Covid-19 : les distances de sécurité en intérieur ne serviraient à rien, selon cette étude

Santé

Selon deux chercheurs du MIT, le risque de contamination dans un espace fermé est aussi grand à un mètre qu'à dix mètres, surtout lorsque tout le monde porte un masque. Très critiques sur les recommandations officielles, les auteurs préconisent plutôt de se fier au temps passé à l'intérieur

Les restaurants et les lieux publics (théâtre, cinéma...) pourraient rouvrir mi-mai moyennant un protocole de sécurité drastique : distance minimale entre les tables, un siège occupé sur trois, jauge de 50 % de capacité d'accueil, pas plus de six à table, masque et gel hydroalcoolique... Toutes ces contraintes seraient pourtant largement inutiles, si l'on en croit une nouvelle étude du MIT (Massachusetts Institute of Technology). « En intérieur, le risque de contamination est exactement le même que l'on soit à 1,8 mètre [distance de sécurité préconisée aux États-Unis] ou à 18 mètres, et notamment lorsqu'on porte un masque », attestent les auteurs dans la revue PNAS.

Aucun avantage à la règle des deux mètres de distance

Martin Bazant et John Bush, tous deux professeurs au MIT, ont modélisé la transmission du SARS-CoV-2 dans un espace fermé, à travers toute une série de facteurs : temps passé dans la pièce, dimension de la salle, filtration et circulation de l'air, port du masque, variants, taux d'immunisation, et activités des occupants (respirer, manger, parler ou chanter). Leur conclusion est sans appel : « Il n'y a pas davantage à la règle des 1,8 mètre, surtout lorsque les gens portent des masques, puisque tout le monde dans la pièce respire le même air », tranche Martin Bazant dans une interview à CNBC (sans masque en revanche, la distance de sécurité offre bien une protection supplémentaire, surtout lorsqu'une personne respire directement en face de vous).

La principale variable, pourtant négligée par les directives des autorités de santé, est le temps passé dans la pièce. « Plus quelqu'un passe de temps dans une pièce avec une personne infectée, plus le risque de transmission est élevé », résume Martin Bazant.

Du coup, les règles de distanciation sociale et de taux d'occupation ont sans doute entraîné la fermeture injustifiée de nombreux lieux (écoles, entreprises, musées...). « Cet accent mis sur la distance est vraiment déplacé dès le début. Les CDC [qui établissent les recommandations de santés aux États-Unis] et l'OMS n'ont jamais vraiment fourni de justification à cela. La seule explication scientifique que je connaisse est basée sur des études sur la toux et les éternuements, où ils examinent les grandes particules, alors que c'est très approximatif, vous pouvez avoir une portée plus longue ou plus courte, de petites et de grandes gouttelettes, etc. », relativise Martin Bazant.

La transmission ne se fait en réalité pas directement par les gouttelettes contaminées, mais lorsque celles-ci se mélangent à l'air ambiant et voyagent dans toute la pièce. Du coup, étant donné que les masques agissent en bloquant les projections directes, ils n'ont plus vraiment d'utilité lorsqu'on passe beaucoup de temps à l'intérieur....

Lire la suite de cet Article sur Futura-sciences.com - Covid-19 : les distances de sécurité en intérieur ne serviraient à rien, selon cette étude

Articles en Relation

Toujours plus de tiques en France, à qui la faute ? ixodes ricinus à l’affût. Erik Karits / Pixabay Toujours plus de tiques en France, à qui la faute ? ixodes ricin...
Variole du singe : « Cette circulation de la maladie est complètement nouvelle » Micrographie électronique de particules de virus de la variole du singe isolés en 2003 aux États-Unis, dans des échantillons humains (à gauche, ...
Punaises de lit : bien connaître leurs effets physiques et psychologiques pour m... Punaises de lit : bien connaître leurs effets physiques et psychologiques pour mieux s’en protéger Le fléau des punai...
Variole du singe : le point sur les vaccins et traitements antiviraux Variole du singe : le point sur les vaccins et traitements antiviraux Parastou Donyai, University of Reading Si impressionnante qu’elle so...
Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ? (Le reconnaître et s'en prémunir) Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ? (Le reconnaître et s'en prémunir) Brian Drummond, University of Arizona Une vague de chaleur arrive sur ...
Les vaccins contre la Covid-19 ne protègent pas que du SARS-CoV-2 À ce jour, près de 50 millions de personnes en France ont reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19. Pour ces personnes, le risque de faire ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA