Antarctique : on sait pourquoi les plateformes de glace fondent rapidement

Environnement

Dernièrement, des événements de fonte majeure en Antarctique occidental ont fait craindre pour la stabilité de la banquise. Des chercheurs montrent aujourd'hui que le phénomène de rivières atmosphériques est associé à un pourcentage élevé de ces fontes. De tels évènements restent rares mais le réchauffement climatique devrait les amplifier.

Des rivières, on en connait de nombreuses sur Terre. Mais il en existe aussi dans les airs. Les chercheurs parlent alors de rivières atmosphériques. Elles apparaissent lorsque des dépressions sont bloquées dans leur rotation sur elles-mêmes. L'humidité qu'elles transportent est alors contrainte à emprunter comme un étroit chenal virtuel. Et, au lieu de se répartir sur une vaste région, cette eau se déverse ensuite de façon intense et continue sur une zone spécifique.

Dans les régions tempérées, les chercheurs savent que ces rivières atmosphériques sont à l'origine de crues extrêmes. En Antarctique de l'ouest, des chercheurs de l'université? Grenoble Alpes, du CNRS et de Sorbonne Universite?, du Royaume-Uni et du Portugal montrent aujourd'hui que le phénomène est l'origine de situations anormalement chaudes sur certaines zones localisées du continent. Les températures peuvent alors dépasser la normale de 10 °C?!

Lorsque la zone touchée correspond à une plateforme glaciaire, cet apport de chaleur et l'important rayonnement des nuages dans les grandes longueurs d'onde provoquent la fonte de la neige et de la glace. Ainsi la fonte de la grande plateforme de Ross est syste?matiquement de?clenche?e par l'arrive?e d'une telle rivie?re atmosphe?rique. Et le phénomène semble jouer un rôle crucial dans le déclenchement des événements de fonte massive qui peuvent se produire sur les plateformes le long de la péninsule.

Les contours violet et bleu montrent les limites au 25 mai d’une rivie?re atmosphérique ayant contribue? a? l’e?ve?nement de fonte du 25 au 30 mai 2016. Les fle?ches noires repre?sentent le transport de vapeur d’eau au cœur de la rivie?re. Les grandes fle?ches montrent le sens de rotation des masses d’air autour du centre de?pressionnaire (D) et de l’anticyclone (A). © CNRS

Les contours violet et bleu montrent les limites au 25 mai d’une rivie?re atmosphérique ayant contribue? a? l’e?ve?nement de fonte du 25 au 30 mai 2016. Les fle?ches noires repre?sentent le transport de vapeur d’eau au cœur de la rivie?re. Les grandes fle?ches montrent le sens de rotation des masses d’air autour du centre de?pressionnaire (D) et de l’anticyclone (A). © CNRS 

Des rivières de plus en plus chaudes et nombreuses

Toutefois seules les rivières atmosphériques les plus chaudes semblent aujourd'hui capables de déclencher la fonte des grandes plateformes. Les plus chaudes ? Des rivières dont la température dépasse celles des autres de seulement 2 °C. De quoi inquiéter les chercheurs.

Comme un bouchon qui saute.

Car dans le contexte de changement climatique, le re?chauffement au -- dessus de la grande plateforme de glace de Ross devrait de?passer les 2 °C. Dans ce cas, la majorite? des rivie?res atmosphe?riques pourraient provoquer une fonte massive sur les plateformes, mettant en pe?ril leur stabilite?. Les plateformes de l’Antarctique, en effet, retiennent les glaces, un peu comme le bouchon d'une bouteille de mousseux. Lorsqu'elles se désintègrent, les glaciers ne sont plus retenus et s'échappent vers l'océan, là encore à l'image du vin mousseux qui déborde d'une bouteille lorsque le bouchon saute.

La fre?quence des rivie?res atmosphe?riques ayant aussi le?ge?rement augmente? dans la re?gion d'e?tude depuis 1980, il est aujourd'hui fondamental d'e?tudier plus pre?cise?ment l'origine des situations de blocage -- présence d'anticyclones qui empêchent la libre circulation des dépressions -- qui les provoquent et d'analyser leur e?volution dans un climat plus chaud.

Ce qu'il faut retenir
  • En Antarctique, les températures restent basses, mais la glace fond de plus en plus vite.
  • La faute à des vents d’ouest de plus en plus importants qui poussent des eaux chaudes sous l’inlandsis.
  • Des vents qui naissent sous l’influence du réchauffement climatique anthropique.

Source : Antarctique : on sait pourquoi les plateformes de glace fondent rapidement


Articles en Relation

Cet arbre australien est aussi venimeux qu'une araignée En Australie, de nombreux animaux sont venimeux, tout comme les plantes ! Des scientifiques ont analysé la neurotoxine produite par le Gympie-Gympie, ...
Les vagues de chaleur font suffoquer la Terre depuis les années 50 Avec le réchauffement climatique, les chercheurs s'attendent à ce que les vagues de chaleur soient de plus en plus nombreuses et de plus en plus inten...
Avec le réchauffement climatique, « les ouragans causeront de plus en plus de do... Parce que les ouragans sont alimentés par l'humidité des océans, ils perdent traditionnellement en puissance assez rapidement après avoir touché terre...
Ceci expliquerait pourquoi la Terre connaît des cycles de glaciations depuis 2,6... La Terre est marquée par des cycles de glaciation. Chaque ère glaciaire étant suivie d'une période interglaciaire. Si les scientifiques avançaient, ju...
Ferme urbaine : une nouvelle forme d’agriculture Les fermes urbaines sont de plus en plus nombreuses sur les toits ou dans les jardins de zones urbanisées, et notamment à Paris. L'agriculture urbaine...
Les digues ne nous protégeront pas de la hausse du niveau de la mer Une vague s'écrasant sur la digue de Lomener à Ploemeur en Bretagne le 5 février 2014. | Frank Perry / AFP  Il existe des solutions d'adapt...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA