Repousser la ménopause de 20 ans, c'est possible !

Santé

Une entreprise basée à Birmingham propose de retarder la ménopause en congelant des tissus ovariens, pour les greffer plus tard. Neuf femmes auraient déjà bénéficié de ce protocole au Royaume-Uni.

Proposé par Simon Fishel, médecin spécialiste en fécondation in vitro et fondateur de l'entreprise ProFam basée à Birmingham (Angleterre), le procédé consiste à prélever un bout de tissu ovarien chez les femmes de 40 ans via une chirurgie en trou de serrure, puis à le congeler.

Lorsque les femmes concernées entreront en phase de ménopause, les tissus congelés pourront être greffés dans le corps. Si le tissu ovarien survit au processus, il devrait combler le déclin des hormones sexuelles et retarder la ménopause.

La congélation du tissu ovarien pour préserver la fertilité

Les chances d'efficacité sont toutefois directement liées à l'âge de la femme au moment de la greffe : le tissu prélevé sur une femme de 25 ans pourrait retarder la ménopause de 20 ans, alors que celui prélevé sur une femme de 40 ans pourrait repousser l'échéance de seulement cinq ans, précisent les médecins. Cette intervention qui dure moins de 30 minutes a déjà été testée sur neuf patientes britanniques. Elle vaut toutefois son petit pesant d'or, puisqu'elle coûte entre 7.000 £ et 11.000 £, soit environ 7.600-11.900 euros.

Ce procédé pourrait aider de nombreuses femmes à lutter contre les complications que peuvent entraîner la ménopause telles que l'ostéoporose, les maladies cardiovasculaires, ainsi que d'autres symptômes courants comme des bouffées de chaleur, une baisse de libido ou des troubles de l'humeur. Cette méthode de congélation de tissus ovariens a déjà fait ses preuves sur les jeunes filles et les femmes qui suivent un traitement contre le cancer, afin de préserver leur fertilité.


Source : Repousser la ménopause de 20 ans, c'est possible !


Articles en Relation

«C'est l'échec absolu»: des chirurgiens nous parlent de la mort au bloc opératoi... «Et là, le cœur ne battait plus. La veille, je lui avais dit “à bientôt”», raconte Romain, interne de chirurgie thoracique et cardio-vascula...
Que valent vraiment les masques en tissu fabriqués à la maison contre le coronav... «À la guerre comme à la guerre», répondent les soignant·es qui manquent de moyens au mot d'ordre du président Macron. | Sophie Cmbr  Confectionn...
Coronavirus : Une maladie peut-être liée au Covid-19 touche des enfants au Royau... Un soignant népalais prend la température d'un enfant à Katmandou, le 27 avril 2020 (illustration). — Prabin Ranabhat / SOPA Im/SIPA Cette maladie&nb...
L'égalité des genres protégerait la santé des hommes Bien que l'égalité des genres soit souvent centrée sur des problèmes féminins, l'inégalité affecte également les hommes. C'est ce que rappelle une...
Nutrition et pandémie : les fausses infos qui circulent sur le web Sous couvert de « renforcer notre immunité » pour combattre le SARS-CoV-2, des conseils alimentaires plus ou moins pertinents circulent sur internet. ...
Enceinte et malade, j'ai été traitée comme une hystérique L'hyperémèse se caractérise par des nausées extrêmes, des vomissements et une perte de poids qui met en danger la vie de la mère et du fœtus. | Evil E...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA