La "Jungle" de Calais, 18 mois d'une histoire mouvementée

Actualités

Promise au démantèlement à partir de lundi, la "Jungle" de Calais où s'entassent sur une dizaine d'hectares entre 6.400 et 8.100 migrants, s'est formée au début de l'année 2015 dans le sillage de la crise migratoire, cristallisant le débat sur les réfugiés.

Calais, ville d'Europe continentale la plus proche des côtes anglaises, avait déjà été au coeur des enjeux migratoires à la fin des années 1990 avec le camp de Sangatte, qui regroupait essentiellement des familles de Kosovars, fermé en 2002.

A l'été 2013, moins de 500 migrants avaient trouvé refuge dans la zone portuaire de cette ville de 75.000 habitants, dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre, en raison de la langue, pour retrouver des proches ou une supposée plus grande facilité à travailler au noir.

Fin 2014, le chiffre s'élève à un peu plus de 2.000, majoritairement des hommes célibataires venus d'Afrique, de Syrie et d'Afghanistan. Face à cet afflux, qui suscite un malaise croissant au sein de la population, la préfecture du Pas-de-Calais ouvre le 15 janvier 2015 un centre d'accueil de jour, avec distribution gratuite de repas: il s'agit de l'ex-centre aéré Jules-Ferry, situé à environ une heure à pied à l'est du coeur de ville, à proximité des dunes.

A l'époque, les migrants se perdent souvent pour trouver ce centre. Puis ils commencent à s'installer à proximité de Jules-Ferry, dans ce qu'ils appellent la "new Jungle", tolérée par les autorités. Les ONG dénoncent "un Sangatte sans toit", en bordure de rocade, éloigné de tout, au milieu d'une lande battue par les vents. Deux "micro-jungles" du centre-ville sont également évacuées, forçant les migrants à se rendre "au camp de la lande", le terme officiel.

Début juin, de premières rixes éclatent entre communautés, impliquant entre 200 à 300 personnes, dans ce qui est devenu une "ville" de bric et de broc, où se créent église, mosquée, épiceries ou restaurants.e donne le feu vert le 18 octobre.


Lire la suite : La "Jungle" de Calais, 18 mois d'une histoire mouvementée


Articles en Relation

Gal Gadot décriée en tant que Cléopâtre, mais que sait-on des origines de cette ... Gal Gadot à la Vanity Fair Oscar Party, au Wallis Annenberg Center for the Performing Arts (Beverly Hills, Californie), le 9 février 20...
Liban: comment le nitrate d'ammonium a déclenché de telles explosions? Le nitrate d'ammonium est le principal composant de nombreux types d'explosifs. | AFP  Pour qu'une catastrophe industrielle liée à ce corps chim...
Coronavirus : Barbier, Praud, Pernaut… L’art de dire tout et n’importe quoi à la... Les éditorialistes et présentateurs ne cessent de donner leur opinion personnelle dans cette crise du coronavirus. Depuis le début de la crise du cor...
Beyrouth : qu'est-ce que le nitrate d'ammonium, à l'origine des explosions ? Les deux déflagrations qui ont dévasté partiellement la capitale libanaise mardi seraient liées à l'explosion d'environ 2 750 tonnes de cette sub...
L'ambassadeur des États-Unis au Mexique est devenue une star de Twitter Il a ceci d'une personne joviale qui l'éloigne des discours et politiques américaines souvent désagréables à l'égard du Mexique. | @USAmbMex via ...
Le monde poétique et spectaculaire des vrais défilés de mode Si les défilés Chanel sont toujours spectaculaires, Chanel Ground Control, en 2017, demeure l'un des plus grands. | Patrick Kovarik / A...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA