« C’est le livre macronien par excellence, il faut le lire ! » : les élus LRM s’entichent du Goncourt 2018

Politique

Des macronistes se prennent de passion pour le roman social de Nicolas Mathieu : « Leurs enfants après eux ». Ce dernier ne mâche pourtant pas ses mots contre le président.

Les macronistes sont parfois étonnants. Alors que le chef de l’Etat et ses soutiens sont régulièrement dépeints par l’opposition comme déconnectés de la réalité et manquant d’empathie à l’égard de la France des « gilets jaunes », des élus de La République en marche (LRM) et plusieurs ministres se sont pris de passion ces derniers mois pour le livre de Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (Actes Sud), prix Goncourt 2018, considéré comme LE roman social de ces dernières années. « C’est le livre macronien par excellence, il faut le lire ! », s’enthousiasme Julien Denormandie, le ministre chargé de la ville et du logement.

De prime abord, le roman de Nicolas Mathieu n’a pourtant rien de très riant pour le pouvoir. Leurs enfants après eux dépeint les itinéraires de trois adolescents, Anthony, Stéphanie et Hacine, qui tentent de donner un sens à leur vie dans une vallée de Moselle privée de ses hauts-fourneaux, au mitan des années 1990. Une histoire qui fait écho à celle de métallos de Florange, qui avait percuté le mandat de François Hollande et donné le sentiment d’une impuissance des politiques face à la désindustrialisation et à ses conséquences.

Pour autant, tout le monde se donne le mot au sein du pouvoir et conseille de se procurer le livre. « Il est sur ma table de chevet, je vais m’y mettre durant les fêtes », assure Gabriel Attal, le secrétaire d’Etat à la jeunesse. « Je ne l’ai pas encore lu mais mon mari m’en a dit du bien », abonde Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. « Il y a dans ce bouquin des choses qui disent beaucoup de l’état du pays », approuve Pierre Person, député (LRM) de Paris, originaire de l’est de la France comme l’écrivain.

« Ce roman explique pourquoi Macron est arrivé au pouvoir »

« Ce que dépeint Nicolas Mathieu, c’est ce qui a porté Trump au pouvoir aux Etats-Unis ou permis le Brexit en Grande-Bretagne. Le fatalisme vécu par les personnages de son roman résulte de l’abandon de ces territoires auxquels on n’offre plus de perspectives », explique le numéro deux de LRM. Elevé à Toul (Meurthe-et-Moselle), Pierre Person dit se retrouver lui-même dans de nombreux passages du roman. « J’ai vu ce déterminisme social dès le primaire, ces copains laissés à l’abandon après le collège, mariés la vingtaine passée, qui se sont endettés pour acheter leur maison et n’ont plus les moyens de partir parce que le prix du foncier s’est effondré », décrit le jeune élu, ancien membre du Parti socialiste (PS).


Lire la suite : « C’est le livre macronien par excellence, il faut le lire ! » : les élus LRM s’entichent du Goncourt 2018


Articles en Relation

Pour ne pas être traité de raciste, Sarkozy le devint dans ses mots Je ne m'étonne pas qu'après avoir parlé d'Aimé Césaire, quelques minutes après, Nicolas Sarkozy se soit aventuré dans une sentine de l'esprit, une voi...
Pourquoi l'économie française va mieux et pourquoi Macron n'en profite pas Le taux d'emploi des 15-64 ans a atteint un niveau record en 2019, tandis que le sous-emploi était en recul. | Frank Busch via Unsplash La ...
Fallait-il une crise pour que l'on ouvre les yeux sur celles et ceux qui «sauven... À l'hôpital Émile-Muller de Mulhouse, le 24 mars 2020. | Sébastien Bozon / AFP Beaucoup ne semblent réaliser que maintenant combien notre vie co...
Le retour des deux gauches irréconciliables Benoît Hamon, gagnant de la primaire de la gauche, et Manuel Valls, candidat défait, à l'ancien siège du Parti socialiste, rue de Solférino (Paris) le...
Les enjeux des dernières législatives partielles du quinquennat Macron L'Assemblée nationale applaudit la restauration de L'École d'Athènes, fresque de Raphaël, le 15 septembre 2020 au palais Bourbon. | Martin B...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA