L’exécutif n’envisage pas de geste pour baisser les prix du carburant

Economie

Alors que le gouvernement a gelé la hausse de la taxe carbone, la hausse des prix du pétrole sur le marché mondial pousse les carburants au plus haut.

C’est un problème dont le gouvernement se serait bien passé. Après un hiver plutôt calme, les prix du carburant opèrent depuis plusieurs semaines une franche remontée, au point d’atteindre les niveaux les plus hauts depuis six mois. Lundi 6 mai, le gazole, carburant le plus vendu en France avec près de 80 % des volumes, s’élevait à 1,47 euro le litre en moyenne, et le sans-plomb 95 atteignait, lui, 1,58 euro le litre, un sommet depuis 2013.

Le 17 novembre 2018, les premières mobilisations des « gilets jaunes » avaient démarré sur un rejet de la fiscalité sur l’essence, alors que les prix étaient déjà au plus haut. Depuis, le gouvernement a dû battre en retraite sur la hausse de la « taxe carbone », et s’est bien gardé de préciser sa trajectoire depuis.

En France, près de 60 % du prix payé à la pompe est constitué de taxes : la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE, qui inclut la taxe carbone) et la TVA, principalement. Une fiscalité qui touche plus durement les plus modestes, et notamment ceux qui n’ont d’autre choix que d’utiliser leur véhicule quotidiennement pour se rendre à leur travail. Le reste couvre essentiellement les prix du pétrole, dont les variations ont au cours des derniers mois été spectaculaires, avec une franche hausse récemment.

Depuis plusieurs semaines, le secteur du pétrole bataille contre toute nouvelle hausse de la taxe carbone. « La fiscalité est un sujet extrêmement sensible pour les consommateurs : vingt millions de personnes n’ont pas d’alternative à l’utilisation de leur voiture », estimait récemment Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP).

L’idée d’une taxe « flottante »

Fin novembre 2018, Emmanuel Macron, dans une première réponse aux « gilets jaunes », a lui-même défendu l’idée d’une fiscalité qui s’adapterait aux variations du marché pétrolier. Il faut « adapter toute nouvelle hausse de la taxe sur les carburants à l’évolution des marchés internationaux du pétrole, pour que, si l’envolée des cours devait se reproduire, nous ne soyons pas mis dans la même situation », expliquait le président de la République.

L’idée est alors de décliner la taxe « flottante » mise en place sous le gouvernement Jospin entre 2000 et 2002. Mais le gouvernement imagine alors un dispositif complexe, qui ne verra pas le jour.Emporté par le tourbillon du mouvement des « gilets jaunes », qui se durcit, le chef de l’Etat est contraint d’annoncer des mesures plus larges en décembre 2018 sur les bas salaires et le pouvoir d’achat.


Lire la suite : L’exécutif n’envisage pas de geste pour baisser les prix du carburant


Articles en Relation

Avec les changements en matière d’épargne retraite, que faire de son épargne sal... L’actuel plan d’épargne-retraite collectif va se transformer en plan d’épargne-retraite d’entreprise collectif, mais les modalités de transformation...
La Mairie de Paris veut maîtriser et taxer les livraisons d’Amazon Le front politique s’élargit en France contre le leader mondial de l’e-commerce. Les reproches contre le groupe américain sont d’ordre environnement...
« Paris, qui a tant fait pour décrocher les JO, se retrouve face à son meilleur ... La plate-forme américaine a annoncé un accord avec les organisateurs des Jeux olympiques. Au grand désarroi de la Mairie de Paris, qui accuse la sta...
Les négociations sur une « taxe GAFA » mondiale suspendues à la décision des Eta... L’administration Trump bloque les négociations et a menacé lundi Paris de lourdes sanctions commerciales en représailles à l’adoption de la version ...
Êtes-vous concerné par la réforme de la taxe d’habitation ? Des contribuables vont recevoir, cette semaine, un remboursement de la part de l’administration fiscale. Il s’agit des ménages concernés par la supp...
Les blocages des dépôts pétroliers par les entreprises du BTP continuent au lend... Le gouvernement a mis lundi sur la table une série de mesures pour répondre à certaines revendications. Sans toutefois revenir sur le cœur de la réf...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA