« C’est le livre macronien par excellence, il faut le lire ! » : les élus LRM s’entichent du Goncourt 2018

Politique

Des macronistes se prennent de passion pour le roman social de Nicolas Mathieu : « Leurs enfants après eux ». Ce dernier ne mâche pourtant pas ses mots contre le président.

Les macronistes sont parfois étonnants. Alors que le chef de l’Etat et ses soutiens sont régulièrement dépeints par l’opposition comme déconnectés de la réalité et manquant d’empathie à l’égard de la France des « gilets jaunes », des élus de La République en marche (LRM) et plusieurs ministres se sont pris de passion ces derniers mois pour le livre de Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (Actes Sud), prix Goncourt 2018, considéré comme LE roman social de ces dernières années. « C’est le livre macronien par excellence, il faut le lire ! », s’enthousiasme Julien Denormandie, le ministre chargé de la ville et du logement.

De prime abord, le roman de Nicolas Mathieu n’a pourtant rien de très riant pour le pouvoir. Leurs enfants après eux dépeint les itinéraires de trois adolescents, Anthony, Stéphanie et Hacine, qui tentent de donner un sens à leur vie dans une vallée de Moselle privée de ses hauts-fourneaux, au mitan des années 1990. Une histoire qui fait écho à celle de métallos de Florange, qui avait percuté le mandat de François Hollande et donné le sentiment d’une impuissance des politiques face à la désindustrialisation et à ses conséquences.

Pour autant, tout le monde se donne le mot au sein du pouvoir et conseille de se procurer le livre. « Il est sur ma table de chevet, je vais m’y mettre durant les fêtes », assure Gabriel Attal, le secrétaire d’Etat à la jeunesse. « Je ne l’ai pas encore lu mais mon mari m’en a dit du bien », abonde Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. « Il y a dans ce bouquin des choses qui disent beaucoup de l’état du pays », approuve Pierre Person, député (LRM) de Paris, originaire de l’est de la France comme l’écrivain.

« Ce roman explique pourquoi Macron est arrivé au pouvoir »

« Ce que dépeint Nicolas Mathieu, c’est ce qui a porté Trump au pouvoir aux Etats-Unis ou permis le Brexit en Grande-Bretagne. Le fatalisme vécu par les personnages de son roman résulte de l’abandon de ces territoires auxquels on n’offre plus de perspectives », explique le numéro deux de LRM. Elevé à Toul (Meurthe-et-Moselle), Pierre Person dit se retrouver lui-même dans de nombreux passages du roman. « J’ai vu ce déterminisme social dès le primaire, ces copains laissés à l’abandon après le collège, mariés la vingtaine passée, qui se sont endettés pour acheter leur maison et n’ont plus les moyens de partir parce que le prix du foncier s’est effondré », décrit le jeune élu, ancien membre du Parti socialiste (PS).


Lire la suite : « C’est le livre macronien par excellence, il faut le lire ! » : les élus LRM s’entichent du Goncourt 2018


Articles en Relation

Les îles Eparses : des confettis administrés par la France en contentieux avec M... Antananarivo et Paris se disent prêts à régler leur litige sur la souveraineté de l’archipel. Mais la France ne veut pas « brader » sa suprématie su...
Retraites : le prix de l’ambiguïté Emmanuel Macron n’a pas su trancher entre l’aile gauche de sa majorité et ses ministres de droite et son projet de réforme des retraites est aujourd...
Un panthéon de gauche, des Lumières à aujourd’hui Michel Winock a choisi de retracer l’histoire d’une aspiration à travers le parcours de femmes et d’hommes qui en ont incarné le dessein, de Condorc...
Après la condamnation des Balkany, Levallois entre « dégoût » et soutien incondi... L’annonce des condamnations pour blanchiment des époux à la tête de la ville, vendredi 18 octobre, a été accueillie diversement par leurs administré...
Sur les traces de « Monsieur Alexandre » Dans « L’Affairiste », à paraître le 16 octobre chez Stock, dont nous publions des extraits, Simon Piel et Joan Tilouine, journalistes au « Monde »,...
CFTC-CFDT, un centenaire à deux têtes La CFTC et la CFDT revendiquent l’héritage de la confédération née en 1919. Mais, après s’être violemment séparées, elles se sont retrouvées dans la...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA