Pourquoi le masque seul ne suffit pas à se protéger de la Covid-19 ?

Santé

Le port du masque est aujourd'hui une obligation dans les transports en commun, les entreprises, les boutiques... mais suffit-il à se protéger de la Covid-19 ? Des chercheurs américains se sont penchés sur la question et ont testé l'efficacité de différents types de masques de protection lors d'interactions humaines en face à face.

Porter un masque de protection, c'est bien, mais si ce geste barrière n'est pas accompagné d'une distanciation physique, il demeure insuffisant pour se protéger de la Covid-19. C'est ce que révèle une nouvelle étude menée par des chercheurs américains, qui ont testé l'efficacité de plusieurs types de masque en face à face.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) préconise de porter un masque que l'on soit symptomatique ou asymptomatique, mais également de maintenir une certaine distance physique dans les lieux publics. Une chose plus facile à dire qu'à faire dans certaines circonstances, comme les transports publics, les écoles ou les magasins. Une équipe de chercheurs américains s'est donc intéressée à ces situations plus fréquentes qu'il n'y paraît, testant l'efficacité de cinq masques différents face à des éternuements ou une quinte de toux en face à face.

Dans les transports en commun, masque et distanciation physique, deux mesures indispensables. © New Africa, Adobe Stock

Dans les transports en commun, masque et distanciation physique, deux mesures indispensables. © New Africa, Adobe Stock

Questions posées sur l'efficacité du masque

Publiés dans la revue scientifique Physics of Fluids, leurs travaux ont permis d'analyser l'efficacité de cinq types de masques parfaitement ajustés sur le porteur, dont le N95, le masque chirurgical, ou encore plusieurs sortes de masques en tissu, grâce à la vélocimétrie par images de particules. Verdict, les chercheurs ont observé une fuite des gouttelettes en suspension projetées lors d'une toux ou d'éternuements avec tous les masques de protection, à l'exception du N95, et ce dans les deux configurations qui nous concernent au quotidien, à savoir lorsqu'une personne sensible porte un masque pour se protéger et lorsqu'une personne porteuse du virus porte un masque pour en limiter la propagation.

Pour limiter le risque de transmission : respecter la distanciation physique

Lorsqu'ils se sont intéressés au nombre de particules virales projetées, les chercheurs ont découvert que les masques ne protégeaient pas les personnes sensibles contre le virus lors d'interactions humaines en face à face ou frontales. Plus en détail, si chacun des masques testés a permis de réduire le nombre de gouttelettes projetées, ils n'ont pas été suffisants pour en filtrer l'intégralité et ainsi enrayer le risque de transmission de la maladie, et ce à des distances de moins de six pieds (1,828 mètre)....

Lire la suite de cet Article sur Futura-sciences.com - Pourquoi le masque seul ne suffit pas à se protéger de la Covid-19 ?

Articles en Relation

Pourquoi les antivax se méfient du vaccin contre le Covid-19 Les vaccino-sceptiques ne constituent pas une majorité. | Gustavo Fring via Unsplash Une enquête a révélé qu'entre 20 et 32% des Français·es ne se fe...
Quels sont les lieux où l'on risque le plus d'être contaminé au Covid-19? À l'inverse des terrasses ouvertes, les endroits clos tels que les magasins comportent un risque important. | Malcolm Lightbody via Unsplash...
Devrait-on payer les gens pour qu'ils se fassent vacciner? Il existe tout un panel de possibilités qui permettent d'encourager et de motiver sans contraindre ni créer la défiance. | Ivan Diaz via Unsplash Sel...
Le Covid long, un diagnostic encore difficile à poser Un patient pris en charge en réanimation. | Alain Jocard / AFP  Reconnue officiellement par l'Organisation mondiale de la santé, cette mala...
Beaucoup d'infections, peu de décès: les mystères du Covid-19 en Inde Un homme attend son train, devant une fresque murale liée au Covid-19, à Mumbai, le 23 mars 2021. | Indranil Mukherjee / AFP Alors que le p...
Non prioritaires mais vaccinés: les fraudeurs de la vaccination La file d'attente devant le nouveau centre de vaccination au Stade de France (Saint-Denis), le 6 avril 2021. | Thomas Samson / POOL / AFP Par pe...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA