Compiègne : la cité abandonnée aux dealeurs

France

Au Clos-des-Roses à Compiègne (Oise), les dealeurs font la loi. Excédé par l'impuissance des pouvoirs publics, le bailleur social a décrété l'évacuation des locataires.

Avec son palais,sa forêt et ses 40 000 habitants réputés bourgeois, Compiègne (Oise) ne fait d'habitude pas parler de lui. Mais ces deux dernières années, les trafics de drogue ont gangrené la ville. Cannabis, héroïne, cocaïne... « Un supermarché de la drogue », dixit un procureur de la République. Si bien qu'au Clos-des-Roses, une cité de 4 000 habitants, le bailleur social — l'Office public d'aménagement et de construction (Opac) de l'Oise — a pris une décision inédite en France. Celle d'évacuer les habitants de trois cages d'escalier. Pour les « abandonner aux dealeurs ». Quant aux bâtiments, ils seront murés.

Les déménagements ont débuté le 9 février. Les exfiltrations plutôt. Au compte-gouttes. Un ou deux petits camions, tôt le matin. On fait vite. Discrètement. Des vigiles, invisibles, veillent. Neuf familles, sur les vingt-quatre concernées, ont déjà été relogées. L'opération se poursuivra jusque début mars.

Les lieux laissés aux délinquants

« Une fausse bonne idée » pour le maire de Compiègne, Philippe Marini (LR), qui met en doute les risques d'incendies et d'explosions mis en avant par le bailleur social à la suite de dégradations. « Je comprends la frustration de l'Opac, mais n'y a-t-il pas d'autres solutions qui ne donnent pas raison aux dealeurs ? »

Les habitants se posent eux aussi des questions : « Que fait le maire ? » s'interrogent-ils constamment. « Une grande rénovation urbaine du quartier vient de s'achever, 70 M€ investis en partenariat avec l'Etat », répète Philippe Marini. Pour ce dernier, les murs que compte dresser le bailleur social ne tiendront pas. Les lieux seront laissés aux délinquants. « C'est à l'Etat de s'assurer qu'ils ne deviennent pas des squats », riposte l'Office public....

Lire la suite - Compiègne : la cité abandonnée aux dealeurs

Articles en Relation

Le procès Charlie Hebdo, une épreuve pour l'état de droit Préparation des caméras –fait rare– au tribunal de Paris où se tiendra le procès des mis en cause dans les attentats de janvier 2015. | Stéphane de Sa...
Agriculture et Covid-19: «Le confinement va clairement nous tuer, nous, petits p... Certain·es propriétaires d'exploitation agricoles vont devoir s'endetter à la suite de la gravité de la crise et faute de rentrer dans les critères de...
Coronavirus : Télécharger la Nouvelle Attestation de Circulation Dérogatoire Suite à l'intervention du 1er Ministre toute personne voulant circuler pour un motif personnel ou professionnel devra pourvoir présenter la ...
Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie Le football suscite autant de passion qu'il émet de CO2. | Josiah Day via Unsplash Alors que les supporters comptent les jours précédant la reprise d...
Un Netflix du foot est-il possible en France? L'univers ultra-libéral du foot business aura-t-il un impact sur notre manière de consommer notre sport préféré? | Jan Vašek de&nb...
Où devra-t-on porter un masque et comment s'en procurer? Hier, le Premier Ministre Edouard Philippe s'est exprimé sur le plan de déconfinement qui prendra effet le 11 mai prochain. Masque recommandé ou oblig...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA