Les « 12 mesures concrètes » de l’UFC-Que choisir pour augmenter le pouvoir d’achat des Français

Politique

L’association pense qu’elles pourraient rapporter « plus de 320 euros par ménage (…) sans surcoût pour les finances publiques ».

Suppression du relèvement du seuil de revente à perte (SRP), allongement de la durée de garantie légale, régulation des dépassements d’honoraires médicaux : l’UFC-Que choisir a décidé de contribuer au grand débat en proposant, lundi 4 février, « douze mesures concrètes » en faveur du pouvoir d’achat.

L’association de consommateurs estime que ces mesures pourraient favoriser une « progression durable du pouvoir d’achat de plus de 9 milliards d’euros, soit plus de 320 euros par ménage », explique-t-elle dans un communiqué. « Sans surcoût pour les finances publiques » selon l’UFC, cet ensemble de mesures a pour objectif de faire diminuer les prix en s’attaquant à diverses rentes ou divers dysfonctionnements de marché, « et ainsi doubler l’ampleur des annonces présidentielles », sans peser sur les finances publiques.

Vote en ligne pour les « propositions les plus urgentes »

Et de citer comme exemple :

  • La suppression du relèvement du SRP sur les produits alimentaires, entrée en vigueur au 1er février. Selon l’association, qui s’est toujours opposée à cette mesure de la loi alimentation censée aider à revaloriser les revenus des agriculteurs, sa suppression pourrait permettre « 800 millions d’euros d’économie ».
  • La « portabilité du numéro de compte bancaire », qui permet de faciliter un changement de banque, générerait pour sa part 1,2 milliard de baisse des tarifs bancaires, selon l’UFC-Que choisir. 
  • La suppression des commissions d’intervention en cas d’incident bancaire dégagerait 2,8 milliards d’euros par an.
  • Quant à la libéralisation de la vente de pièces de carrosserie automobile, elle dégagerait quelque 415 millions d’euros.

L’association évoque également l’encadrement des loyers « dans toutes les zones tendues », la variation des aides à la rénovation énergétique en fonction du niveau de performance et non des équipements, la réforme de l’apprentissage de la conduite pour faire baisser le prix du permis, l’allongement de la garantie légale en fonction de la durée de vie des produits.

L’UFC-Que choisir demande par ailleurs aux consommateurs de signer en faveur de ce plan et de voter en ligne pour dégager « les trois propositions les plus urgentes à leurs yeux ».

Depuis le 17 novembre 2018, des dizaines de milliers de personnes vêtues de « gilets jaunes » ont manifesté pour protester contre la politique sociale et fiscale du gouvernement. Le grand débat lancé par Emmanuel Macron sur la base de quatre thèmes – impôts/dépenses/action publique ; organisation de l’Etat ; transition écologique ; démocratie/citoyenneté – doit répondre à ce mouvement, qui a parfois donné lieu à des scènes de violence.


Lire la suite : Les « 12 mesures concrètes » de l’UFC-Que choisir pour augmenter le pouvoir d’achat des Français


Articles en Relation

Pourquoi l'économie française va mieux et pourquoi Macron n'en profite pas Le taux d'emploi des 15-64 ans a atteint un niveau record en 2019, tandis que le sous-emploi était en recul. | Frank Busch via Unsplash La ...
L'être, l'avoir et le pouvoir dans la crise À Sofia, en Bulgarie, le 31 mars 2020. | Nikolay Doychinov / AFP Dominique Strauss-Kahn livre son analyse des conséquences économiques et politiques ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA