Troadec : le beau-frère mis en examen participe aux recherches des corps - Le Monde

Actualités
Hubert C., 46 ans, va retourner dans sa ferme du Stang, à Pont-de-Buis, dans le Finistère, mercredi 8 mars. Il portera un gilet pare-balles. De très nombreux policiers du GIPN encadreront cet homme, aujourd’hui soupçonné d’avoir fait disparaîtrePascal, Brigitte, Charlotte et Sébastien Troadec, le 16 février, à Orvault.

 

Moins de quarante-huit heures après sa mise en examen pour « assassinats », le suspect va se rendre sur les lieux, « pour procéder à des constatations », en présence de ses avocats et des deux magistrats nantais chargés d’instruire ce terrible dossier.

Des CRS montent la garde depuis dimanche autour de cette bâtisse, que le couple occupait jusqu’à il y a quelques mois, avant de partir s’installer à Plouguerneau. La justice, en effet, veut maintenant tout mettre en œuvre pour retrouver les dépouilles des quatre victimes et d’éventuels indices, qui seraient restés sur place. Pour ne pas risquer de les voir disparaître, ce déplacement a été organisé en urgence.

Hubert C. a été sorti de sa cellule, à la maison d’arrêt de Nantes, dès mardi après-midi, pour être transféré à Brest dans la soirée. Il sera conduit, en tout début de matinée mercredi, dans cette grande ferme isolée des regards et plantée au milieu d’une trentaine d’hectares marécageux. C’est là, en effet, selon Hubert C., qui l’a indiqué dimanche lors de sa garde à vue, qu’il aurait démembré les corps avant d’en brûler une partie dans une chaudière et de disperser les restes dans la cour. 

« Deux à trois jours » pour faire disparaître les corps

Les juges d’instruction veulent visualiser les lieux, comprendre le déroulement précis des faits et vérifier, dans la mesure du possible, la véracité des déclarations du suspect. Seuls les extérieurs seront inspectés, selon nos informations.

Dans le récit, glaçant, qu’il a livré aux enquêteurs, le suspect a déclaré être revenu ici au volant de la Peugeot 308 de Sébastien, avec les corps dans le coffre, après avoir tué « à coups de pied-de-biche », les quatre membres de la famille Troadec, à Orvault. C’était un peu moins de quarante-huit heures après les faits.


Lire la suite : Troadec : le beau-frère mis en examen participe aux recherches des corps - Le Monde


Articles en Relation

Beyrouth : qu'est-ce que le nitrate d'ammonium, à l'origine des explosions ? Les deux déflagrations qui ont dévasté partiellement la capitale libanaise mardi seraient liées à l'explosion d'environ 2 750 tonnes de cette sub...
Gal Gadot décriée en tant que Cléopâtre, mais que sait-on des origines de cette ... Gal Gadot à la Vanity Fair Oscar Party, au Wallis Annenberg Center for the Performing Arts (Beverly Hills, Californie), le 9 février 20...
Le grand cru de la Romanée-Conti, le nectar des rois d'antan (et des fortunés d'... Le climat de la Romanée-Conti, son terroir spécifique, sculpte le vin au fil du temps. | Michel Joly  Quelques chanceux seulement peuvent goûter...
Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace Le prince Philip est mort le 9 avril 2021, à 99 ans. | Adrian Dennis / AFP  Indissociable de l'ombre de la reine d'Angleterre, à la fois témoin ...
La Berlinale, confinée mais ouverte au monde et aux formes Memory Box, quand effusions d'adolescence amoureuse et explosions mortelles de la guerre s'inscrivent ensemble dans l'image. | Berlinale  Dans d...
Ronaldo, Ibrahimovic... comment font-ils pour rester au meilleur niveau malgré l... Les joueurs Cristiano Ronaldo, Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic et Vitorino Hilton sur le terrain. | Behrouz Mehri / Damien Meyer / Andreas Solar...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA