Jacques Chirac et les timbres, une vieille histoire

Politique

Après leur mort, les anciens présidents ont tous eu leur timbre. La cote de ces vignettes est modeste.

Si la collection thématique consacrée aux présidents de la République française compte quelques raretés, les présidents les plus récents, pour l’essentiel, n’atteignent pas des cotes faramineuses, de quelques euros à quelques dizaines d’euros.

Paire neuve du 10c « Présidence », 1852, estimée 110 000 à 130 000 euros. DR/Feldman

Le top ? Une paire – la seule paire neuve connue –, avec gomme d’origine, du 10 centimes bistre « Présidence », à l’effigie de Louis-Napoléon Bonaparte, parue en 1852, estimée 110 000 à 130 000 euros, en vente en juin chez Feldman, en Suisse. 

Il existe aussi paru la même année un 25 centimes bleu « Présidence », coté pour sa valeur standard, 5 500 euros.

Si la France n’a pas – encore – édité de timbre à l’effigie de Jacques Chirac, décédé le 26 septembre – puisqu’en France, la tradition, à quelques rares exceptions, veut qu’on attende le trépas des célébrités avant de les timbrer –, cela ne devrait tarder. Ainsi ont été timbrés le général de Gaulle (à de nombreuses reprises, la dernière fois en 2019), Georges Pompidou (en 1975, 1994 et 2011), Alain Poher (2006) et François Mitterrand (1997).

Jacques Chirac évoqué sur un timbre de Saint-Pierre-et-Miquelon, 1999. DR/La Poste

On peut simplement noter l’émission d’un timbre à Saint-Pierre-et-Miquelon en 1999 qui le mentionne à l’occasion d’une visite présidentielle de l’archipel… Tandis que le timbre paru en 2006 sur le Musée du Quai-Branly ne renvoie pas encore à l’ancien président…

Timbre de 2006. Création de Sylvie Patte & Tanguy Besset. Photo de la statuette : Hugues Dubois-Brussels. DR/La Poste/Musée du Quai-Branly-Paris/Jean Nouvel

En attendant, il faudra se contenter de vignettes postales émises à l’étranger – de l’Azerbaïdjan à Tuvalu, en passant par la Bolivie ou la Guinée – répertoriées par un site Internet thématique qui dédié aux présidents de la République française, et en particulier à Jacques Chirac.

Jacques Chirac sur un timbre de Turkménistan, 1997, en compagnie de Lady Di.

Le rapport de la présidence de la République à la philatélie n’est cependant pas neutre.

De la Marianne créée par Pierre Gandon et choisie par le général de Gaulle en 1945, à l’actuelle Marianne émise en juillet 2018, choisie par Emmanuel Macron, dessinée par Yseult Digan (YZ) et gravée par Elsa Catelin, en passant par François Hollande et la Marianne de Ciappa et Kawena (2013), le pouvoir politique ne s’est pas privé d’intervenir dans le choix des effigies destinées à illustrer les timbres d’usage courant.

D’autant que certains de nos élus n’ont jamais caché leur passé de philatéliste : Valéry Giscard d’Estaing, Nicolas Sarkozy ou Jacques Chirac.


Lire la suite : Jacques Chirac et les timbres, une vieille histoire


Articles en Relation

Jacques Chirac est mort à 86 ans L’ancien président de la République Jacques Chirac est mort ce jeudi 26 septembre, a annoncé sa famille à l’AFP. C'était l'un des visages de la Ve Ré...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA