Troadec : le beau-frère mis en examen participe aux recherches des corps - Le Monde

Actualités
Hubert C., 46 ans, va retourner dans sa ferme du Stang, à Pont-de-Buis, dans le Finistère, mercredi 8 mars. Il portera un gilet pare-balles. De très nombreux policiers du GIPN encadreront cet homme, aujourd’hui soupçonné d’avoir fait disparaîtrePascal, Brigitte, Charlotte et Sébastien Troadec, le 16 février, à Orvault.

 

Moins de quarante-huit heures après sa mise en examen pour « assassinats », le suspect va se rendre sur les lieux, « pour procéder à des constatations », en présence de ses avocats et des deux magistrats nantais chargés d’instruire ce terrible dossier.

Des CRS montent la garde depuis dimanche autour de cette bâtisse, que le couple occupait jusqu’à il y a quelques mois, avant de partir s’installer à Plouguerneau. La justice, en effet, veut maintenant tout mettre en œuvre pour retrouver les dépouilles des quatre victimes et d’éventuels indices, qui seraient restés sur place. Pour ne pas risquer de les voir disparaître, ce déplacement a été organisé en urgence.

Hubert C. a été sorti de sa cellule, à la maison d’arrêt de Nantes, dès mardi après-midi, pour être transféré à Brest dans la soirée. Il sera conduit, en tout début de matinée mercredi, dans cette grande ferme isolée des regards et plantée au milieu d’une trentaine d’hectares marécageux. C’est là, en effet, selon Hubert C., qui l’a indiqué dimanche lors de sa garde à vue, qu’il aurait démembré les corps avant d’en brûler une partie dans une chaudière et de disperser les restes dans la cour. 

« Deux à trois jours » pour faire disparaître les corps

Les juges d’instruction veulent visualiser les lieux, comprendre le déroulement précis des faits et vérifier, dans la mesure du possible, la véracité des déclarations du suspect. Seuls les extérieurs seront inspectés, selon nos informations.

Dans le récit, glaçant, qu’il a livré aux enquêteurs, le suspect a déclaré être revenu ici au volant de la Peugeot 308 de Sébastien, avec les corps dans le coffre, après avoir tué « à coups de pied-de-biche », les quatre membres de la famille Troadec, à Orvault. C’était un peu moins de quarante-huit heures après les faits.


Lire la suite : Troadec : le beau-frère mis en examen participe aux recherches des corps - Le Monde


Articles en Relation

Gal Gadot décriée en tant que Cléopâtre, mais que sait-on des origines de cette ... Gal Gadot à la Vanity Fair Oscar Party, au Wallis Annenberg Center for the Performing Arts (Beverly Hills, Californie), le 9 février 20...
Quel plan de survie pour l'humanité si un astéroïde fonçait sur la Terre? Coloniser Mars serait une solution, mais vingt ans sont trop courts pour y arriver. | 9866112 via Pixabay La réponse de Corey S. Powell, au...
Coronavirus : Barbier, Praud, Pernaut… L’art de dire tout et n’importe quoi à la... Les éditorialistes et présentateurs ne cessent de donner leur opinion personnelle dans cette crise du coronavirus. Depuis le début de la crise du cor...
«Je me suis retrouvée par terre, la tête en sang, mais consciente» Vue du port de Beyrouth, le lendemain matin de l'explosion, le 5 août 2020. Les réserves contenues dans le silo à grains ont été détruites. | David Ha...
Aux États-Unis, les anti-avortement prennent les jeunes d'assaut sur les réseaux... Tous les ans, les anti-avortement défilent le temps d'une Marche pour le vie. | Caroline Ernesty  De TikTok à Instragram, tous les moyens s...
Attestation de déplacement : Méfiez-vous des sites tiers Avec l’obligation de se munir d’une attestation de déplacement pour sortir dans la rue en raison de l’épidémie de coronavirus, de nombreux sites pul...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA