Récif artificiel : le fiasco des pneus en mer dans les Alpes-Maritimes

Environnement

Dans les années 1980, 25.000 pneus avaient été immergés au large de Golfe-Juan pour servir de récif artificiel. Devant l'échec de l'opération et un risque de pollution, ils sont en train d'être retirés.


Ils devaient favoriser la faune et la flore sous-marine et attirer les poissons. Entre 1980 et 1989, 25.000 pneus, soit 8.141 mètres cubes, sont immergés dans la zone maritime protégée de Vallauris Golfe-Juan (Alpes-Maritimes), classée site Natura 2000, pour servir de récif artificiel. À l'époque, les promoteurs du projet espèrent soutenir la pêche professionnelle, dans une zone pauvre en poissons. Trente ans plus tard, il faut se rendre à l'évidence : non seulement la colonisation n'a jamais eu lieu, mais les pneus se sont peu à peu désagrégés et des petites quantités de métaux lourds s'en échappent. De plus, les pneus disséminés menacent les habitats de coraux à proximité et viennent écraser ou recouvrir les posidonies.

Une opération laborieuse

Une première opération en 2015 avait permis de remonter 2.500 pneus. Depuis le 21 septembre 2018, le repêchage des 22.500 pneus restants a débuté : 10.000 vont être retirés cet automne puis une seconde campagne sera lancée au printemps prochain pour enlever les 12.500 derniers. Une équipe de six à huit plongeurs professionnels enfile les pneus sur un filin et constitue des « colliers » de 10 à 30 pneumatiques. Chaque collier est levé à l'aide d'un parachute, puis d'une grue afin d'être stocké dans des bennes à bord d'un navire. Les pneus seront ensuite broyés et transformés en granulats pour fabriquer de nouveaux objets ou utilisés sous forme de valorisation énergétique. L'opération est financée à hauteur d'un million d'euros par l'Agence française pour la biodiversité (AFB) et la fondation Michelin pour 200.000 euros.

25.000 pneus avaient été immergés dans les années 1980 dans la zone Natura 2000 pour servir de récif artificiel. © Agence française pour la biodiversité

25.000 pneus avaient été immergés dans les années 1980 dans la zone Natura 2000 pour servir de récif artificiel. © Agence française pour la biodiversité

90.000 m3 de récifs artificiels en France

Le même constat d'échec a été réalisé aux États-Unis, en Floride, où une opération d'enlèvement de pneumatiques a été réalisée entre 2007 et 2010. La France métropolitaine compte aujourd'hui 90.000 m3 de récifs artificiels et des immersions ont également été réalisées dans les DOM et les COM (Martinique, Guadeloupe, Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française). La plupart se situent sur la côte méditerranéenne, en Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d'Azur. On privilégie aujourd'hui le béton, les matériaux composites et les polymères (polyester, polyéthylène) qui constituent un meilleur support de fixation et résistent à la houle et la corrosion. 

Ce qu'il faut retenir
  • Un récif artificiel de 25.000 pneus est en train d’être retiré par des plongeurs à Golfe-Juan.
  • Les pneus se désagrègent et des substances toxiques s’en échappent.
  • L’opération va coûter 1,2 million d’euros.

Lire la suite : Récif artificiel : le fiasco des pneus en mer dans les Alpes-Maritimes


Articles en Relation

Vivre extrêmement vieux… comme le pin aristé Dans les White Mountains de Californie, les arbres peuvent être multi-millénaires. Thierry Gauquelin , CC BY-NC-ND Thierry Gauquelin,...
7 milliards sur terre : comment consommer sans piller la planète ? - Documentair... 7 milliards sur terre : comment consommer sans piller la planète ? - Documentaire J´achète, je jette : comment consommer sans piller la planète ? D...
Les Moustiques seraient plus attirés par certaines couleurs que par d’autres Cassandra Edmunds, Bournemouth University Indéniablement, se retrouver couvert de piqures de moustiques vient rapidement gâcher une agréa...
8 milliards d’humains : sommes-nous trop nombreux sur Terre ? Si la population mondiale continue d’augmenter, c’est en raison de l’excédent des naissances sur les décès. Shutterstock 8 milliards d’humain...
Des rivières et des riverains : les émotions comme approche de la préservation d... En 2017, le gouvernement néo-zélandais à accordé au fleuve Whanganui une identité légale, notamment à cause de son importance pour les M?ori. Tim ...
Sécheresse 2022 : un manque de pluies presque « ordinaire » aux effets exception... Sécheresse 2022 : un manque de pluies presque « ordinaire » aux effets exceptionnels Juliette Blanchet, Université Grenoble Alpes (UGA) et Je...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA