Quelles sont les différentes sources d'eau potable ?

Environnement

Moins de 1 % de l'eau présente sur Terre est de l'eau douce liquide. Pour s'approvisionner en eau douce, substance vitale pour l'Homme et la société (boisson, agriculture, industrie, loisirs...), l'être humain puise dans de multiples sources.

 

Tout d'abord, l'Homme prélève l'eau douce dans les eaux libres de surfaces, les plus visibles et les plus accessibles : sources, rivières, lacs.

Nappes phréatiques, pluie, humidité de l’air

Quand cela n'est pas suffisant ou possible, il creuse pour avoir accès aux réserves d'eau souterraine. Les puits lui permettent alors de puiser dans les nappes phréatiques, qui peuvent parfois être non renouvelable dans le cas de l'eau fossile. D'autre part, si les prélèvements sont trop importants, des masses d'eau impropre à la consommation (eau salée, polluée) peuvent envahir les nappes phréatiques et compromettre l'approvisionnement.

Une autre source est tout simplement la pluie. Quand les précipitations sont suffisantes, il est possible de collecter l'eau de pluie et de l'utiliser, à travers des citernes de récupération de l’eau de pluie par exemple.

S'il n'y a pas de pluie, on peut encore capter l'humidité de l'air et des nuages en favorisant la condensation de l'eau grâce aux énergies renouvelables ou à des structures telles que des filets ou des arbres-fontaines.

Exploiter la glace des icebergs ?

Il existe également des projets pour exploiter la glace des icebergs. Idées très en vogue dans les années 1970, ces projets proposent de tracter en mer de petits icebergs, constitués d'eau douce gelée, jusqu'aux régions où l'eau fait défaut.

Les difficultés techniques et le coût de l'opération ont laissé cette idée à l'état de projet, malgré quelques entreprises de «?chasse aux icebergs?».

Le traitement des eaux usées

Enfin, quand aucune source d'eau « propre?» n'est disponible ou suffisante, des eaux impropres à la consommation sont utilisées. Il faut alors les traiter pour les rendre potables. Cette phase de traitement implique le plus souvent des infrastructures particulières, de l'énergie et des substances chimiques, ce qui a un coût.

Les deux traitements principaux sont la désalinisation de l’eau de mer et la potabilisation des eaux contaminées par des sédiments, des substances chimiques nocives et des pathogènes.

Pour préserver la qualité des ressources en eau et réduire l'importance des traitements de potabilisation, les eaux usées issues des activités humaines sont en général traitées avant d'être rejetées dans l'environnement.

Liste des sources d’eau potable

L'ensemble des sources d'eau douce exploitables sont donc :

  • les eaux libres de surface ;
  • les eaux souterraines ;
  • l'eau de pluie ;
  • l'humidité de l'air ;
  • les icebergs (en théorie) ;
  • les eaux chargées en sédiments, contaminants et pathogènes ;
  • l'eau de mer.

Malgré la diversité de ces sources, l'eau douce, et en particulier l'eau potable, reste une ressource rare qui fait défaut à un milliard de personnes. L'extension de l'accès à cette eau et la lutte contre son gaspillage sont donc un enjeu mondial.


Source : Quelles sont les différentes sources d'eau potable ?


Articles en Relation

Cet arbre australien est aussi venimeux qu'une araignée En Australie, de nombreux animaux sont venimeux, tout comme les plantes ! Des scientifiques ont analysé la neurotoxine produite par le Gympie-Gympie, ...
Avec le réchauffement climatique, « les ouragans causeront de plus en plus de do... Parce que les ouragans sont alimentés par l'humidité des océans, ils perdent traditionnellement en puissance assez rapidement après avoir touché terre...
Planète Un mois de neige en moins dans les Alpes enregistré en 50 ans Une trentaine de scientifiques de six pays alpins, Autriche, France, Allemagne, Italie, Slovénie et Suisse, ont rassemblé les données de cinq décennie...
Ceci expliquerait pourquoi la Terre connaît des cycles de glaciations depuis 2,6... La Terre est marquée par des cycles de glaciation. Chaque ère glaciaire étant suivie d'une période interglaciaire. Si les scientifiques avançaient, ju...
Les digues ne nous protégeront pas de la hausse du niveau de la mer Une vague s'écrasant sur la digue de Lomener à Ploemeur en Bretagne le 5 février 2014. | Frank Perry / AFP  Il existe des solutions d'adapt...
Pourquoi il est si difficile de lutter contre le changement climatique Il faut l'oublier l'image bucolique des centaines de moulins à vent qui couvraient autrefois le plateau de Lassithi en Crète et fournissaient l'énergi...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA