Nîmes : une adolescente enlevée et séquestrée par sa famille - RTL.fr

Actualités

La relation amoureuse d'une jeune fille de 17 ans lui aura valu les pires traitements. Lundi 6 novembre, à Nîmes (Gard), cette lycéenne a été enlevée devant son établissement scolaire par des membres de sa famille, puis séquestrée et violentée durant plusieurs jours. Et ce, parce que les siens la soupçonnaient de fréquenter un adolescent, rapporte Midi Libre.

Au moment du rapt, une altercation aurait eu lieu entre les ravisseurs et des personnes qui s'interposaient. Un éducateur, chargé d'assurer le suivi de l'adolescente parce qu'elle était "placée sous protection judiciaire pour des motifs liés à des violences paternelles", selon une source judiciaire, a même été frappé à ce moment-là.

Peu après l'enlèvement de la jeune fille, l'alerte est donnée et la police déclenche une opération de grande envergure. “À cet égard, je salue la compétence et l'engagement exceptionnels des policiers de la Sûreté départementale du Gard”, a d'ailleurs souligné le procureur de la République de Nîmes, Éric Maurel.

La victime a été frappée pendant trois jours

Après la localisation de suspects, le père de l'adolescente est d'abord placé en garde à vue au commissariat de Nîmes, puis le lieu de détention de la jeune fille est localisé, grâce notamment à l'aide des gendarmes du Gard, dans un village situé à une vingtaine de kilomètres du rapt. En pénétrant dans le local en question, policiers et gendarmes découvrent la victime "attachée sur une chaise, visage tuméfié et dans l'impossibilité de faire ses besoins", précise Midi Libre. Et le quotidien local de citer le témoignage d'un proche de l'enquête : "La malheureuse se serait même uriné dessus".

Les deux frères de la jeune femme sont alors interpellés et placés en garde à vue, suspectés d'avoir participé à l'enlèvement et d'avoir frappé leur sœur pendant les trois jours qu'a duré son calvaire. "Elle a le visage marqué par les coups et présente une fracture du nez", précisait ainsi une source du parquet de Nîmes, vendredi 10 novembre.

Transférés au tribunal de grande instance de Nîmes, les deux frères pourraient faire l'objet d'une mise en examen pour enlèvement en bande organisé et actes de torture et de barbarie, comme l'a demandé le parquet, selon le procureur. Ce dernier a aussi requis que ces deux suspects soient placés en détention. Finalement, leur cas devait être examiné vendredi soir par le juge des libertés et de la détention. Le père des deux tortionnaires présumés et de la victime sera lui "déféré mercredi et mis en examen pour les violences commises sur l'éducateur et sa participation à l'enlèvement en bande organisée", a indiqué Midi Libre.


Lire la suite : Nîmes : une adolescente enlevée et séquestrée par sa famille - RTL.fr


Articles en Relation

Le monde poétique et spectaculaire des vrais défilés de mode Si les défilés Chanel sont toujours spectaculaires, Chanel Ground Control, en 2017, demeure l'un des plus grands. | Patrick Kovarik / A...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA