Médecine du futur : un microrobot cilié pour transporter des médicaments

Santé

En général, un médicament administré par une voie traditionnelle se déplace dans tout l'organisme même s'il est destiné à soigner un organe en particulier. C'est pourquoi les traitements médicamenteux peuvent occasionner des effets secondaires indésirables (nausées, maux de tête, diarrhées, rougeurs...) dans les organes qui ne sont pas forcément la cible du traitement.

Un microrobot nageur qui apporterait directement le médicament là où il est nécessaire (au niveau d'une tumeur ou d'une artère bouchée par exemple) pourrait résoudre ce problème. Mais comment faire pour qu'un microrobot se déplace dans le sang et dans la bonne direction ? Souvent, pour résoudre un problème technique, le biomimétisme permet de trouver des approches fonctionnelles efficaces pour un coût énergétique moindre.

Des scientifiques du DGIST de Daegu, en Corée du Sud, se sont donc inspirés de ce qu'ils pouvaient trouver dans la nature pour propulser leur microrobot. En effet, des micro-organismes comme les bactéries, les protozoaires, sont capables de se propulser dans des fluides grâce à des systèmes spécifiques. Ainsi, la paramécie possède des cils, comparables à des poils, qui lui permettent de se déplacer.

 

Dans cette vidéo, vous pouvez observer le déplacement du microrobot. © DGIST, extrait des vidéos en supplément de l’article Fabrication and Manipulation of Ciliary Microrobots with Non-reciprocal Magnetic Actuation, de Sangwon Kim et al., paru dans Scientific Reports (2016)


Lire la suite : Médecine du futur : un microrobot cilié pour transporter des médicaments


Articles en Relation

«C'est l'échec absolu»: des chirurgiens nous parlent de la mort au bloc opératoi... «Et là, le cœur ne battait plus. La veille, je lui avais dit “à bientôt”», raconte Romain, interne de chirurgie thoracique et cardio-vascula...
Coronavirus, premières espérances de traitement par des médicaments «Tout est prêt, nous n'attendons plus que les médicaments», expliquait il y a quelques jours le Pr Yazdan Yazdanpanah chef du service des maladies inf...
Café : plus de 3 tasses par jour favoriseraient les migraines D'après une étude de Harvard sur des patients migraineux, une à deux tasses de café par jour n'augmentent pas le risque de migraine. Mais à partir...
Espoirs, précipitation, interdiction, comprendre le débat sur la chloroquine Un soignant présente des plaquettes de Nivaquine (contenant de la chloroquine) et de Plaquenil (contenant de l'hydroxychloroquine), le 26 février 2020...
Quand le coronavirus va-t-il disparaître? Dans le métro parisien, le 11 mai 2020. | Geoffroy Van der Hasselt / AFP  Les scénarios pour la suite de la lutte contre le Covid-19 se précisen...
Repousser la ménopause de 20 ans, c'est possible ! Une entreprise basée à Birmingham propose de retarder la ménopause en congelant des tissus ovariens, pour les greffer plus tard. Neuf femmes aurai...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA