Quelles sont les aides à l'achat d'un vélo électrique ?

Vie Pratique

Vous songez à acquérir un vélo électrique ? Saviez-vous que vous pouviez bénéficier d'une aide pour financer cet achat. En effet, dans le cadre de son plan de transition écologique, le gouvernement souhaite inciter les gens à s'équiper de véhicules non polluants.

Il n'y a pas que les voitures électriques qui peuvent être partiellement subventionnées ! Les vélos à assistance électrique sont également de la partie. Notez que ce bonus ne peut être délivré qu'une seule fois.

Êtes-vous éligible au bonus vélo de l'État ?

Pour bénéficier d'une aide émanant de l'État, il faut tout d'abord remplir un certain nombre de critères. Il faut :

  • être majeur ;
  • être domicilié en France ;
  • avoir un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 13.489 € ;
  • avoir préalablement bénéficié d'une aide, ayant le même objet, attribuée par la collectivité territoriale ou le groupement de collectivités territoriales.

En effet, sur son site le gouvernement explique que le bonus vélo complète l'aide allouée par la collectivité territoriale. Toutefois, cette subvention de l'État ne peut excéder celui proposé par la collectivité ni dépasser la somme de 200 euros.

Quel vélo est éligible à cette subvention ?

Précisons tout d'abord qu'il s'agit de vélo à assistance électrique tel que décrit dans l’article R.311-1 du code de la route. Ils offrent généralement une puissance nominale continue maximale de 0,25 kilowatt et leur vitesse est plafonnée à 25 km/h.

En outre, ce vélo doit être acheté neuf et son moteur ne doit pas utiliser une batterie au plomb. Enfin, l'acquéreur s'engage à ne pas revendre le vélo au cours de l'année suivant son achat. 

Pour formuler une demande, il est nécessaire de remplir un formulaire dans les 6 mois au plus tard suivant la date de facturation du vélo. Ce dernier est disponible sur le l'Agence de services et de paiement.

Le forfait mobilité durable

Si les entreprises prennent généralement en charge la moitié des frais de transport, un tel dispositif est également possible avec le vélo électrique. Pour cela, l'employeur doit souscrire à un forfait mobilité durable.

L'entreprise peut ainsi verser à l'employé jusqu'à 400 euros par an au maximum, une somme nette d'impôts. Cependant, le montant de l'aide ainsi que les modalités de prise en charge sont définies par la société. 

Lire la suite de cet Article sur Futura-sciences.com : Quelles sont les aides à l'achat d'un vélo électrique ?

Articles en Relation

Voiture sans permis : quels sont ses avantages et inconvénients ? Les voitures sans permis, également appelées « voiturettes », peuvent être conduites par des personnes sans être titulaire du Code de la route ni du p...
Des VTT électriques deux roues motrices dotés d’une étonnante transmission intég... Le constructeur étasunien Christini commercialise une gamme de VTT et fat bike électriques dotés d'une transmission intégrale à couples coniques savam...
Les avantages et inconvénients de la voiture électrique Plébiscitée comme l'avenir du transport individuel, la voiture électrique connaît un véritable essor. Il faut dire que les subventions mises en place ...
GoCycle GX, le vélo électrique qui se plie en 10 secondes La marque britannique GoCycle lance une nouvelle version de son vélo électrique pliant avec un design allégé et un mécanisme amélioré qui permet de le...
Superstrata Ion, un vélo électrique imprimé en 3D sur mesure ultraléger et « abo... Développé par l'entreprise californienne Arevo, cet e-bike taillé pour la ville promet un niveau de personnalisation inédit pour correspondre au gabar...
Gogoro Eeyo 1, le vélo électrique qui mise tout sur le style Le fabricant de scooters électriques Gogoro débarque sur le marché des VAE urbains avec un model au design sophistiqué et un groupe moteur/batterie in...

VIATOR ACTIVITES

BONNES AFFAIRES