La mobilisation dans les universités en quête d'un second souffle - Le Monde

Actualités

« Il est plus dangereux d’intervenir à Tolbiac que de ne pas intervenir » : la citation du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, est inscrite en noir, à la bombe de peinture, sur le bas d’un mur de l’annexe de l’université Paris-I. Une phrase que le président de la République a prononcée lors de son interview, dimanche 15 avril, sur BFM-TV, et que les occupants portaient comme un trophée. Vendredi 20 avril, dans la journée, quelques heures après l’évacuation du site par les forces de l’ordre, environ 200 manifestants ne bloquent plus que le trottoir jouxtant l’université. « Ne plus tenir Tolbiac, c’est une perte, reconnaît Léo, étudiant en philosophie, mais est-ce que c’est la fin du mouvement ? Je ne pense pas. »« En Mai 68, c’est lorsqu’ils ont fait intervenir les flics dans les facs qu’a démarré le mouvement », avance également une étudiante.

Bien loin de mettre un coup dur à leur mobilisation, les étudiants qui occupaient le site espèrent donc que cette intervention policière, après d’autres à Strasbourg, Nanterre ou encore à la Sorbonne, sera à même de la relancer. Un mouvement dont l’ampleur n’a, de fait, pas beaucoup évolué depuis quelques semaines. Jeudi 19 avril, la manifestation parisienne contre la politique gouvernementale, à laquelle participaient les étudiants au côté des cheminots ou encore des soignants des hôpitaux, a réuni seulement 15 300 personnes.

La contestation ne faiblit pas mais elle n’a jamais vraiment pris non plus. Les violences à Montpellier avaient servi de catalyseur à une action jusque-là sous-jacente. Depuis le début du mois d’avril, 10 à 15 universités (la France en compte près de 70), qui ne sont pas toujours les mêmes, voient leur fonctionnement perturbé par des blocages. Avec quatre places fortes, traditionnellement en pointe des mobilisations étudiantes : Toulouse Jean-Jaurès, Paris-VIII, Montpellier-III-Paul-Valéry et Rennes-II, qui sont, elles, totalement bloquées....


Lire la suite : La mobilisation dans les universités en quête d'un second souffle - Le Monde


Articles en Relation

Le racisme étouffe l'Amérique La mort de George Floyd marquera-t-elle une rupture historique dans un pays gangrené par le racisme depuis qu'il est né? | Julien Suaudeau  Depu...
Les violences sexistes arrivent aussi en primaire et au collège Le centre Hubertine Auclert note que 29% des filles et 16% des garçons ont rapporté avoir déjà vécu au moins un épisode de violence sexuelle ...
Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace Le prince Philip est mort le 9 avril 2021, à 99 ans. | Adrian Dennis / AFP  Indissociable de l'ombre de la reine d'Angleterre, à la fois témoin ...
Immersion chez les Mgtow, ces hommes qui veulent faire sécession avec les femmes Les Mgtow préfèrent la discrétion des réseaux sociaux, ce qui les fait passer sous les radars des autorités. | Capture d'écran via YouTube  Sur ...
Pourquoi la NASA place autant d'espoir dans le robot Perseverance Vue d'artiste du Fetch Rover qui récupère des tubes d'échantillons sur Mars. | Capture d'écran European Space Agency (ESA) via YouTube La m...
Une app de livraison transforme des pizzas en argent gratuit Tout commence lorsqu'un restaurateur réalise que sa pizzeria est listée sur DoorDash –ce qu'il n'a jamais demandé. | Prime Cinematics via Pexels ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA