Le gouvernement confirme une hausse du prix des carburants en 2018

Politique

Dès 2018, la fiscalité du diesel s’alignera sur celle de l’essence. Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a confirmé, lundi 25 septembre, une hausse de 10 % des taxes sur le diesel prévue dans le projet de loi de finances 2018. Le prix à la pompe augmentera donc de 7,6 centimes par litre.

Aujourd’hui, les taxes sur le carburant représentent plus de 60 % du prix du diesel. Avec une hausse de 10 %, la baisse du prix du pétrole de ces derniers mois devrait être complètement annihilée, selon LesEchos. Entre janvier et septembre 2017, le prix moyen à la pompe a baissé de 8 centimes.

3,9 centimes de hausse du prix de l’essence

Le diesel n’est pas le seul concerné. Interrogé sur une information des Echos, qui évoquaient une hausse de 3,9 centimes du prix de l’essence, M. Castaner a répondu « on est dans ces eaux-là, je ne vais pas vous dire que vous vous trompez ». Jusqu’à présent, les taxes augmentaient sur le diesel et baissaient sur l’essence. A partir de 2018, elles devraient augmenter sur les deux, mais plus vite sur le diesel que sur l’essence, pour aligner les deux fiscalités.

D’après les calculs de l’Union française des industries pétrolières (UFIP) donnés par LesEchos, les taxes sur le diesel pourraient augmenter de 31 centimes par litre d’ici à 2022, si la progression prévue dans le projet de loi de finances est bien mise en œuvre. Pour l’essence, la hausse serait de 15 centimes.


Lire la suite : Le gouvernement confirme une hausse du prix des carburants en 2018