Pourquoi bien se brosser les dents prévient des maladies graves, grâce à de bonnes bactéries

Santé

Image de gpointstudio sur Freepik

The Conversation

Pourquoi bien se brosser les dents prévient des maladies graves, grâce à de bonnes bactéries

Glenda Mary Davison, Cape Peninsula University of Technology et Yvonne Prince, Cape Peninsula University of Technology

Il est normal d’avoir des bactéries dans la bouche. Mais certaines d’entre elles s’avèrent nocives et sont associées à toute une série de problèmes de santé. Glenda Davison, scientifique médicale et Yvonne Prince, microbiologiste (Cape Peninsula University of Technology) mènent des recherches sur la cavité buccale. Elles expliquent pourquoi il est si important de respecter une bonne hygiène bucco-dentaire.


Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut-elle entraîner des pathologies graves ?

La présence de communautés de bactéries nocives au niveau de la cavité buccale a été associée à des maladies du foie, à de l’insuffisance rénale, à des cancers, à des maladies cardiovasculaires et à de l’hypertension.

La cavité buccale est la porte d’entrée du tractus gastro-intestinal (couramment appelé tube digestif, ndlr) et de l’ensemble de l’organisme.

Comme l’intestin, la bouche abrite plusieurs colonies de bactéries, de champignons, de virus et de protozoaires. La bouche héberge d’ailleurs la deuxième communauté microbienne la plus importante chez l’homme, après l’intestin.

[Plus de 85 000 lecteurs font confiance aux newsletters de The Conversation pour mieux comprendre les grands enjeux du monde. Abonnez-vous aujourd’hui]

Plus de 700 espèces de microorganismes résident dans la bouche. De nouvelles technologies, telles que l’analyse de l’ARNr 16S (également appelé ARN ribosomique 16S, ndlr) ont permis aux chercheurs d’étudier leur composition génétique et leur arbre généalogique.

Ces microbes se trouvent partout dans la bouche : à l’intérieur et autour des dents, dans les gencives, sur la langue, au niveau du palais et dans la salive. Ils restent généralement stables tout au long de notre vie. Mais si l’équilibre de cette communauté bactérienne est rompu, les bactéries nocives peuvent devenir dominantes. Cela peut entraîner des saignements des gencives et favoriser des maladies de la sphère buccodentaire comme la gingivite et la parodontite.

(On parle de gingivite en présence d’une inflammation de la gencive. Celle-ci évolue en parodontite si l’inflammation s’étend à d’autres tissus qui soutiennent les dents, ndlr).

Comment des problèmes bucco-dentaires peuvent-ils entraîner d’autres maladies ?

On sait que les variations de pH – acidité ou alcalinité – (c’est-à-dire le caractère plus ou moins acide, ndlr), comme les variations de température et d’oxygène dans la cavité buccale entraînent une croissance anormale de certains groupes de bactéries. Celles-ci sont généralement inoffensives. Néanmoins, quand ces bactéries deviennent dominantes, elles peuvent provoquer des maladies.

Cette perturbation du microbiote buccal provoque une inflammation et le développement lent d’une parodontite ainsi que des saignements des gencives et des caries. Lorsque la maladie gingivale détruit la gencive et commence à éroder l’os, des molécules inflammatoires appelées cytokines peuvent pénétrer dans la circulation sanguine.

Ces substances chimiques activent les cellules immunitaires et peuvent conduire à une inflammation chronique de bas grade associée à la survenue de maladies comme le diabète de type 2, l’athérosclérose (caractérisé par un épaississement des artères) et bien d’autres pathologies, voire même de l’obésité. Les bactéries peuvent également se déplacer depuis les gencives vers les tissus environnants et libérer des toxines qui peuvent se répandre dans tout le corps.

De la même manière, l’intestin héberge plus de 1 000 espèces de bactéries qui résident dans le gros intestin et jouent un rôle essentiel dans la digestion, l’absorption, l’immunité et dans la protection contre les toxines et les bactéries nocives.

Les êtres humains ne peuvent pas vivre sans un microbiote intestinal sain et diversifié. Si cette communauté de microbes bien équilibrée est perturbée et que son équilibre n’est pas rétabli, des troubles gastrointestinaux peuvent survenir.

Des recherches récentes ont établi un lien entre un microbiote intestinal anormal et des pathologies aussi diverses que des maladies auto-immunes, l’obésité, les maladies cardiovasculaires et même la maladie d’Alzheimer.

D’où viennent les bactéries présentes dans l’organisme ?

Tout commence avec nos microbes, de minuscules organismes qui font partie de notre corps et qui s’avèrent essentiels à la santé des êtres humains. Le corps humain compte 39 000 milliards de microbes, soit davantage que les quelques 30 000 milliards de cellules humaines, selon certaines estimations, qui composent notre organisme. Ces microbes colonisent quasiment tous les organes et interstices du corps humain. On les trouve dans l’intestin, la peau, les poumons, le liquide séminal et vaginal, les yeux, le cuir chevelu et la bouche.

Chacun de ces organes ou tissus possède son propre environnement et attire différents microorganismes qui s’adaptent à cet environnement et en font leur foyer. Ces organismes vivent en synergie les uns avec les autres ainsi qu’avec les tissus environnants. Si cette relation est perturbée, elle peut entraîner une maladie.

La plupart de ces microbes nous viennent de notre mère. Ils pénètrent dans notre corps à la naissance. L’utérus est stérile. Mais pendant que le bébé progresse dans le canal au moment de l’accouchement pour sortir vers le monde extérieur, des bactéries et d’autres microbes colonisent le nouveau-né et créent ainsi un écosystème unique appelé microbiome humain.

Au fur et à mesure que nous grandissons et commençons à explorer le monde, ces microorganismes deviennent de plus en plus diversifiés et variés. Ils sont influencés par nos régimes alimentaires, nos modes de vie, nos interactions avec des animaux et notre environnement. Il est important de maintenir cet équilibre qui limite le risque de développer des maladies.

Que faut-il faire pour limiter ces risques ?

Une bonne hygiène dentaire comprend des examens dentaires réguliers et une prévention de l’accumulation de plaque dentaire par un brossage des dents régulier. Il convient aussi d’éviter les aliments riches en glucides et en sucre, qui peuvent entraîner une augmentation des caries.

(On appelle plaque dentaire un enduit composé de protéines issues de la salive, de déchets alimentaires et de bactéries. En se multipliant et en se densifiant, ces bactéries forment le tartre, ndlr).

Pour favoriser l’équilibre des bactéries dans la bouche, il est recommandé d’inclure dans notre régime alimentaire des aliments riches en antioxydants, comme des fruits frais et des légumes.

Les dentistes recommandent également d’éviter les bains de bouche antibactériens, dont il a été démontré qu’ils perturbent l’équilibre des microbes. Une utilisation excessive de ces produits peut entraîner des déséquilibres et stimuler le développement des espèces de bactéries susceptibles de provoquer des maladies.

Des niveaux élevés de stress et le manque d’activité physique ont également été associés à des perturbations de l’équilibre du microbiote oro-intestinal. Il est donc recommandé d’adopter un régime alimentaire équilibré, associé à un temps de repos suffisant et à une bonne hygiène dentaire.

La bouche est la porte d’entrée de l’intestin et du reste de l’organisme. Il est important de veiller à l’harmonie des microbes qui y vivent pour réduire le risque de survenue de certaines maladies.

Glenda Mary Davison, Associate Professor, Cape Peninsula University of Technology et Yvonne Prince, PhD in Biomedical Science (Microbiology), Cape Peninsula University of Technology

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.


Facebook Pin It

Articles en Relation

Infection, incontinence… Quels rôles pour le microbiote urinaire ? Infection, incontinence… Quels rôles pour le microbiote urinaire ? Virginia Pérez Carrasco, Universidad de Granada; José Antonio García Salce...
Vous prenez votre téléphone aux toilettes ? Les microbes vous disent merci ! La sale vérité à propos de l'usage du portable aux toilettes… Canva/Shutterstock Vous prenez votre téléphone aux toilettes ? Les microbes vou...
Microbiote urinaire : quels sont ses nombreux impacts sur notre santé ? Microbiote urinaire : quels sont ses nombreux impacts sur notre santé ? Virginia Pérez Carrasco, Universidad de Granada; José Antonio García ...
Pourquoi les tiques peuvent-elles être dangereuses ? Que faire si l’on est piqué... Photo de Erik Karits sur Unsplash Pourquoi les tiques peuvent-elles être dangereuses ? Que faire si l’on est piqué ? Sara Moutailler, Agen...
Des draps à la télécommande télé, tous ces microbes qui peuplent les chambres d’... Des draps à la télécommande télé, tous ces microbes qui peuplent les chambres d’hôtel… Primrose Freestone, University of Leicester Les vac...
Voici comment vous débarrasser de vos pellicules, selon la science Les pellicules sont principalement causées par la levure Malassezia. Cette levure vit sur la peau de la plupart des gens, soit à la surface, soit dans...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA