L'orage le plus puissant du monde mesuré à 1,3 milliard de volts

Environnement

En étudiant la quantité de muons, des chercheurs indiens ont pu estimer la tension électrique d'un orage survenu en 2014, dix fois supérieure à celles observées avec les moyens habituels.

1,3 milliard de volts : c'est la tension impressionnante mesurée lors d'un orage survenu le 1er décembre 2014 par des chercheurs indiens. À titre de comparaison, la différence de potentiel électrique entre les deux points d'un éclair va d'habitude jusqu'à 100 millions de volts maximum. Mais alors, comment une telle tension a pu être estimée ? La plupart du temps, les éclairs sont étudiés à l'aide de ballons ou de drones, ce qui limite la mesure à une partie du nuage orageux.

Capter le flux de muons

Les chercheurs, dont les explications ont été publiées dans la revue Physical Review Letters le 15 mars, ont eux utilisé les données du télescope Grapes-3, situé à Ooty en Inde qui mesure les particules à haute énergie de rayons cosmiques. Il détecte en particulier les muons, des particules chargées négativement comme les électrons mais 200 fois plus lourdes. Lors d'un orage, le flux de muons capté par le télescope est ralenti par le champ électrique du nuage et on peut ainsi estimer la différence de potentiel électrique de ce dernier.

Les très hautes tensions des orages pourraient expliquer le phénomène des TGF, de flashs de rayons gamma très énergétiques. © Nasa/Goddard Space Flight Center/Florida Inst. of Technology

Les très hautes tensions des orages pourraient expliquer le phénomène des TGF, de flashs de rayons gamma très énergétiques. © Nasa/Goddard Space Flight Center/Florida Inst. of Technology


Lors de l'orage du 1er décembre 2014, le télescope a enregistré une chute de 2 % de la quantité de muons, soit, d'après les calculs des chercheurs, un potentiel électrique de 1,3 milliard de volts et une puissance de 2 milliards de watts, l'équivalent de deux réacteurs nucléaires moyens. Si de telles tensions étaient confirmées, elles pourraient expliquer le phénomène des TGF (Terrestrial Gamma Flashes), des flashs de rayons gamma terrestres comparables aux émissions cosmiques observés durant les orages et dont l'énergie peut atteindre les 100 MeV.


Lire la suite : L'orage le plus puissant du monde mesuré à 1,3 milliard de volts


Articles en Relation

Fleuve ou rivière : quelle est la différence ? Les fleuves et rivières ont des caractéristiques bien distinctes qui les différencient. La principale est que les rivières sont des affluents des ...
Quelle est la vague la plus haute du monde ? Un tsunami géant aurait provoqué en 1958 une vague d'une hauteur à peine croyable. Plus classiques mais déjà très impressionnants, les murs d'eau ...
Réchauffement climatique : de nouveaux modèles prévoient jusqu’à + 7°C en 2100 ! L'amélioration des outils de calcul a permis à des scientifiques français d'affiner et de produire de nouvelles simulations. Leur conclusion : le ...
Permaculture : la voie de l’autonomie, pour prendre soin de la Terre et des Homm... Dans le film Permaculture : la voie de l'autonomie, sorti dans les salles le 12 juin, Carinne Coisman et Julien Lenoir rencontrent des « permacult...
Où trouve-t-on les vagues les plus hautes du monde ? En vacances au bord de l'océan, les enfants - et les plus grands - aiment jouer avec les vagues. Elles attirent et elles repoussent. Parfois, elle...
Quelles sont les différentes sources d'eau potable ? Moins de 1 % de l'eau présente sur Terre est de l'eau douce liquide. Pour s'approvisionner en eau douce, substance vitale pour l'Homme et la socié...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA