes dans le jeu

Les enfants âgés de 18 mois à 8 ans environ veulent jouer avec leurs parents. Ces derniers sont le centre de leur univers, jusqu’à ce que leur attention se porte de plus en plus sur leurs camarades.

Ils veulent le faire parce que cela contribue à leur apprentissage et à leur développement. Les parents peuvent anticiper la pensée de leur enfant et créer un sens commun d’une manière dont ses camardes du même âge ne sont pas capables. Le sens qui est partagé permet de poursuivre le jeu et le rend plus intéressant.

Le rôle d’un parent est d’aider son enfant à jouer. Cela signifie qu’il est important que les adultes laissent les enfants prendre les décisions. Les parents peuvent initier le jeu, faire des suggestions ou fournir des accessoires. Mais pour que l’activité soit considérée comme un « jeu », ce sont les enfants qui doivent prendre les décisions et donner la direction.

Les recherches montrent que lorsqu’un adulte tente de contrôler le jeu, les enfants sont distraits et s’en désintéressent rapidement.

Le jeu n’est pas une instruction (il ne s’agit pas d’enseigner à votre enfant comment faire quelque chose). Nous avons tous connu des situations où l’on nous parlait, où l’on ne discutait pas avec nous et où nous avions probablement beaucoup plus de mal à nous concentrer.

Les enfants ont besoin de ce contrôle parce qu’en jouant, ils opèrent exactement au niveau auquel ils sont le mieux à même d’apprendre. Les suggestions d’un adulte ou d’un enfant plus âgé peuvent toutefois amener le jeu de l’enfant à un niveau supérieur. Celui-ci devient alors plus stimulant intellectuellement que si l’enfant jouait seul ou avec ses pairs.

À quelle fréquence jouer avec son enfant ?

A man peeks in the window of a cardboard cubby with a young child inside.
Jouer régulièrement avec votre enfant peut lui donner un sentiment d’autonomie. Tatiana Syrikova/Pexels

Sur presque tous les aspects de leur journée – quand se lever, quand s’endormir, quoi manger – les enfants doivent suivre les instructions des adultes. Le fait d’avoir un temps de jeu régulier pendant lequel ils dirigent, décident d’une activité et de son déroulement, leur donne du pouvoir et un sentiment de contrôle sur leur vie.

Mon travail d’enseignante professionnelle et d’universitaire spécialisée dans la petite enfance m’a montré que lorsque les parents – en particulier ceux qui sont préoccupés par le comportement de leur enfant – consacrent plus de 30 minutes par jour (ou tous les deux jours) à ces échanges sous forme de jeu, ils constatent que leur enfant est plus heureux et se laisse plus facilement guider dans d’autres aspects de leur vie. Leur relation s’en trouve également renforcée.

Tous les parents ne peuvent y parvenir. Mais trouver un temps de jeu régulier quand vous le pouvez en vaut la peine.

Les parents qui jouent avec leurs enfants peuvent constater que cela leur ouvre une fenêtre précieuse sur la pensée, les intérêts et le monde de leurs enfants.

Si vous voulez prendre part au jeu, faites-le pleinement. Rangez votre téléphone – et asseyez-vous par terre ou suivez votre enfant là où il joue. Vous montrerez ainsi à votre enfant que vous voulez vraiment participer. Et peut-être qu’après ces moments privilégiés, les enfants accepteront plus facilement que leurs parents s’accordent aussi du temps à eux-mêmes.

Victoria Whitington, Associate Professor in Education Futures (Adjunct), University of South Australia

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.


Facebook Pin It

Articles en Relation

Aider les enfants à jouer avec leur chien en toute sécurité Image de freepik Aider les enfants à jouer avec leur chien en toute sécurité Si les chiens sont souvent enthousias...
Jouer avec des poupées ultraminces influence-t-il l’estime de soi des petites f... Photo de Sean Bernstein sur Unsplash Jouer avec des poupées ultraminces influence-t-il l’estime de soi des petites filles ? Lynda Boot...
Disputes entre frères et sœurs : les parents doivent-ils intervenir ? Les disputes permettent aux enfants d'identifier ce qui les met en colère et de développer des stratégies de gestion des problèmes. Fizkes/Shutterstoc...
Ces écrans qui retardent le coucher des enfants et adolescents Image de Freepik Ces écrans qui retardent le coucher des enfants et adolescents Ella Louis, Université Savoie Mont Blanc « Je me connecte...
Parents : comment parler de problèmes d’argent à ses enfants Image de rawpixel.com sur Freepik Parents : comment parler de problèmes d’argent à ses enfants Rachael Sharman, University of the Sunshine...
Des souvenirs à l’imaginaire, comment se transmet le goût du chocolat Image par cgdsro de Pixabay Des souvenirs à l’imaginaire, comment se transmet le goût du chocolat Clémentine Hugol-Gential, Université de ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA