Océan : cartographier les fonds marins en HD en un temps record, un défi

Environnement

80 % des fonds marins restent encore à explorer. Mais les progrès réalisés ces dernières années en matière d'intelligence artificielle pourraient aider à cartographier les océans de manière autonome, en haute résolution et dans un temps record.

 

Entre 200 et 600 ans. C'est une estimation du temps qu'il faudrait aux technologies d'hier pour cartographier en HD l'ensemble des fonds marins de la planète. Et c'est sans parler du budget de près de 3 milliards d'euros qui serait nécessaire. Mais une compétition lancée en 2015, le Shell Ocean Discovery XPrize, pourrait tout changer. Le vainqueur a été désigné il y a quelques jours. Son objectif : réaliser une cartographie complète d'ici 2030.

Le défi technique est de taille. Car l'environnement est très difficile. L'eau salée, d'abord, est particulièrement corrosive, pour l'électronique comme pour le métal. Les pressions qui règnent dans les fonds marins, ensuite, sont élevées. À la profondeur moyenne de 4.000 mètres, la pression est 400 fois supérieure à celle du niveau de la mer. Et puis, à pareille profondeur, il n'y a pas de lumière. La communication avec la surface est compliquée. Les aléas climatiques, enfin, peuvent causer des problèmes supplémentaires.

Dans le cadre de la compétition, une zone test d'environ 500 km2 a été désignée dans la région de Kalamata (Grèce). Les finalistes avaient 24 heures pour cartographier, à l'aide d'un engin non habité, au moins 250 km2 de fonds océaniques avec une résolution de cinq mètres - la résolution moyenne actuelle étant d'environ un kilomètre - et pour identifier et photographier au moins 10 caractéristiques archéologiques, chimiques, biologiques ou géologiques des lieux. Ils avaient ensuite 48 heures seulement pour compiler leurs données et en tirer des cartes.

L’équipe Gebco (General Bathymetric Chart of the Oceans) remporte le Shell Ocean Discovery XPrize avec ses deux navires autonomes. Ici, le navire de surface. © Gebco-NF Alumni Team

L’équipe Gebco (General Bathymetric Chart of the Oceans) remporte le Shell Ocean Discovery XPrize avec ses deux navires autonomes. Ici, le navire de surface. © Gebco-NF Alumni Team

Cartographier pour mieux comprendre

« L'équipe gagnante - baptisée Gebco pour General Bathymetric Chart of the Oceans - a même réussi, dans le temps imparti, à cartographier environ 140 km2 avec une précision dépassant celle demandée », commente Jyotika Virmani, responsable de la compétition. Le tout grâce à un navire de surface non habité qui a largué un sous-marin puis l'a retrouvé et rapporté au port. Mais aussi grâce à un système de traitement des données qui a aidé les hydrographes de l'équipe à transformer rapidement toutes les informations recueillies en carte.

Mais pourquoi vouloir cartographier les fonds marins?? Parce que, pour mieux préserver cet incroyable écosystème que constituent les océans du monde, il faut d'abord le comprendre. Et pour le comprendre, il est indispensable de le cartographier. Ainsi la décennie à venir sera-t-elle, pour les Nations unies, la décennie des sciences de la mer et la cartographie des océans en constituera un objectif majeur.

La National Oceanic and Atmospheric Administration (États-Unis), de son côté, offrait une récompense à celui qui serait capable de détecter et de suivre des signaux chimiques et biologiques dans l'océan jusqu'à leur source. Mais aucun concurrent n'a réellement su relever ce défi.

Ce qu'il faut retenir
  • Aujourd'hui, seulement 20 % des fonds océaniques sont cartographiés et avec une résolution de l'ordre du kilomètre.
  • Cartographier les océans en HD et en un temps record, c'est le défi qu'ont relevé les participants au Shell Ocean Discovery XPrize.
  • L'équipe gagnante est parvenue à cartographier 250 km2 en 24 heures seulement et avec une résolution minimale de cinq mètres.

Source : Océan : cartographier les fonds marins en HD en un temps record, un défi


Articles en Relation

Antarctique : on sait pourquoi les plateformes de glace fondent rapidement Dernièrement, des événements de fonte majeure en Antarctique occidental ont fait craindre pour la stabilité de la banquise. Des chercheurs montren...
Océan et cryosphère : que retenir du rapport spécial du Giec ? Dévoilé aujourd'hui à Monaco, le rapport des experts climat du Giec détaille le sinistre état de santé des océans et des zones glacées de la planè...
L’océan pourrait fournir six fois plus de nourriture On croyait l'océan surexploité et ses ressources en voie d'épuisement. Il aurait pourtant la capacité de fournir six fois plus de nourriture qu'au...
Réchauffement climatique : la montée des eaux se poursuivra durant des siècles D'innombrables études prédisent assurément une montée des eaux même si les émissions de gaz à effet de serre diminuent drastiquement. Les scientif...
La moitié des plages dans le monde sont menacées de disparition d'ici 2100 Pourra-t-on encore faire des châteaux de sable d'ici la fin du siècle ? Les plages représentent un tiers des littoraux mondiaux. Quand bien même l'hum...
La fonte des glaces en Antarctique pourrait faire monter le niveau des mers de 2... Par le passé, notre Planète a connu des épisodes de réchauffement. Au Pliocène, par exemple. Une étude révèle aujourd'hui que le niveau de la mer ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA