Médias: les "pure players" de l'info se multiplient

Actualités

Paris (AFP) - Dans le sillage du pionnier Mediapart, les sites d'info indépendants ("pure players") comme Spicee ou "Les Jours" se multiplient dans le paysage médiatique et séduisent de plus en plus de lecteurs prêts à payer et d'investisseurs.

Leurs points communs : la construction d'une communauté de fidèles autour de choix éditoriaux très marqués, qui les différencient des médias généralistes.

Ainsi Spicee a choisi le créneau du reportage vidéo, "Les Jours" sélectionnent quelques sujets phare racontés par épisodes, Cheek couvre l'actu d'un oeil féministe, d'autres parient sur l'info locale comme Mediacités ou Essonne Info, proposent une ligne éditoriale d'opinion comme Atlantico, classé à droite. Sans oublier les sites spécialisés, les plus nombreux, comme NextImpact dans le numérique, Contexte dans les politiques publiques ou The Conversation qui vulgarise des études de chercheurs.

"Le secteur est en ébullition", s'enthousiasme Jean-Christophe Boulanger président du Spiil (Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne) et de Contexte. "Il y a beaucoup de créations et très peu de mortalité, et l'immense majorité des 150 adhérents du Spiil est rentable".

Ils sont cinq fois plus nombreux qu'il y a 5 ans : la CPPAP (Commission Paritaire des publications et agences de presse) a recensé 906 sites d'info en 2015, dont 391 pure players, contre 189 sites en 2010.

Comme Mediapart, les pure players optent de plus en plus pour un modèle d'abonnement mensuel.

Modèle qui a permis à Mediapart de devenir le plus grand média en ligne indépendant et rentable, porté par des scoops comme la révélation des comptes offshore de Jérôme Cahuzac.

Le site créé par Edwy Plenel en 2008 affiche 128.000 abonnés ("10.000 cette année) et emploie le nombre impressionnant de 75 CDI. "La croissance est quotidienne et régulière, nous dépasserons bientôt les 130.000", a déclaré à l'AFP Edwy Plenel.

Malgré un redressement fiscal de plusieurs millions l'an dernier, Mediapart terminera 2016 encore dans le vert, avec un chiffre d'affaires d'environ 11,7 millions d'euros ("12,5%) et un résultat net de 1,8 million.


Lire la suite : Médias: les "pure players" de l'info se multiplient


Articles en Relation

Les podcasts à faire écouter à vos enfants pendant le confinement Les petits aussi ont le droit à des conseils culture. | Éric Zhu via Unsplash Si vous voulez changer un peu des écrans, des jeux et des devoirs, voic...
Comment les perceptions de nos cinq sens deviennent des souvenirs On ne peut pas asssocier la mémoire à un seul lieu, mais l'hippocampe est un passage obligé. | Natasha Connell via Unsplash Il n'y pas une seule régi...
Diego Maradona est mort : "el Pibe de Oro", génie indomptable L’ancien footballeur argentin Diego Armando Maradona, champion du monde en 1986, est décédé ce mercredi 25 novembre. Il venait tout juste de fêter ses...
Coronavirus : Barbier, Praud, Pernaut… L’art de dire tout et n’importe quoi à la... Les éditorialistes et présentateurs ne cessent de donner leur opinion personnelle dans cette crise du coronavirus. Depuis le début de la crise du cor...
«Hold-up», ou comment faire une bonne théorie du complot «Hold-up» dénonce le gouvernement français, les scientifiques, les médias, les laboratoires pharmaceutiques ou encore les Gafam. | Capture d...
Disney fait une démonstration bluffante de deepfake en haute définition Des chercheurs des studios Disney ont dévoilé une nouvelle technique pour créer des deepfakes. En utilisant l'apprentissage profond, ils peuvent échan...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA