Les tickets restaurants menacés par l'assaut d'une administration en plein délire technocratique

Economie

La loi qui durcit les conditions d’utilisation des tickets de restaurant est passée. Encore un effort et l'administration, dans un excès d’interventionnisme délirant, va réussir à les asphyxier...

Ce qui se passe discrètement aujourd’hui sur les tickets restaurant est une caricature du pur délire bureaucratique qui va s’avérer complètement inutile sauf à agacer et pénaliser quelques 5 millions de salariés modestes qui n’ont pas besoin d’une tracasserie supplémentaire!!!

Le ticket restaurant est une invention française qui a plus de 50 ans; c’est une invention qui s’est exportée dans le monde entier et particulièrement dans les pays pauvres. En France, plus de 5 millions de salariés du privé en profitent.

Le ticket restaurant est un titre de paiement distribué par les entreprises à leurs salariés et qui leur permet d’acheter ce qu'ils veulent, et particulièrement de quoi déjeuner, soit dans les restaurants, soit dans les magasins.

Le ticket restaurant marchait bien. Trop bien sans doute.

Ce ticket restaurant vaut en moyenne entre 15 et 18 euros. Pour le salarié, ce n'est pas rien puisqu’il reçoit un ticket par jour. La valeur de ce ticket restaurant a, en général, été négociée par les syndicats et le patron de l’entreprise. C’est considéré comme un défraiement.

Alors, puisque c’est considéré comme un défraiement, la valeur du ticket restaurant n’est pas assujettie aux charges sociales pour l’entreprise, ni à l’impôt sur le revenu. Ce n‘est pas fiscalement un avantage en nature, c’est une compensation de frais engagés pour restaurer la force de travail, si on veut utiliser le langage marxiste.

Devant le succès des tickets restaurant auprès des salaries et des chefs d’entreprise, l’administration n’a pas arrêté de s’en inquiéter. D’autant que dans la fonction publique, on se gargarise avec des primes de toutes sortes mais pas avec des (...)lire la suite sur Atlantico

Articles en Relation

Les négociations sur une « taxe GAFA » mondiale suspendues à la décision des Eta... L’administration Trump bloque les négociations et a menacé lundi Paris de lourdes sanctions commerciales en représailles à l’adoption de la version ...
L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures Des cyclistes le 16 septembre 2018 à Paris. | François Guillot / AFP Pour l'éditorialiste de TF1 François Lenglet, la bicyclette est coupable de...
« Sans nouvelle loi foncière, la destruction des espaces naturels se poursuivra ... Tant pour maintenir et créer des emplois que pour préserver la terre nourricière, il est urgent de refonder la politique foncière, affirme dans une ...
Ce n'est pas parce que l'économie va mieux qu'il faut se croire tiré d'affaire Le nouveau Premier ministre et le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, vont devoir faire face à une situation économique post-confin...
Le gendarme du nucléaire autorise Tricastin à poursuivre l’exploitation de son r... La centrale du Tricastin est la première du parc français à avoir ainsi passé sa quatrième « visite décennale ». Le réacteur nucléaire de...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA