Le washi, papier japonais en voie de disparition, renaît à Arles

Actualités

Arles (AFP) - Debout au-dessus d'un bac rempli d'eau et de pâte à papier, Benoît Dudognon secoue un tamis en bambou pour former une feuille. Ce geste destiné à façonner le washi, un papier japonais à l'histoire millénaire et aujourd'hui en voie de disparition, l'Arlésien de 37 ans est le seul en Europe à le maîtriser.

Cette technique, le nagashizuki, vieille de plus de 1.300 ans et inscrite au patrimoine immatériel de l'Unesco depuis 2014, produit un papier utilisé pour écrire, imprimer des livres et fabriquer des cloisons coulissantes.

Seules trois communautés la pratiquent encore au Japon, notamment dans le quartier de Misumi-cho à Hamada, dans la région de Shimane (ouest), où Benoît s'est formé auprès de deux maîtres papetiers.

"Ce geste a nécessité six mois d'apprentissage à lui tout seul", raconte sa femme Stéphanie Allard, 42 ans, qui travaille avec lui. "C'est la clé du papier Japon, car il permet de disposer les fibres en longueur, en préservant leur intégrité, ce qu'on ne fait pas pour le papier européen".

Le résultat, après séchage, est un papier doux, lumineux, résistant, qui change de couleur selon son épaisseur, respire avec l'humidité ambiante et dispose d'une longévité exceptionnelle de 400 ans.

Le couple s'est passionné pour ce papier après la fermeture, en 2009, de la papeterie industrielle dans laquelle travaillait Benoît. Grâce à une amie botaniste, ils découvrent que le mûrier à papier utilisé pour le washi pousse aussi en Camargue.

Une fois au Japon, leur formation ne se passe pas sans heurt. Après la catastrophe nucléaire de Fukushima, en 2011, le couple et leurs filles en bas âge sont rapatriés d'urgence . "On est revenus par la suite finir l'apprentissage", raconte Stéphanie.


Lire la suite : Le washi, papier japonais en voie de disparition, renaît à Arles


Articles en Relation

«Hold-up», ou comment faire une bonne théorie du complot «Hold-up» dénonce le gouvernement français, les scientifiques, les médias, les laboratoires pharmaceutiques ou encore les Gafam. | Capture d...
Gal Gadot décriée en tant que Cléopâtre, mais que sait-on des origines de cette ... Gal Gadot à la Vanity Fair Oscar Party, au Wallis Annenberg Center for the Performing Arts (Beverly Hills, Californie), le 9 février 20...
Lequel de ces 5 types de propriétaire de chat êtes-vous ? Les chats domestiques portent atteinte à la biodiversité. Pourtant, il existe quelques stratégies pour réduire le nombre d'animaux qu'ils tuent par an...
En parlant de «virus chinois», Trump tente de faire oublier sa gestion catastrop... Le président américain Donald Trump lors de sa réunion d'information quotidienne sur le nouveau coronavirus, Covid-19 à la Maison-Blanche  (Washi...
Attestation de déplacement : Méfiez-vous des sites tiers Avec l’obligation de se munir d’une attestation de déplacement pour sortir dans la rue en raison de l’épidémie de coronavirus, de nombreux sites pul...
Les violences sexistes arrivent aussi en primaire et au collège Le centre Hubertine Auclert note que 29% des filles et 16% des garçons ont rapporté avoir déjà vécu au moins un épisode de violence sexuelle ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA